mercredi, septembre 17, 2008

Revue de presse du mercredi 17 septembre 2008

Le revers de la médaille…
La perspective de cérémonies de remise de médailles dans les lycées pour récompenser les bacheliers suscite des jugements particulièrement contrastés au sein de l'opinion, voire majoritairement négatifs. En effet 54% des personnes interrogées par l'Ifop pour le JDD.fr s’opposent à la proposition du ministre de l'Education nationale contre 46% qui y adhèrent. Notons que la part des personnes se déclarant "très opposé" à cette mesure s'avère nettement supérieure à celle des répondants se disant "très favorable" (respectivement 21% et 11%).
Selon, Philippe Meirieu, cela relève d’une idéologie de la mise en concurrence et de l’humiliation.
C’est dans L’Humanité, que Philippe Meirieu est interviewé sur ce sujet qui agite beaucoup (trop) les journalistes en ce moment . Il refuse ce qu’il appelle la “folklorisation” de l’école et précise : “Il n’est pas impossible qu’une médaille motive un jeune. Mais la véritable motivation se construit dans le rapport au savoir, quand l’élève parvient à trouver du plaisir à apprendre. Les élèves des milieux populaires n’ont pas besoin d’une médaille pour vouloir le bac : ils le veulent. Ce n’est pas un gadget à caractère nostalgique qui leur permettra de le décrocher, mais un effort particulier porté à l’éducation et une transformation profonde des pratiques pédagogiques.
Comme le remarque L’Humanité, la question sous-jacente est celle de la promotion du mérite. A ce sujet, Philippe Meirieu fait une remarque essentielle : “Je ne suis hostile ni à la morale, ni à l’exigence, ni à la responsabilisation individuelle. Toutes participent de la formation du citoyen. Je m’inquiète en revanche de cette tendance à transformer les victimes en coupables. Cette injonction à la morale individuelle exonère la société de toute responsabilité collective.

L’autre revers de la médaille pour Xavier Darcos, c’est le “buzz” autour de ces propos sur la maternelle. Cette déclaration faite le 3 juillet dernier devant la commission du Sénat, publiée depuis deux semaines sur le site de partage de vidéo Dailymotion et mise en exergue lundi par le site Rue89 ne cesse aujourd’hui de faire des vagues. A tel point que le principal syndicat du primaire, le SNUipp et l’ancien ministre Jack Lang demandent aujourd’hui des excuses à Xavier Darcos. Mais, aujourd’hui mercredi, le ministre en remet…une couche, en déclarantLa seule question que nous nous posons, et que d'autres se posent (...) c'est +est-ce qu'il faut généraliser la scolarisation des enfants de 2 à 3 ans et est-ce qu'il nous faut des professeurs recrutés à bac +5 pour s'occuper des enfants de 2 et 3 ans?+”.
On ne peut pas dire que ça ressemble à des excuses…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 17/09/08


Polémique après les propos de Darcos: «Les profs de maternelle sont payés à changer des couches»
«Les profs de maternelle sont payés à changer des couches»: la vidéo du ministre de l'Education, fait un tabac sur Internet et suscite un tollé. «Je ne veux toucher d'aucune manière à l'école maternelle en France», précise aujourd'hui Xavier Darcos.
Lire la suite de l’article


L'appel pour les “enfants de la montagne”
L'association SOS -Écoles de montagne s'inquiète auprès des autorités de la scolarisation de ses enfants. Pour l'heure, cela reste une prière faite au désert. Elle relance un appel. Public, cette fois :
«Nous sommes à Luchon, Aspet, St-Béat, dans le sud de la Haute-Garonne, à la frontière espagnole.(…)
A l’année, nous sommes dans nos cantons à peine 10 000. Nous avons choisi de vivre ici, que nous soyons originaires de la vallée ou non. (…)
C’est un SOS que nous lançons depuis plusieurs mois pour nos écoles. Pas de pleurs pour réclamer un peu d’utopie, mais des cris de rage… Pourquoi ?
L’académie de Toulouse refuse de nous reconnaître un statut spécifique de zone de montagne.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 17/09/08


Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 17/09/08



Edvige : les mises en garde de Bruxelles
La Commission européenne s'interroge à son tour sur le projet français Edvige (Exploitation documentaire et valorisation de l'information générale). Le commissaire en charge de la justice et des libertés, le Français Jacques Barrot, a fait savoir à la ministre de l'intérieur, Michèle Alliot-Marie, qu'il souhaitait une période de conservation des données la plus limitée possible en ce qui concerne les mineurs de plus de 13 ans concernés par Edvige. "Ce serait dans l'esprit des institutions européennes : il faut limiter la durée de conservation de telles données, surtout s'il n'y a pas de récidive", a indiqué au Monde M. Barrot.
Lire la suite de l’article


Edvige : les associations dénoncent une "fausse concertation"
Alors que les consultations se poursuivent au ministère de l'intérieur sur le fichier de renseignement policier Edvige (exploitation documentaire et valorisation de l'information générale), le milieu associatif ne désarme pas.
Lire la suite de l’article


Les week-ends d'intégration des grandes écoles
A première vue, on peut s'interroger : est-on dans une école qui forme de futurs managers ou des infirmiers ? Aux portes de l'Escem, l'Ecole supérieure de commerce et de management Tours-Poitiers, des jeunes font la queue devant un car de l'Etablissement français du sang. Dans les salles de classe, des élèves de première année sont formés par des bénévoles de la Croix-Rouge aux gestes de premiers secours.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 17/09/08 (un jour de retard)



« La vraie motivation se construit dans le plaisir d’apprendre
Xavier Darcos propose de remettre des médailles aux bacheliers dès juin prochain. Une idéologie de la mise en concurrence et de l’humiliation, dénonce le sociologue Philippe Meirieu.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 17/09/08



Rien vu...


------------------------------------------------
La Croix du 17/09/08



Transmettre dans la confiance et le dialogue
Les plus anciens ont souvent le sentiment amer de n'avoir pu ou su transmettre leurs valeurs aux plus jeunes. Mais peut-être ne font-ils pas suffisamment l'effort de se mettre à leur écoute…
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos du 17/09/08



Rien vu...


-------------------------------------------------
20 minutes du 17/09/08



Les propos de Xavier Darcos sur la maternelle font polémique
Des propos de Xavier Darcos sur la scolarisation des enfants de moins de trois ans diffusés sur internet ont déclenché une polémique, poussant le principal syndicat et l'ancien ministre Jack Lang à lui demander des excuses.
Lire la suite de l’article


Edvige sera modifié et devrait être scindé en trois fichiers
Ses détracteurs seront soulagés. C’est sûr, le fichier Edvige sera modifié, comme l’avait suggéré l’Elysée après les polémiques de ces dernières semaines. Michèle Alliot-Marie l’a confirmé ce mercredi matin sur RTL: le nouveau décret sera «rédigé différemment de manière à ce que les craintes infondées ou inquiétudes réelles qui s'étaient manifestées trouvent des réponses et des solutions», a-t-elle expliqué.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 17/09/08



Lang : « Pas une journée sans que Darcos soit méprisant »
L’ancien ministre de l’Education nationale ne pouvait rester de marbre face aux déclarations de son successeur, Xavier Darcos, qui considère que les enseignants de petite section de maternelle ne servent qu’à « changer les couches ». Jack Lang réagit dans un entretien accordé à Rue89
Lire la suite de l’article


« Laïcité ouverte » : l'acte de foi de l'école québécoise
La laïcité en milieu scolaire fait débat au Québec, où depuis la rentrée, l’on enseigne éthique et religion au primaire et au secondaire.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 17/09/08



Xavier Darcos : pas question de toucher à l'école maternelle
Xavier Darcos, ministre de l'Éducation, est monté au créneau, après le Conseil des ministres, pour préciser ses propos sur l'école maternelle, après la diffusion d'une vidéo sur Internet. Selon lui, la polémique n'a pas lieu d'être.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 17/09/08



Une proposition qui divise
Evoquée dimanche dernier par Xavier Darcos, la perspective de cérémonies de remise de médailles dans les lycées pour récompenser les bacheliers suscite des jugements particulièrement contrastés au sein de l'opinion, voire majoritairement négatifs.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 17/09/08


"Les enseignants sont outrés"
par Gilles Moindrot, secrétaire général du syndicat Snuipp-FSU

Ces déclarations sont scandaleuses. Au lieu de saluer les efforts des enseignants pour scolariser les enfants le plus tôt possible, il réduit les écoles maternelles à des garderies. On n'a jamais entendu de telles insinuations de la part d'un ministre de l'Education. Les enseignants sont outrés d'entendre de tels propos. Pourquoi dire ça ? C'est totalement faux, déjà parce que la sieste, en petite section, ne dure qu'une heure sur les six heures passées à l'école par jour, et que rares sont les enfants qui portent encore des couches (il s'agit d'enfants ayant un handicap ou une pathologie). Il faut que M. Darcos vienne voir ce qui se passe dans les écoles maternelles
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 17/09/08


Sur la maternelle, Darcos en remet une couche
Dans une vidéo diffusée sur le Net, le ministre de l'Education remet en cause la formation des enseignants de maternelle, chargés essentiellement selon lui "de faire faire la sieste et de changer les couches des enfants". Malgré le tollé des syndicats qui dénoncent le mépris du ministre, ce dernier persiste et signe.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 17/09/08



Réforme du lycée : quitter les négociations est "prématuré", selon M. Darcos
Le ministre de l'Education nationale Xavier Darcos a estimé mercredi à Lyon "prématuré" de quitter les négociations sur la réforme du lycée, après une annonce en ce sens de la CGT Educ'action qui juge notamment le calendrier de discussions "trop serré".
Lire la suite de l’article


Les propos de Xavier Darcos sur la maternelle font polémique
Des propos de Xavier Darcos sur la scolarisation des enfants de moins de trois ans diffusés sur internet ont déclenché une polémique, poussant le principal syndicat et l'ancien ministre Jack Lang à lui demander des excuses.
Lire la suite de l’article


Darcos dément tout idée de suppression de l'école maternelle
Le ministre de l'Education Xavier Darcos a catégoriquement démenti mercredi tout projet de suppression de l'école maternelle, après des déclarations controversées dans lesquelles il s'interroge sur le mode de recrutement des enseignants de maternelle.
Lire la suite de l’article


La CGT Educ'action quitte les négociations sur la réforme du lycée
La CGT Educ'action a annoncé qu'elle quittait les négociations sur la réforme du lycée, en raison d'un désaccord sur le système proposé par le gouvernement et d'un calendrier de discussions trop serré, dans une lettre adressée à Xavier Darcos et transmise mercredi à la presse.
Lire la suite de l’article


Propos de Darcos sur la maternelle: le ministre doit "s'excuser" (Lang, PS)
L'ex-ministre de l'Education nationale Jack Lang a demandé mercredi à l'actuel titulaire du portefeuille, Xavier Darcos, de "s'excuser" pour avoir insulté les maîtres et maîtresses" de l'école maternelle.
Lire la suite de l’article


Propos de Darcos sur la maternelle: critiques du SNUipp-FSU et du Se-Unsa
Le SNUipp-FSU, principal syndicat d'enseignants dans le primaire, a demandé à Xavier Darcos de "retirer" ses propos sur la maternelle, tandis que le SE-Unsa a rappelé que la maternelle était "tout sauf une garderie".
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.