mercredi, septembre 24, 2008

Revue de presse du mercredi 24 septembre 2008

22% des élèves en difficulté ne comprennent pas les cours
A la question «en classe, est-ce que tu comprends toujours ce que l'on te demande de faire?», seulement 15 % des élèves interrogés répondent «toujours», 63% «pas certaines fois» et 22% «souvent, je ne comprends pas» peut-on lire dans un sondage commandé par l'Afev. . Autres données de ce sondage 34 % des enfants interrogés (sept cents enfants du CP à la 3e en difficulté scolaire et vivant dans des "quartiers populaires" partout en France) disent "aimer un peu aller" en classe, 13 % "pas trop", et 10 % "ne pas aimer du tout" Christophe Paris, directeur de cette association de soutien scolaire, interviewé par Libération précise le sens de cette enquête: “ On trouve intolérable que 150.000 jeunes quittent le système scolaire sans qualification chaque année. Donc autour de la journée du refus de l'échec scolaire, on a décidé de lancer cette étude parce qu'on a rarement de chiffres et on donne rarement la parole aux premiers concernés.

Entre les murs , toujours. Et le moins qu'on puisse dire c'est que le film ne laisse pas indifférent !
Dans La Croix, plusieurs pages sont consacrées au film. On y trouve ce titre Des enseignants décernent au film la palme du malaise. Beaucoup de professeurs, nous dit-on, craignent que le film ne donne une image biaisée de leur métier et ne relance des polémiques idéologiques. C'est ce que dit aussi Philippe Meirieu, interrogé par L'Express qui pense que "La gauche se trompe quand elle revendique Entre les murs"
Pour Xavier Darcos, interrogé par le journal La Croix : «La vraie question, c'est celle de l'autorité des professeurs » et il rajoute “cette question n'engage pas seulement les enseignants, mais aussi la société tout entière qui doit s'interroger sur la place qu'elle réserve à ses professeurs et sur le soutien moral qu'elle leur apporte. ”. Pour le quotidien Les Échos, il s'agit d' une palme démagogique Extrait de la critique : “Ce prof « sympa » l'est-il tant que cela ? Incapable d'enseigner à ses élèves, sa priorité est de ne pas perdre pied. Alors, il parle, il parle. Sa logorrhée est une arme de défense. Il en rajoute, il cède à la facilité, au langage approximatif, parfois vulgaire, de ses interlocuteurs. [...] En résumé, « Entre les murs » est film brillant dans la forme, démagogique sur le fond.
Pour Sébastien Ledoux , enseignant dans un collège de Grigny, qui signe une chronique dans Le Monde, c'est la Palme des malentendus Car, dit-il ce que l'on nous donne à voir comme réalité habituellement cachée est bel et bien le résultat d'un travail de mise en scène, d'écriture d'un scénario, de dialogues et de personnages effectué par Laurent Cantet et François Bégaudeau.”. Il s'interroge aussi sur la polémique soulevée : “Quand un même objet peut nourrir des lectures aussi opposées, on peut s'interroger sur sa pertinence. Bien sûr, les poncifs habituels le justifieront par le fait qu'il a le mérite de susciter le débat, ou qu'il laisse au spectateur la liberté d'y voir ce qu'il veut. Doit-on vraiment s'en satisfaire ?
Dans Ouest France, on demande l'avis d'élèves sur le film : “Ils auraient pu trouver une autre solution que le renvoi. Le prof attend trop longtemps pour le punir. Il ne met pas de limites assez tôt”, regrette Assia.. Un autre ajoute à propos du prof : “dans le film, il essaie de trop jouer le copain”. Est-ce qu'ils le conseilleraient ? “Moi, je dirais à mes amis que c'est un peu exagéré, mais qu'ils nous représentent bien. » un autre de préciser « Les parents devraient aller le voir. Ça les aiderait à nous comprendre. »

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 24/09/08


Massacre au lycée, bis repetita
Choc après la tuerie qui a fait au moins 11 morts. La seconde en moins d’un an.
Lire la suite de l’article


Quartiers populaires : un élève sur cinq comprend rarement ce qu'on lui demande à l'école
Une association d'étudiants qui donne des cours de soutien scolaire publie une étude révélatrice sur le ressenti des élèves en difficulté. Un travail effectué à l'occasion de la journée du refus de l'échec scolaire.
Lire la suite de l’article


«Le lien famille-école est une des clefs de la lutte contre l’échec scolaire»
Christophe Paris, directeur de l’Afev, association de soutien aux jeunes en échec scolaire, souligne qu’en 6 ans, «quasiment un millions de jeunes» ont été concernés par ces difficultés.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 24/09/08


Dans le tourbillon de la Palme
Pour les lauréats de la Palme d’or du Festival de Cannes, une nouvelle vie commence aujourd’hui, avec la sortie de leur film «Entre les murs».
Lire la suite de l’article


Laurent Cantet à l'école 
de la vie
Palme d'or à Cannes et sélectionné pour les Oscars, ce film montre le quotidien d'une classe difficile dans un collège parisien.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 24/09/08



Le comportement des écoliers et collégiens observé à la loupe
La première Journée du refus de l'échec scolaire est organisée, mercredi 24 septembre, à l'initiative de l'_Association de la fondation étudiante pour la ville (AFEV). Avant un après-midi de débats à Paris, l'AFEV a publié une enquête réalisée par ses étudiants effectuant du soutien bénévole, auprès d'environ sept cents enfants du CP à la 3e en difficulté scolaire et vivant dans des "quartiers populaires" partout en France.
Lire la suite de l’article


Palme des malentendus, par Sébastien Ledoux
Voici donc sur les écrans le projet cinématographique de Laurent Cantet, tout auréolé de sa Palme d'or au Festival de Cannes 2008, adapté du roman de François Bégaudeau. Montrer la vraie vie d'une classe de collège. Déjà dans la proposition du réalisateur se niche une source de malentendus. Caméras rapprochées saisissant les réactions des élèves et de l'enseignant sur le vif, le film souhaite par son parti pris technique accréditer la supercherie : "Chers spectateurs, vous êtes enfin au coeur d'une classe d'école !" Ce que chaque parent a toujours secrètement désiré, la caméra le rend possible. […]Or, même réalisé avec le talent de Laurent Cantet, le film n'évite pas la tendance croissante à la confusion des genres, soulignée par la multiplication des docu-fictions. Car ce que l'on nous donne à voir comme réalité habituellement cachée est bel et bien le résultat d'un travail de mise en scène, d'écriture d'un scénario, de dialogues et de personnages effectué par Laurent Cantet et François Bégaudeau.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 24/09/08 (un jour de retard)



Rien vu...


----------------------------------------------------
Le Parisien du 24/09/08



Comment éviter l’échec scolaire
Alors que 15 % des élèves qui entrent au collège ont des difficultés en classe, aujourd’hui a lieu la première Journée du refus de l’échec scolaire. Les initiatives se multiplient pour vaincre ce fléau. Les parents aussi sont épaulés.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 24/09/08



« Entre les murs », une œuvre qui dérange
Palme d’or au Festival de Cannes, vendu dans près de 50 pays, ce film au caractère universel amorce un débat animé autour de l’école
Lire la suite de l’article


François Bégaudeau : « Un énorme malentendu plane sur l’école »
Ancien professeur, auteur du livre « Entre les murs » et acteur principal du film, François Bégaudeau défend sa vision du monde enseignant, isolé, constamment « sur le fil » et souvent fragile
Lire la suite de l’article


Des enseignants décernent au film la palme du malaise
Beaucoup de professeurs craignent que le film ne donne une image biaisée de leur métier et ne relance des polémiques idéologiques
Lire la suite de l’article


Xavier Darcos : « La vraie question, c’est celle de l’autorité des professeurs »
Pour le ministre de l’éducation, Xavier Darcos, les enseignants ne doivent pas percevoir le film de Laurent Cantet comme une menace
Lire la suite de l’article


Paroles de Robin Renucci, comédien, et Philippe Watrelot, enseignant
Robin Renucci
Comédien et réalisateur, président du jury du prix de l’éducation nationale, Cannes 2008
Philippe Watrelot
Enseignant, président des Cahiers pédagogiques
Lire la suite de l’article


L'école au cinéma et dans l'édition
La Loi du collège, de Mariana Otero (6 × 26 minutes, Éd. Black Out) : La vie comme elle va, dans un collège planté au beau milieu d’une cité de Seine-Saint-Denis. Au début des années 1990, Mariana Otero a filmé les élèves, les enseignants, la salle des professeurs et le bureau du principal, captant les moments forts, les espoirs, les heurts, le malaise des adultes et celui des enfants, les mesures disciplinaires et les menaces de grève… Cette plongée dans le quotidien d’un établissement donna lieu à un documentaire en six épisodes, particulièrement remarqué lors de sa diffusion. Quinze ans après, il n’est pas inutile de mettre en rapport ce travail de fond, enfin édité en DVD, avec le film de Laurent Cantet. De quoi prendre conscience de la permanence des questions abordées.[…]
Lire la suite de l’article


Dossier spécial : portraits de Laurent Cantet et François Bégaudeau, vidéos et liens
Palme d’or au Festival de Cannes, vendu dans près de 50 pays, "Entre les murs" est un film au caractère universel amorce un débat animé autour de l’école.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos du 24/09/08


Bégaudeau-Cantet, duo gagnant

Deux hommes sont à l'origine du film. François Bégaudeau (trente-sept ans), qui joue son propre rôle d'enseignant, est l'auteur du roman « Entre les murs » (300.000 exemplaires vendus). Il a coécrit le scénario.[…]
Le réalisateur, Laurent Cantet (quarante-six ans), a eu le privilège de voir son film choisi à l'unanimité par le jury présidé par Sean Penn. Ses trois longs-métrages précédents sont déjà en prise avec les problèmes du monde.
Lire la suite de l’article


Une palme démagogique
Un film virtuose et ambigu. Palme d'or à Cannes. Laurent Cantet (au centre à gauche) et François Bégaudeau (à sa droite), entouré des collégiens du film, à Cannes. Le film représentera la France aux Oscars
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 24/09/08



Matti Juhani Saari: intelligent, bon camarade et tueur forcené
Ses amis le décrivent volontiers comme un jeune homme plutôt ordinaire et sympathique. Pourtant, ce mardi, Matti Juhani Saari a exécuté au pistolet semi-automatique neuf de ses camarades de classe et un professeur, avant de mettre le feu à la salle de cours et de se donner la mort.
Lire la suite de l’article


Journée contre l'échec scolaire: «C'est durant 18 ans qu'il faut lutter»
Une journée pour «refuser l'échec scolaire». C'est l'idée de l’Association de la fondation étudiante pour la ville (Afev). Nous vous avons demandé ce que vous en pensiez…
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 24/09/08



« Entre les murs », votre critique ciné de la semaine
Mercredi, jour de sortie. C’est aussi le film de la semaine vu par les riverains de Rue89. Difficile, cette semaine, d’échapper à la Palme d’or de Cannes, « Entre les murs » de Laurent Cantet, qui fait débat tant sur le plan cinématographique et sur le thème abordé, celui de l’enseignement dans le contexte multicuturel et socialement complexe d’une école « difficile »…
Lire la suite de l’article


Ces profs qui veulent réconcilier l'école et les gitans
Par Karim Dridi, réalisateur

A l’heure ou le cinéma français veut encore croire à l’école républicaine, je découvre en réalisant « Khamsa », (qui sortira le 8 octobre), la dure réalité des enfants français d’origine tzigane. Si l’école est une caisse de résonance où se joue les grandes questions de notre démocratie, alors je m’interroge sur sa capacité à être à la hauteur de cet enjeu.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 24/09/08



Entre les murs, « c'est nous en exagéré ! »
À Nantes, une classe de 4e a découvert, en avant-première, le film de Laurent Cantet, Palme d'or à Cannes. Ils ont le même âge que les héros et les jugent un peu turbulents. Carnet de notes avec mention.
Lire la suite de l’article


À chaque enfant, son dessin
Un cinéaste a eu la riche idée d'associer des photos d'enfants à leur autoportrait. C'est beau. Et très parlant.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 24/09/08



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 24/09/08


22% des élèves en difficulté ne comprennent pas les cours
A la question "en classe, est-ce que tu comprends toujours ce que l'on te demande de faire?", seulement 15 % des élèves interrogés répondent "toujours", 63% "pas certaines fois".
Lire la suite de l’article


Première journée du refus de l'échec scolaire
Plusieurs organisations organisent une "première journée de refus de l'échec scolaire", sur le thème "les familles et l'école", dans le but d'alerter les pouvoirs publics "sur le fait que chaque année 150.000 jeunes, d'au moins 16 ans, sortent du système scolaire sans qualification".
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 24/09/08


Philippe Meirieu: "La gauche se trompe quand elle revendique Entre les murs"
Pour Philippe Meirieu, pédagogue et homme de gauche, la palme d'or, Entre les murs de Laurent Cantet, en salles ce mercredi, est "un bon film mais un mauvais exemple".
Lire la suite de l’article

Une école qui ennuie et qui fait peur
Alors que le film de Laurent Cantet, Entre les murs, sort sur les écrans, l'Association de la fondation étudiante pour la ville fait de ce jour "la journée du refus de l'échec scolaire". A cette occasion, elle publie une enquête sur la perception de l'école par les enfants.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 24/09/08


Des pistes lancées pour "refuser l'échec scolaire"
Un espace dédié aux familles dans chaque école, des actions de formation des parents "qui n'ont pas les compétences de base", une journée passée par les familles sur les bancs de l'école..., plusieurs organisations ont lancé mercredi des pistes pour lutter contre l'échec scolaire.

Lire la suite de l’article


Chevènement critique "l'inspiration pédagogiste" du film "Entre les murs"
Le président du Mouvement républicain et citoyen (MRC) Jean-Pierre Chevènement a critiqué "l'inspiration pédagogiste" du film de Laurent Cantet "Entre les murs", qui sort mercredi sur les écrans, estimant qu'"à l'école on doit parler le langage du travail".
Lire la suite de l’article


"Rétablir la confiance avec les familles", pour Anne-Marie Guillaumat, enseignante à Orléans
"Nous avons réussi à ramener les familles vers l'Ecole et à rétablir la confiance avec elles", témoigne auprès de l'AFP Anne-Marie Guillaumat, enseignante à l'école Charles-Péguy, à Orléans, qui a mis en place des ateliers d'écriture pour parents et élèves pour lutter contre l'échec scolaire.
Lire la suite de l’article


Cinéma: "Entre les murs" démarre fort, en tête sur Paris et sa banlieue
La Palme d'or 2008, "Entre les murs" de Laurent Cantet, a pris mercredi un très bon départ dans les salles de Paris et sa périphérie, se classant largement en tête devant "Faubourg 36" de Christophe Barratier, l'autre nouveauté très attendue, selon des chiffres arrêtés à 15H00.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.