vendredi, septembre 26, 2008

Revue de presse du vendredi 26 septembre 2008

Quelque 13.500 postes d'enseignants ne seront pas renouvelés après des départs en retraite en 2009. Ce vendredi, la répartition de ces suppressions a été dévoilée par le ministère : 6.000 postes le seront en primaire et 7 500 dans le secondaire, dont 1.000 dans le privé. La diminution des effectifs de 22.000 élèves en collèges et lycées à la rentrée 2009 est invoquée en outre pour justifier 2.300 suppressions de postes, tandis que 500 seront créés dans le primaire où les écoliers seront 16.000 de plus. Le plus gros des suppressions proviendra des postes de stagiaires (4.500 dont 3.000 dans le primaire) et de la réaffectation au sein du primaire de 3.000 maîtres spécialisés (RASED) dans la difficulté scolaire (sur 11.000 au total). A lire aujourd’hui dans Le Parisien et demain dans beaucoup de journaux (et peut-être bientôt dans la rue ?

Selon une enquête enquête européenne sur l’opinion des jeunes de 14-16 ans publiée par La Croix , les jeunes Français seraient favorables à l’enseignement du fait religieux à l’école. Un millier d’élèves de classes de troisième et de seconde issus de l’enseignement public et privé sous contrat ont été interrogés pour cette enquête. Le choix fait par la France d’un enseignement transversal à plusieurs disciplines du “fait religieux” semble convenir, car seulement un tiers des jeunes interrogés souhaitent un cours spécifique sur la religion. En outre, 63 % des élèves estiment que l’enseignement doit prioritairement apporter des connaissances objectives sur les religions.
Concernant le respect de la laïcité, 78 % des élèves français interrogés pour cette enquête européenne estiment qu’il doit être possible de porter des signes religieux discrets, et seulement 17 % des signes « plus visibles ». S’ils approuvent donc nettement la loi de 2004 qui proscrivait les signes « ostentatoires », les jeunes semblent ouverts à certains accommodements. Ils sont par exemple 61 % à considérer que les prescriptions religieuses alimentaires pourraient être prises en compte à l’école.

EPEP.
Sous ce sigle se cache un projet évoqué depuis longtemps et matérialisé aujourd’hui par une proposition de loi déposée par trois députés UMP. Ils proposent de créer des Etablissements publics d'enseignement primaire (EPEP donc). Cela consiste, est-il affirmé dans l'exposé des motifs, à " doter l'école – actuellement dépourvue de la personnalité morale, à la différence des collèges et des lycées – d'un statut juridique qui en permette une gestion pédagogique moderne et efficace ".
C’est à lire dans Le Monde où le journaliste Luc Cédelle s’interroge “L'idée de regroupements d'écoles placés sous la responsabilité de vrais chefs d'établissements et de conseils d'administration comprenant les élus locaux n'a pas de quoi choquer à l'extérieur de l'éducation nationale, mais heurte de plein fouet la mentalité des enseignants du premier degré, imprégnés d'un profond sentiment anti-hiérarchique et historiquement soucieux de leur indépendance vis-à-vis des notabilités locales.

Entre les murs (la vie pas le film)
Didier Lapeyronnie est professeur de sociologie spécialisé dans la sociologie urbaine. Il vient de publier Ghetto urbain” (Robert Laffont),un livre où il affirme que le ghetto est désormais une réalité dans certaines de nos villes et quartiers difficiles. Il donne une interview à 20 minutes. Pour lui “le ghetto naît véritablement quand la population s'organise autour de modes de vie et d'éducation propres, de logiques familiale et économique spécifiques. Un « contre-monde » se met en place pour se protéger du monde extérieur. La loi de la rue prévaut, une sous vie politique émerge, avec pour acteurs les travailleurs sociaux, les dealers et les imams. ”. Son constat est pessimiste même s’il admet qu’on puisse en sortir individuellement “Depuis les années 2000, les quartiers se sont fermés sur eux-mêmes. L'atmosphère a changé. Aujourd'hui le nombre de gens qui ne sortent plus de la cité et ne se réfèrent plus qu'à elle est énorme.”.
Dans un autre article Antoine Germa, prof d'histoire-géo au lycée de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), trouve pourtant la thèse datée : « L'auto-organisation et les comportements communautaristes existent depuis vingt ans. Depuis quelques années, j'observe plutôt un certain désenclavement, du moins pour 20 % de mes élèves. Pendant les manifs anti-CPE, ils ont rejoint les cortèges, et après le lycée, certains s'installent à Paris. » Mais les autres - l'immense majorité - restent entre leurs murs…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 26/09/08


A l’ENA, adieu le classement de sortie, bonjour le «vécu»
Le classement de sortie de l’ENA a vécu. Mis en place avec la création de l’école au sortir de la Seconde Guerre mondiale, il pourrait être supprimé dès 2011, voire même 2010 pour la dernière promotion Emile-Zola qui vient de rentrer à l’école.
Lire la suite de l’article


"Entre les murs" mais pas au-dessus des clichés (Blog Clichy sous bois)
Comme un signe de Dieu, comme par la volonté de Jésus, ma prof d'anglais tombait malade le jour de la sortie d'Entre les murs... Ni une ni deux, je sors de l'école en courant accompagnée d'une copine pour choper la première séance de ce petit "bijou" cinématographique (oui, oui! la presse nous conditionne à peine!!).
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 26/09/08


À Aix,les étudiants vont goûter aux joies du coaching
Valérie Pécresse juge les facs d'Aix exemplaires pour leur projet contre l'échec en première année.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 26/09/08



Avez-vous déjà été confronté au bizutage ?
Témoignages
Lire la suite de l’article


Enquête sur une affaire de bizutage à la faculté de médecine d'Amiens
La ministre de l'enseignement supérieur, Valérie Pécresse, a annoncé, jeudi 25 septembre, qu'elle allait demander au recteur de l'académie d'Amiens de "diligenter" une enquête sur une affaire de bizutage révélée par RTL et qui aurait pour cadre la faculté de médecine de la ville.
Lire la suite de l’article


L'UMP relance le projet d'établissements publics pour gérer les écoles primaires
La rentrée scolaire 2009 verra-t-elle apparaître des "établissements publics" pouvant regrouper plusieurs écoles primaires, dotés d'une personnalité morale et dirigés par un conseil d'administration ? C'est un cauchemar des syndicalistes enseignants , qui voient se profiler ainsi des "usines pédagogiques", mais c'est ce que souhaite depuis longtemps, et dans la foulée de ses prédécesseurs, le ministre de l'éducation, Xavier Darcos. Depuis le jeudi 25 septembre, c'est aussi ce que préconise une proposition de loi déposée par trois députés UMP : Benoist Apparu (Marne), Guy Geoffroy (Seine-et-Marne) et Frédéric Reiss (Bas-Rhin).
Lire la suite de l’article


Le texte de la proposition de loi sur les regroupements d'écoles primaires
PROPOSITION DE LOI relative à la création des établissements publics d’enseignement primaire déposée par
Benoist Apparu, Guy Geoffroy et Frédéric Reiss, députés
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 26/09/08 (un jour de retard)


----------------------------------------------------
Le Parisien du 26/09/08



Franconville - Le collège en grève pour débarquer la principale
«J’ai pourtant vu passer une dizaine de chefs d’établissement, mais je n’ai jamais vu autant d’exaspération. Cette principale est la plus redoutable… », estime un prof en place depuis trente-cinq ans au collège du Bel-Air à Franconville. Hier, l’ensemble des enseignants et une partie du reste du personnel ont fait grève pour réclamer le départ de la principale, en poste depuis deux ans. Ils sont soutenus par les parents d’élèves.
Lire la suite de l’article


Le primaire perdra 6.000 enseignants l'an prochain
Quelque 13.500 postes d'enseignants ne seront pas renouvelés après des départs en retraite en 2009 : le ministre de l'Education, Xavier Darcos, l'avait annoncé en juillet. Ce vendredi, la répartition de ces suppressions a été dévoilée par le ministère : 6.000 postes le seront en primaire et 7 500 dans le secondaire, dont 1.000 dans le privé.
Lire la suite de l’article


Villiers sur Marne : Les élus parrainent des jeunes en échec
Les conseillers municipaux vont désormais « coacher » des jeunes de moins de 16 ans en échec scolaire ou à la recherche d’un travail.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 26/09/08



Les élèves apprécient la religion à l’école
Selon une enquête que révèle « La Croix », les jeunes Français sont favorables à l’enseignement du fait religieux à l’école, plébiscitent le respect de la diversité et une laïcité ouverte
Lire la suite de l’article


Les trois modèles européens d'enseignement du fait religieux
Enseignement transversal
Enseignement disciplinaire
Enseignement confessionnel
Lire la suite de l’article


L'opinion des différentes confessions
« Il faudrait plus de coordination »

Gérard Gobry, Directeur de l’Institut de formation pour l’étude et l’enseignement des religions (Centre universitaire catholique de Bourgogne)
« Repartir des besoins des élèves »

Claude Demissy, Pasteur de l’Église protestante d’Alsace et de Lorraine. Auteur de La Religion à l’école, Olivétan,
« Un enseignement au respect d’autrui»

Patrick Petit-Ohayon, Chef du département enseignement au Fonds social juif unifié (FSJU)
« On oublie d’enseigner l’humanisme laïque »

Charles Conte, Chargé de mission « laïcité » au sein de la Ligue de l’enseignement
Lire la suite de l’article


L’université forme des « professionnels » de la laïcité
Professionnels et étudiants d’horizons divers suivent un nouveau « master laïcité »
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos du 26/09/08



Rien vu...


-------------------------------------------------
20 minutes du 26/09/08



Quel est votre niveau en langues étrangères?
Les Français seraient les moins bons européens en langues étrangères. A l'occasion de la journée européenne des langues (26 septembre) et alors que Paris reçoit les Etats généraux du multilinguisme et la manifestation Langues en fête, on vous demande donc ce que vous pensez de votre propre niveau dans ce domaine.
Lire la suite de l’article


«Le ghetto est à la fois une cage et un cocon»
Didier Lapeyronnie, professeur de sociologie à la Sorbonne, auteur du livre choc «Ghetto urbai». Interview
Lire la suite de l’article


Des quartiers en circuit fermé
Entre eux et nous, il y a ce mur imaginaire, devenu infranchissable. Dans son livre choc Ghetto urbain” (Robert Laffont), paru cette semaine, Didier Lapeyronnie nous plonge en vase clos. Avec de nombreux chercheurs, il a enquêté durant cinq ans pour mettre à nu la vérité quotidienne des habitants des quartiers sensibles du pays. Il en résulte 600 pages passionnantes, étouffantes, violentes, et une thèse : depuis quelques années, des territoires - et des hommes - se sont « ghettoïsés ».
Lire la suite de l’article


Scènes osées à la fac de médecine d'Amiens: «Ça fait partie du folklore»
Perrine a 20 ans. Elle est étudiante en 3e année de médecine à Amiens, la «D1». Elle aussi a été «bizut», c’est l’appellation des nouveaux carabins à la fac, comme la jeune fille interrogée par RTL. Son récit reste nuancé.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 26/09/08



Un Budget 2009 inadapté pour un gouvernement déboussolé
Par Olivier Ferrand et Michel Sapin | Président de Terra Nova / ancien ministre

Le Budget devrait préparer l’avenir ; il réduit les moyens éducatifs, gèle les crédits de la recherche et de l’enseignement supérieur, assèche les ressources des collectivités locales qui représentent 75% des investissements d’infrastructures.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 26/09/08



Rien vu...


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 26/09/08



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 26/09/08


Les crédits du budget 2009 secteur par secteur
MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE
Les moyens budgétaires et fiscaux progresseront de 6,5% en 2009 par rapport à 2008, mais 900 postes seront supprimés.Les crédits de fonctionnement alloués au ministère, "première priorité budgétaire du gouvernement", seront au total de 24,16 milliards d'euros.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 26/09/08


Xavier Darcos: "C'est l'histoire d'un échec pédagogique"
La vision de l'école Entre les murs pouvait-elle plaire à Xavier Darcos, ministre de l'Education nationale qui prône le recours dans les classes aux "valeurs traditionnelles". LEXPRESS.fr lui a posé la question.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 26/09/08



Manifestation du 19 octobre dans l'Education: lancement d'un site internet
Vingt-et-une organisations de l'Education ont annoncé jeudi l'ouverture d'un site internet intitulé "une école votre avenir", destiné à mobiliser l'opinion publique contre "les suppressions de postes" et sur l'importance de "la place" de l'Education dans la société.
Lire la suite de l’article


Formation des enseignants: les syndicats FSU participeront aux discussions
Les syndicats de la FSU, notamment le SNUipp (primaire) et le Snes (secondaire), ont annoncé jeudi dans un communiqué commun qu'ils participeraient aux discussions proposées par le ministre de l'Education Xavier Darcos sur la réforme de la formation et du recrutement des enseignants.
Lire la suite de l’article


Le bras de fer d'un village breton pour garder son demi-poste d'instituteur
Des gendarmes qui filtrent l'accès à l'école, des parents chassés du bâtiment où ils campaient: la Trinité-Langonnet, petit village du Centre-Bretagne, s'est lancé dans un bras-de-fer avec l'Etat pour sauver un demi-poste d'instituteur sur les deux que comptait son école.
Lire la suite de l’article


L'Education supprime 13.500 postes, dont 6.000 d'enseignants en primaire
Le projet de budget 2009 va supprimer 13.500 postes de la maternelle au lycée, dont 6.000 postes d'enseignants en primaire, mais l'impact dans les classes sera moindre, surtout en collèges et lycées, car le gouvernement entend "employer plus efficacement" les professeurs.
Lire la suite de l’article


Formation des enseignants: le Snesup refuse le cadre de discussions proposé
Le Snesup-FSU, premier syndicat de l'enseignement supérieur, a annoncé vendredi dans un communiqué qu'il refusait le cadre des discussions sur la formation des enseignants proposé par le gouvernement.
Lire la suite de l’article


Postes supprimés en primaire: le principal syndicat déplore une "rupture"
Le principal syndicat des enseignants du primaire, le SNUipp-FSU, a estimé vendredi dans un communiqué que le projet de loi de finances 2009 "représentait une rupture" du fait de la suppression en primaire de 6.000 postes d'enseignants à la rentrée 2009.
Lire la suite de l’article


L'UMP propose des "établissements publics" pour gérer les écoles primaires
Une proposition de loi déposée jeudi par trois députés UMP prône de créer des "établissements publics d'enseignement primaire" (EPEP) qui regrouperaient plusieurs écoles primaires et en assureraient la gestion, a indiqué vendredi à l'AFP l'un de ces députés, Benoist Apparu.
Lire la suite de l’article



-----------------------------------------------------------------------

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.