mardi, septembre 09, 2008

Revue de presse du mardi 9 septembre 2008

Edvige et encore des masses de fiches...
La polémique s’amplifie. Intéressons nous aujourd’hui aux jeunes qui sont concernés par ce fichier. En effet, Edvige peut mentionner les mineurs dès 13 ans "susceptibles de porter atteinte à l'ordre public", l'objectif du gouvernement étant de lutter contre les phénomènes de bande et la violence. Cette disposition suscite l’inquiétude et provoque l’indignation, syndicats et défenseurs des droits de l'homme craignant qu'à terme le fichage s'étende à l'ensemble des citoyens. Mais cela pose aussi plus largement la question du droit à l’erreur et à l’oubli. C’est aussi une négation de l’idée même d’une réponse éducative puisque Edvige fige le jeune dans une stigmatisation et une étiquette difficile à décoller…
Devant la fronde, il faut noter que pour la première fois, mardi 9 septembre, Michèle Alliot-Marie, s'est dite prête à proposer aux associations le "droit à l'oubli" pour les mineurs. "Je pense, effectivement, qu'on peut limiter le temps pendant lequel les indications [sur ces mineurs] sont maintenues dans le fichier", a-t-elle expliqué.
Mais le fichier n’est pas abandonné pour autant et la mobilisation continue. D’autant plus qu’après Edvige (dont ce sera la fête le 16 octobre prochain avec une grande manifestation), se cache Cristina…

Dans Libération, on revient sur le tour de passe-passe des heures sup’. Au total, ce sont 11 200 postes qui ont été supprimés en cette rentrée, essentiellement dans les collèges et les lycées. Et pour combler une partie des heures, le ministère a reçu du budget une masse d’heures supplémentaires. Pour que la rentrée se passe bien malgré les coupes claires, il faut donc absolument que les profs les prennent - 76 600 heures sups hebdomadaires, censées combler 4 200 emplois qui disparaissent.
Pour l’Etat l’avantage est clair : cela coûte moins cher. Selon le syndicat SE-Unsa, «un professeur débutant en secondaire touche 21 500 euros à l’année, auquel il faut ajouter les charges sociales, la retraite, etc. Mais si ses 18 heures de cours sont transformées en heures sup, cela coûte moins de 20 000 euros net». Au ministère, on préfère parler d’«optimisation des moyens» et de la possibilité ainsi donnée aux enseignants d’augmenter leur pouvoir d’achat, dans la logique du travailler plus pour gagner plus.
«Si la rentrée est techniquement réussie, c’est au prix d’une dégradation des conditions de travail dans le second degré, soulignait hier le secrétaire général du Sgen-CFDT Thierry Cadart, rejoignant les constats du Snes-FSU, et du SE-Unsa, il y a aussi la fatigue qui va peser à la fin du trimestre et le risque de voir certains enseignants multiplier les heures sups pour gagner plus mais en s’impliquant moins dans leur travail. Tout cela risque d’aboutir à une baisse de la qualité de l’enseignement.»
Le journal note également que les chefs d’établissement sont souvent obligés de faire le forcing pour que les enseignants acceptent ces heures. Le principal syndicat des proviseurs et principaux, le SNPDEN admet d’ailleurs , que ce dispositif avait atteint "ses limites".

Les études supérieures sont-elles un bon investissement ? Pour la première fois, l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), qui compare annuellement les systèmes d'éducation en vigueur dans les pays membres, a calculé les bénéfices économiques de l'allongement des études. Dans l'édition 2008 des "Regards sur l'éducation", publiée mardi 9 septembre, l'OCDE constate que les étudiants "gagnent" globalement à poursuivre leurs études. Cependant, l'obtention d'un diplôme du supérieur est plus ou moins "rentable" selon les pays.

Signalons pour finir, une série d’articles dans Le Parisien qui nous avait échappé. Son titre, “L’école idéale en Europe” : après l’Allemagne hier lundi avec les Kindergarten, c’est au tour de la Finlande ce mardi avec un reportage dans un collège.. Pour Paul Robert, principal d’un collège du Gard, qui a étudié le pays dans un livre paru l’an dernier , sans en faire un “modèle”, la France pourrait tirer quelques idées de l’éducation à la Finlandaise.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 09/09/08


Edvige: Michèle Alliot-Marie prête à concéder un «droit à l'oubli» pour les mineurs
Le «droit à l’oubli» permettrait d’effacer du fichier les mineurs qui n’auraient finalement participé à aucun délit après un certain temps.
Lire la suite de l’article


Secondaire : le passe-passe des heures sups ne passe pas
Au total 11 200 postes ont été supprimés en cette rentrée, essentiellement dans les collèges et les lycées. Une partie se justifie du fait de la baisse des effectifs d’élèves. On a aussi supprimé des options rares, faute d’élèves, ou on les a regroupées dans un même établissement. Mais il y a eu aussi des suppressions nettes de postes. Et pour les combler, le ministère a reçu du budget une masse d’heures supplémentaires. Pour que la rentrée se passe bien malgré les coupes claires, il faut donc absolument que les profs les prennent - 76 600 heures sups hebdomadaires, censées combler 4 200 emplois qui disparaissent.
Lire la suite de l’article


Pareil mais pire
Blog “s’il n’y avait que les élèves”
Lire la suite de l’article


«Les fans de metal sont des êtres très délicats»
Psycho. Un chercheur tord le cou des préjugés sur les goûts musicaux.
Lire la suite de l’article


---------------------------------------------
Le Figaro du 09/09/08


Edvige : ce qui inquiète
Des voix de plus en plus nombreuses, jusqu'au sein du gouvernement, s'inquiètent du nouveau fichier national recensant les personnes susceptibles de «porter atteinte à l'ordre public». Le point sur les dispositions qui font débat.
Lire la suite de l’article


EDVIGE collectera aussi
des données sur les mineurs
La possibilité de recueillir également des informations concernant la santé ou l'orientation sexuelle suscite l'inquiétude des associations.
Lire la suite de l’article


Harcèlement à l'école : «Il n'y a pas de victime type»
Pour Nicole Catheline, pédopsychiatre, s'il n'y a pas de signe identificateur d'une situation de harcèlement, tout changement brusque d'attitude doit éveiller l'attention des parents.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 09/09/08


Les études supérieures, utiles mais longues et mal adaptées au marché
Les études supérieures sont-elles un bon investissement ? Pour la première fois, l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), qui compare annuellement les systèmes d'éducation en vigueur dans les pays membres, a calculé les bénéfices économiques de l'allongement des études. Dans l'édition 2008 des "Regards sur l'éducation", publiée mardi 9 septembre, l'OCDE constate que les étudiants "gagnent" globalement à poursuivre leurs études. Cependant, l'obtention d'un diplôme du supérieur est plus ou moins "rentable" selon les pays.
Lire la suite de l’article


Edvige : Alliot-Marie prête à des concessions sur le fichage des mineurs
Devant la fronde des anti-Edvige, le gouvernement est-il en train de reculer ? Pour la première fois, mardi 9 septembre, Michèle Alliot-Marie, s'est dite prête à proposer aux associations opposées au fichier Edvige le "droit à l'oubli" pour les mineurs. "Je pense, effectivement, qu'on peut limiter le temps pendant lequel les indications [sur ces mineurs] sont maintenues dans le fichier", a-t-elle expliqué.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 09/09/08 (un jour de retard)



Edvige, personne ne s’en fiche
La mobilisation citoyenne contre ce nouveau fichier de renseignements s’intensifie. Associations, syndicats, politiques… Tous dénoncent une intolérable atteinte aux libertés publiques.
Lire la suite de l’article


Pourquoi ils refusent Edvige
De l’extrême gauche au Modem, des organisations syndicales aux associations, rarement décision du gouvernement n’aura soulevé contre elle une telle contestation. Trente-deux personnalités nous expliquent leur refus et leur crainte de ce fichage généralisé.
Lire la suite de l’article


Sarkozy, la passion du renseignement
L’emprise de l’Élysée sur ce secteur sensible est de plus en plus forte.
Lire la suite de l’article


Derrière Edvige, Cristina
Ce fichier axé sur la sécurité du territoire ne sera même pas soumis au contrôle de la CNIL.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 09/09/08



En Finlande, le collège sans stress
Un peu partout, l’heure de la rentrée a sonné. L’occasion de faire un tour d’Europe des grandes réussites en matière d’éducation. Dans ce domaine, la Finlande fait figure de premier de la classe depuis que le pays caracole insolemment en tête des études internationales qui évaluent tous les trois ans les performances des adolescents de 15 ans d’une trentaine de pays en lecture, compréhension et culture mathématique.
Des idées (comme l’absence de redoublement ou la disponibilité des profs, par exemple) impossibles à transposer en France ? Le pays est plus petit, moins peuplé, avec une sociologie différente, moins touché par le chômage… Il n’empêche, pour Paul Robert, principal d’un collège du Gard, qui a étudié le modèle dans un livre paru l’an dernier et a tenté de mettre certaines recettes en application dans son propre établissement, la France pourrait tirer des leçons de l’éducation à la Finlandaise. Sans un sou de plus : question de mentalité.
Lire la suite de l’article


L’Allemagne invente la maternelle à la carte
Depuis une semaine, les élèves français ont repris les cours. Un peu partout en Europe, l’heure de la rentrée a sonné. Les systèmes éducatifs sont très différents dans les pays de l’Union (en termes de rythme, de recrutement des profs, d’apprentissage…), et évidemment difficilement comparables avec le nôtre. Et, pourtant, des idées pourraient nous inspirer. Premier volet : l’Allemagne et ses « Kindergärten ». Dans ces jardins d’enfants, qui remplacent notre école maternelle, l’autonomie des enfants est encouragée, la flexibilité des horaires séduisante, la classe en petit comité permanente. Ici, on paye mais des sommes souvent très modiques. En France, la secrétaire d’Etat à la Famille, Nadine Morano, s’est dite intéressée par le concept. Tout comme un inspecteur de l’Education nationale qui, sous un pseudonyme, avait publié il y a six mois le livre polémique « Il faut fermer les écoles maternelles », les comparant parfois à de simples garderies.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 09/09/08



Le fichier Edvige, protection ou menace pour les libertés ?
La création du fichier Edvige continue d’alimenter les critiques, jusqu’au sein de la majorité. Une coordination d’associations qui a obtenu plus de 120 000 signatures contre ce fichier organise mardi 9 septembre à Paris une conférence de presse. Que prévoit Edvige ?
Lire la suite de l’article


Edvige inquiète les associations chrétiennes et les responsables religieux
La création du fichier Edvige suscite des critiques et une importante mobilisation, notamment des chrétiens
Lire la suite de l’article


Un fichage généralisé se dessine en Europe
Les organismes de défense des libertés individuelles ont de plus en plus de mal à faire valoir les droits des citoyens européens
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos du 09/09/08


Edvige : Fillon tente d'éteindre la polémique

Que les militants des droits de l'homme, les syndicats, le PS, les Verts, l'extrême gauche et François Bayrou critiquent l'exécutif est une chose. Que la fronde gagne les rangs même du gouvernement et le patronat en est une autre…
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 09/09/08



Edvige: Alliot-Marie prête au «droit à l'oubli» pour les mineurs
La ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie s'est dite ce mardi, devant des journalistes, prête à proposer aux associations opposées au fichier Edvige le «droit à l'oubli» pour les mineurs. Ainsi, ceux qui n'auraient finalement participé à aucun délit après un certain temps pourraient être effacés.

Lire la suite de l’article


Un prêt ouvert à tous les étudiants
Les fauchés vont pouvoir emprunter. La ministre de l'Enseignement supérieur a signé hier une convention instaurant un nouveau prêt étudiant, en présence de Groupe Banque Populaire et de Cetelem.
Lire la suite de l’article


Dessine-moi un hypercube
Les mathématiciens et les physiciens savent depuis longtemps concevoir et manipuler des espaces à plus de 3 dimensions. Toutefois, pour le profane, ces univers abstraits n’ont généralement pas plus de sens ni de substance que les pages d’équations qui les décrivent. Les mathématiciens Etienne Ghys , membre de l’Académie des Sciences, Aurélien Alvarez, doctorant à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon, et le graphiste Jos Leys se sont associés pour réaliser une série de films d’animation qui tentent d’expliquer au grand public comment visualiser l’inimaginable.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 09/09/08



Rien vu...


------------------------------------------------
Ouest-France du 09/09/08



Argent : les poches des mômes sonnent plus creux
L'argent de poche aussi pâtit de la baisse du pouvoir d'achat. En 2008, les parents négocient parfois de façon plus serrée la façon de l'obtenir. Là aussi, les enfants doivent travailler plus pour gagner plus.
Lire la suite de l’article


C'est l'année de la réforme pour les licences
Près de 1,4 million d'étudiants rentrent ce mois-ci dans les facs et IUT. Le « plan » qui se met en route vise à lutter contre l'échec en première année.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 09/09/08



Edvige: "Il faut clarifier!"
Le fichier de renseignements Edvige, dont le décret de création a été publié le 1er juillet au Journal Officiel, n'en finit plus d'être décrié. Les parlementaires du club des Réformateurs, rassemblement de 108 députés et sénateurs de l'aile libérale de l'UMP, exigent à leur tour des clarifications et dénoncent un flou qui pourrait nuire aux libertés individuelles. Leur porte-parole répond aux questions du JDD.fr.
Lire la suite de l’article


Edvige: La fronde s'organise
Hervé Morin doit se sentir moins seul ce lundi. Comme lui, Laurence Parisot, la patronne du Medef, s'interroge sur l'utilisation d'Edvige, et demande des "explications" à Michèle Alliot-Marie. L'inquiétude et la grogne montent. Une conférence de presse réunissant syndicats et associations doit se tenir mardi pour dénoncer ce fichier de renseignement sur les acteurs de la vie publique.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 09/09/08



Alliot-Marie prête à des concessions sur le fichier Edvige
Alors que l'opposition à la mise en place du fichier Edvige se fait de plus en plus virulente, y compris au sein du gouvernement, la ministre de l'Intérieur pourrait envisager de retirer des listes du fichier des mineurs n'ayant commis aucun délit après un certain temps.
Lire la suite de l’article


Edvige : pour Rama Yade, le Conseil d'Etat devrait apporter des "clarifications"
La secrétaire d'Etat aux Droits de l'Homme estime notamment que la juridiction, qui se prononcera fin décembre sur le fichier, devrait apporter des "précisions" sur la question des orientations sexuelles.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 09/09/08


Edvige: le gouvernement prêt à des concessions?
Le ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie a admis qu'un "droit à l'oubli" pour les mineurs pouvait être introduit dans le fichier Edvige. De son côté, la secrétaire d'Etat aux droits de l'Homme Rama Yade estime que le Conseil d'Etat doit apporter des clarifications, notamment sur la question des orientations sexuelles.
Lire la suite de l’article


Les associations n'aiment pas Edvige
Bien avant Hervé Morin ou Laurence Parisot, ce week-end, les organisations de défense des droits de l'Homme ont dénoncé le fichier Exploitation documentaire et valorisation de l'information générale, et déposé un recours devant le Conseil d'Etat, qui sera étudié avant la fin de l'année. Leurs propos sont sans nuance: Edvige est dangereux.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 09/09/08



Heures sup' dans l'Education: on a atteint "les limites", disent les chefs d'établissement
Le principal syndicat des proviseurs et principaux, le SNPDEN, a mis en garde contre la multiplication des heures supplémentaires d'enseignement, estimant que ce dispositif avait atteint "ses limites" en cette rentrée, lors d'une conférence de presse mardi.
Lire la suite de l’article


Les systèmes éducatifs des pays de l'OCDE : quelques comparaisons
Voici cinq indicateurs permettant de comparer les systèmes éducatifs de certains pays de l'OCDE, tirés du rapport "Regards sur l'éducation 2008" publié jeudi par l'Organisation de coopération et de développement économiques:
Lire la suite de l’article


Dans l'OCDE, l'expansion du supérieur pose la question de son financement (rapport)
L'augmentation dans l'OCDE du nombre d'étudiants de l'enseignement supérieur pose la question des systèmes de financement durables et équitables que les pays doivent mettre en place pour y faire face, selon le rapport annuel de l'OCDE sur l'éducation publié mardi.
Lire la suite de l’article


Des professeurs à des postes de conseillers d'orientation : le SNES proteste
Le Snes-FSU, syndicat majoritaire en collèges et lycées, a protesté lundi contre la décision du rectorat de Bretagne d'affecter des professeurs à des postes de conseillers d'orientation-psychologues (copsy) alors qu'"il n'y a eu aucune directive ministérielle en ce sens".
Lire la suite de l’article


Les nouveaux programmes du primaire s'appliquent avec peu de manuels conformes
Pour cette rentrée, de nouveaux programmes s'appliquent en primaire mais les enseignants devront faire avec des manuels loin d'être tous conformes, sans compter que les mairies n'ont souvent eu ni temps ni argent pour les commander, selon plusieurs responsables interrogés par l'AFP.
Lire la suite de l’article


Universités: Pécresse prône un classement par des agences d'évaluation européennes
La ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Valérie Pécresse a prôné mardi à Strasbourg un classement des universités en Europe qui serait réalisé par des agences d'évaluation.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.