mardi, septembre 30, 2008

Revue de presse du mardi 30 septembre 2008

Le lycée à la carte 
dès la rentrée prochaine titre Le Figaro.
Le journal rappelle que malgré les demandes de moratoire, “le chantier de la réforme du lycée, ouvert par Xavier Darcos, devrait aboutir dans les prochaines semaines. ”. Qu’en termes élégants cela est dit ! Pour caractériser ce qui se passe, on pourrait tout aussi bien dire que le ministre avance “à marche forcée” sans vraiment laisser le temps de la consultation aux syndicats...
Mais avant tout rappelons ce que l’on sait de cette réforme. Les mots clés sont ”choix individuel” et “modularité”. C’est ce que dit, en substance, Jean Paul de Gaudemar, le recteur de Marseille qui pilote la réforme : “Il s'agit de permettre aux élèves de découvrir des matières qu'ils n'ont pas forcément testées au collège”. Si les choses ne sont pas encore finalisées, l'hypothèse sur la table est que l'élève pourra choisir 9 modules de trois heures par semaine chacun, soit 18 modules par an (l’horaire élève passerait à 975 heures par an ). Les lycéens devront suivre 11 modules du tronc commun - français, mathématiques, deux langues vivantes, éducation physique et sportive et histoire-géographie - 4 modules d'«exploration» - tels que la physique, les sciences de la terre, l'informatique, les matières artistiques, les langues anciennes ou encore les matières technologiques - et enfin 3 modules de soutien individualisé.
Les élèves de première et de terminale pourront choisir, eux, des matières de spécialisation. Au total, 45 % des enseignements feront partie d'un tronc commun et 45 % seront des enseignements de spécialisation. «Les élèves seront quand même guidés», insiste Jean-Paul de Gaudemar. Le reste du temps (10 %) sera consacré à du soutien. Le principe des séries (L, ES, S) devrait disparaître au profit de «dominantes» composées de majeures et de mineures.
A l’heure actuelle, beaucoup de points restent dans l’ombre : les matières contenues dans les modules ne sont pas encore précisées et encore moins les programmes. Autre inconnue : les modalités d’évaluation. Même si cela est un peu tabou, cette réforme remet en question le sacro-saint baccalauréat. On se dirigerait vers plus de contrôle continu. A noter aussi que ces transformations remettent en question le “groupe classe” puisque ce groupe n’est plus fixe et varie selon les inscriptions. On se rapprocherait alors du système finlandais

Formation des enseignants : le remue-méninges, cette fois ci, c’est un titre de Ouest France qui attire notre attention. Le quotidien régional rappelle qu’en juin, sans crier gare, le président Nicolas Sarkozy annonçait le futur recrutement des enseignants à bac + 5 (le master). Quant à leur formation, elle se ferait face aux élèves, avec un prof chevronné pour tuteur. Dès aujourd'hui, le gouvernement signait avec les présidents d’université et les directeurs d’IUFM un “"protocole sur les objectifs et les principes directeurs de la réforme du recrutement et de la formation des enseignants. Mais il faut dire que jusque là, c’était le flou qui prédominait. Et encore une fois, c’est aussi la précipitation. Comme le dit très bien André Ouzoulias dans une tribune du Café Pédagogique Où va-t-on si vite ?”. Une telle transformation de la formation des enseignants mérite mieux que ces bricolages dictés pour l’essentiel par une logique comptable. On peut craindre aussi que le projet tel qu’il se dessine ne contribue qu’à renforcer ce qu’on reprochait déjà (à tort) aux IUFM : une formation “en apesanteur” sans stages d’observation ou de pratique accompagnée organisée par des universités peu expertes pour construire des formations qui ne soient pas spécifiquement disciplinaires. C’est bien à une régression qu’on risque d’assister avec le risque de voir se développer les démissions dans les premières années d’enseignement.
Dans l’article de Ouest France on s’attarde aussi sur le “compagnonnage” , c’est-à-dire l’accompagnement du nouvel enseignant (à temps plein) par un professeur expérimenté. Richard Étienne, professeur en sciences de l'Éducation, interviewé par le journal, y voit au «un retour au Moyen-Age». Enseigner s'apprend, dit-il, en alternant stages, réflexion et formation théorique. Il rappelle aussi qu’ : « un bon professeur peut être un piètre formateur.». Formateur, c’est aussi un métier qui s’apprend…
Et Ouest France rappelle enfin dans son article que se tiennent samedi à Créteil des « états généraux de la formation des enseignants » avec pour slogan “enseigner un métier qui s’apprend

Finissons cette chronique consacrée à l’éducation avec cette information...
"Les dinosaures et les hommes ont vécu en même temps sur Terre, il y a six mille ans, aurait déclaré la colistière de John McCain à un professeur de Wasilla, en Alaska, en 1997, lorsqu'elle était maire de la ville.
Sarah Palin était membre en Alaska, jusqu'en 2002, de l'Assembly of God, une Eglise fondamentaliste qui prône "un soutien sans détour du créationnisme" et juge que "le récit de la Genèse doit être interprété littéralement".
Oui, cette information a bien sa place dans cette chronique, à chacun d’y ajouter le commentaire approprié… !

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 30/09/08


Pas si racailles
«Libération» a rencontré des mineurs ayant bénéficié, à Toulouse, de la réparation pénale : une alternative remarquable au tout-punir.
Lire la suite de l’article


Paris accepte la garde des enfants
La mairie de Paris organisera finalement un service minimum d’accueil dans les écoles en grève après l’avoir combattu.
Lire la suite de l’article


Un classement des masters en management
Les classements internationaux se suivent et ne se ressemblent pas. Après celui de Shanghai où les universités françaises font piètre figure, celui du journal britannique Financial Times, publié hier, est nettement plus encourageant.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 30/09/08


Le lycée à la carte 
dès la rentrée prochaine
Avec cette réforme, les élèves auront en partie le choix des matières étudiées. L'enseignement sera organisé par semestres. Première application en seconde dès 2009.
Lire la suite de l’article


La souplesse du système finlandais inspire Darcos
En Finlande, à partir de la seconde, la notion de classe telle qu'on la connaît chez nous n'existe plus. Les élèves composent leur programme dans un menu à la carte.
Lire la suite de l’article


«Entre les murs» : une tragédie pédagogique
Professeur de philosophie, directeur du Collège supérieur de Lyon et administrateur de la Fondation pour l'école, Jean-Noël Dumont décrypte le film Entre les murs, où il décèle l'échec d'une pédagogie associant l'élève à l'élaboration de la norme.
Lire la suite de l’article


Des cours pour apprendre 
aux profs à tenir leur classe
Des formations pratiques pour apprendre à gérer conflits et chahuts débutent dans quinze jours dans l'Académie de Créteil.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 30/09/08



"La ghettoïsation est organisée"
Chat avec Yamina Benguigui
Lire la suite de l’article


Une enseignante porte plainte après avoir été frappée par un élève de 11 ans
Une enseignante de l'école Jean-Jaurès de Persan, dans le Val-d'Oise, a porté plainte après avoir été frappée, dans sa classe, par un élève de CM1 âgé de 11 ans, une agression qui lui a valu huit jours d'arrêt de travail. Révélés dans Le Parisien, mardi 30 septembre, les faits remontent à vendredi et ont été confirmés par l'inspection d'académie.
Lire la suite de l’article


Naissance de la plus grande université de France
Au premier abord, la tour de chimie de l'université Louis- Pasteur ne symbolise pas la modernité. Plantée au milieu du campus de l'Esplanade, à quelques encablures de la cathédrale de Strasbourg, c'est un bloc de béton des années 1960. L'intérieur n'est pas plus avenant. Des ascenseurs à bout de souffle vous conduisent péniblement jusqu'à des étages presque tous désaffectés. Pourtant, c'est au 14e étage de cette tour que se construit la future université de Strasbourg.
Lire la suite de l’article


"Une étape supplémentaire pour la région"
Catherine Trautmann, vice-présidente de la Communauté urbaine de Strasbourg (CUS)
Lire la suite de l’article


Créé en 1927, le plus vieux "resto U" de France, La Gallia, est toujours géré par une association d'étudiants
A 25 ans, Maximilien Cartier, étudiant en droit, préside un pilier de la vie étudiante strasbourgeoise, l'Association fédérative générale des étudiants de Strasbourg (Afges). Constituée de 30 associations, regroupant plus de 15 000 adhérents, cette vieille dame, née en 1923, est la première organisation représentative étudiante dans la ville, loin devant l'UNEF. Affiliée depuis 1989 à la FAGE, deuxième organisation étudiante en nombre d'élus au niveau national, l'Afges reste une exception strasbourgeoise.
Lire la suite de l’article


Ce qui rend les enfants homophobes
Pédé !" est une insulte courante dans les cours d'école. Dès le primaire, sans trop savoir de quoi il retourne, les garçons s'en emparent. Plus tard, au collège et au lycée, l'injure est proférée en connaissance de cause.
"Dans notre rôle d'éducateur, la lutte contre l'homophobie est à mon sens un enjeu essentiel", a estimé le ministre de l'éducation nationale, Xavier Darcos, dans un entretien accordé au magazine gay Têtu. Pour la première fois dans la circulaire de rentrée, celle-ci figure comme l'une des dix grandes orientations prioritaires assignées aux recteurs.
Lire la suite de l’article


La Ville de Paris assurera a minima l'accueil dans les écoles en cas de grève
Finalement, Paris mettra en oeuvre le "droit d'accueil" dans les écoles. Mais a minima. Après avoir dénoncé, en mai, une loi "contraire à la Constitution" et destinée à "casser la grève", le maire (PS), Bertrand Delanoë, s'est résigné, lundi 29 septembre, à appliquer la réforme promulguée le 20 août, qui confie aux communes l'organisation d'un service d'accueil des élèves les jours de grève dans les écoles maternelles et primaires.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 30/09/08 (un jour de retard)



« Pour des structures d’accueil diversifiées »
PAR AGNÈS FLORIN (*), PROFESSEURE DE PSYCHOLOGIE À L’UNIVERSITÉ DE NANTES, LABORATOIRE ÉDUCATION, COGNITION, DÉVELOPPEMENT (LABÉCD).

La question de la formation des enseignants qui s’occupent des tout-petits renvoie à la qualité et à l’ajustement de la formation. Je plaide pour une formation qui serait faite d’un tronc commun pour tous les enseignants de maternelle et élémentaire avec des modules spécifiques. C’est tout aussi important d’éduquer et de prendre en charge les petits à l’école que les enfants plus âgés. On voit combien le début de la scolarisation a un impact sur la suite des trajectoires scolaires. Cela dit, la scolarisation avancée ne compense pas les inégalités sociales importantes dans les performances des élèves à l’entrée au CP.
Lire la suite de l’article


« Des enfants avant d’être des élèves »
PAR ALAIN CONTREPOIS, PSYCHOPÉDAGOGUE AU CENTRE D’ÉTUDES ET DE RECHERCHES POUR LA PETITE ENFANCE (CERPE).

[…] L’école maternelle gratuite, quant à elle, est née grâce à la pédagogue française Pauline Kergomard, vers la fin du XIXe siècle. Le seul regret qu’on peut avoir, c’est qu’elle a appelé « école » ce qui, selon elle, ne devait pas en être une. Pour elle, les enfants de trois à six ans étaient des enfants avant d’être des élèves. Évidemment, l’école a beaucoup évolué, et aujourd’hui les enfants de cette classe d’âge sont surtout devenus des élèves. La tendance est à la stimulation intellectuelle et aux préapprentissages scolaires.
Lire la suite de l’article


Maternelles : garderies ou écoles ?
Le débat sur le rôle et l’intérêt de l’école maternelle revient régulièrement sur le devant de la scène. Que cache la remise en cause de son fonctionnement par le ministre de l’Éducation ?
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 30/09/08



Une institutrice frappée par un écolier de 11 ans
La scène se produit vers 16 heures, vendredi, dans la classe, après une remarque de l’enseignante à l’égard de l’élève. Celui-ci, âgé de 11 ans, devient subitement incontrôlable. Il se déchaîne sur l’institutrice devant des camarades de classe stupéfaits. « Il l’a tapée. Il a donné des coups de pied dans les jambes. Après, elle saignait du nez », rapporte hier un enfant du CM 1. D’autres élèves évoquent des coups dans le ventre, au visage. «La maîtresse s’est enfermée dans sa classe. Elle ne voulait plus sortir », souffle une mère d’élève. L’enseignante, qui a porté plainte, est arrêtée pour une semaine. Elle souffre de contusions et est marquée du fait que l’agression se soit déroulée en classe.

Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 30/09/08



La faculté de médecine de Grenoble renforce l’égalité des chances
Une nouvelle pédagogie a permis de doubler le nombre d’étudiants aux origines sociales modestes qui accèdent en deuxième année de médecine
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos du 30/09/08



Rien vu...


-------------------------------------------------
20 minutes du 30/09/08



Un élève de CM1 roue son institutrice de coups
Vendredi, vers 16 heures, à l’école Jean-Jaurès à Persan (Val-d’Oise). L’enseignante de la classe de CM1 B fait une remarque à un élève. Ce dernier, âgé de 11 ans, devient subitement incontrôlable.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 30/09/08



Petite enfance : les crèches sont bien la panacée
Le journal La Provence, dans un article intitulé « Recherche nounou désespérément », a récemment abordé le problème crucial de la petite enfance et du déficit de crèches à Marseille. Selon le quotidien, il manquerait 1300 places d’accueil pour les petits Marseillais. Ce chiffre est sans doute sous-estimé, car il ne comptabilise que les demandes exprimées. Lors de la campagne des élections municipales, la gauche avait avancé le chiffre de 5000 besoins réels.
Lire la suite de l’article


Démago ou utile ? « Entre les murs » divise les riverains
Difficile d’y échapper : la critique de la semaine concernait « Entre les murs », Palme d’Or à Cannes et gros succès en salle. Sur Rue89, vous êtes une cinquantaine à avoir réagi au film, dont bon nombre d’enseignants mais pas seulement. Au final, une double discussion s’est amorcée ainsi entre riverains, d’une part sur l’Ecole ; d’autre part sur la nature du film, qui met en scène des comédiens amateurs mais est signé d’un réalisateur pro, le tout filmé dans un collège qui n’a rien d’un décor de plateau.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Ouest-France du 30/09/08




Formation des enseignants : le remue-méninges
Nouveaux concours de recrutement, nouveau mode de formation dès 2010. L'apprentissage du métier passera par le compagnonnage.
Lire la suite de l’article


Le détail des suppressions de postes en 2009 dans l'Éducation
L'Éducation nationale est le ministère qui paiera le plus lourd tribut au titre des réductions de fonctionnaires détaillées dans le projet de loi de finances pour 2009. Un départ à la retraite sur trois ne sera pas remplacé. Bilan : 13 500 suppressions de postes à la rentrée 2009 (pour un effectif global de près d'un million de personnes). Soit 6 000 dans les écoles maternelles et élémentaires (primaire) et 7 500 dans les collèges et les lycées (secondaire).
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 30/09/08



Darcos bouscule le lycée
Le ministre de l'Education nationale Xavier Darcos se prépare à révolutionner l'enseignement secondaire. Sa réforme du lycée devrait aboutir dans les prochaines semaines, autour de deux principes inspirés du système finlandais: les années seront divisées en semestres et dès la seconde, les élèves pourront choisir leurs matières. Des programmes à la carte mis en application dès septembre 2009.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 30/09/08


Palin croirait qu'hommes et dinosaures ont coexisté
"Les dinosaures et les hommes ont vécu en même temps sur Terre, il y a six mille ans", aurait déclaré la colistière de John McCain à un professeur de Wasilla, en Alaska, en 1997, lorsqu'elle était maire de la ville.
Lire la suite de l’article


Persan : une enseignante frappée par un élève porte plainte
L'enseignante de l'école Jean-Jaurès de Persan a été frappée aux jambes et au bras par un élève de 11 ans connu pour être perturbé.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 30/09/08


Frappé par un élève de CM1, une enseignante porte plainte
Une enseignante de l'école Jean-Jaurès de Persan (Val-d'Oise) a porté plainte après avoir été frappée vendredi, dans sa classe, par un élève de CM1 âgé de onze ans, ce qui lui a valu un arrêt de travail de huit jours, a annoncé mardi l'inspection d'académie.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 30/09/08



FCPE (parents d'élèves): rentrée 2008 "sans ambition politique"
Le président de la FCPE (parents d'élèves du public) Jean-Jacques Hazan a constaté "un grand désarroi dans les écoles", lors d'une rentrée qui s'est faite selon lui "sans aucune ambition politique", a-t-il dit lors d'un point presse mardi.
Lire la suite de l’article


Le Salon européen de l'Education, du 27 au 30 novembre, à Paris
Le salon de l'Education, traditionnel rendez-vous du secteur éducatif qui se tiendra à Paris du 27 au 30 novembre, prendra cette année une dimension européenne, dans la cadre de la présidence française de l'Union européenne (PFUE), ont annoncé mardi ses organisateurs.
Lire la suite de l’article


Formation des enseignants: signature d'un texte de début de discussions
Les présidents d'université et les directeurs d'IUFM (formation des maîtres) ont signé mardi avec le gouvernement un texte de début de discussions sur la réforme de la formation des enseignants, a annoncé le ministère de l'Enseignement supérieur.
Lire la suite de l’article


Les lycéens de l'UNL appellent à "se mobiliser" le 7 octobre
L'Union nationale lycéenne (UNL) a appelé mardi "les lycéens à se mobiliser" le 7 octobre, journée mondiale sur le travail décent, lancée par la Confédération syndicale internationale (CSI), a-t-elle annoncé dans un communiqué.
Lire la suite de l’article


"Entre les murs" triomphe au box-office français, cinq jours après sa sortie
La Palme d'or 2008, "Entre les murs" de Laurent Cantet, caracole en tête du box-office français en cinq jours d'exploitation, dépassant le score de "Faubourg 36" de Christophe Barratier pourtant sorti dans 226 salles de plus, selon les chiffres fournis par la société Ecran Total.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.