jeudi, janvier 21, 2010

Revue de presse du jeudi 21 janvier 2010


Grèves - remplacements – Numérique à l’école -




Grèves
Après la grève dans la fonction publique, on assiste à la traditionnelle bataille de chiffres entre les ministères et les organisations. C’étaient environ cinq millions de fonctionnaires qui étaient appelés à une grève nationale et à des manifestations, contre les suppressions de postes et les réformes de l'Etat en cours, dans un peu plus de 120 villes de France, par la CGT, Solidaires et la FSU. La CFDT et l'Unsa ne se sont associées à l’appel dans l'enseignement (mais avec un mot d’ordre distinct) et l'Equipement.
Selon le ministère de l'Education nationale, l'appel à la grève était suivi jeudi matin à 17,7% dans le primaire et 13,8% dans le secondaire. Le Snes-FSU citait de son côté le chiffre de «plus de 40% des personnels» dans les collèges et lycées publics. Ce syndicat reproche au ministère de rapporter le nombre des grévistes constatés le matin à l'ensemble des personnels, qu'ils soient en exercice ou non le jour de la grève.
Le secrétaire général de la FSU Gérard Aschieri a considéré qu’il y avait une mobilisation "en hausse" :"Dans l'Education, si je compare à un appel à la grève que nous avons lancé au mois de novembre, le 24 novembre, les chiffres et des manifestants et des grévistes sont en hausse. Je pense qu'il y a une mobilisation qui n'est sans doute pas à la hauteur de ce qu'il faudrait, mais qui est en hausse", a-t-il nuancé. Interrogé sur l'appel à manifester en ordre dispersé des syndicats, M. Aschieri a répondu : "Sur certains points, il y a des divergences réelles. Sur la réforme des lycées, il y a des organisations qui sont plutôt favorables à la réforme, et nous nous sommes fortement opposés".
Lors du rassemblement spécifique de l’UNSA-Éducation et du SGEN-CFDT, Le secrétaire général du SGEN Thierry Cadart s'est indigné:"On ne peut pas continuer à accepter que d'années en années, on supprime toujours plus de postes" et précisé aussi qu’ils se mobilisaient contre la réforme de la formation des enseignants. Christian Chevalier, secrétaire général du Se-UNSA, a précisé que l'inquiétude venait de "l'absence de formation des professeurs", alors que "les deux ministères s'entêtent dans une réforme qui n'a pas de sens". Il a rappelé qu'il y avait eu "50.000 emplois supprimés en quatre ans". Patrick Gonthier, le secrétaire général de l'UNSA-Education, a toutefois ajouté que leurs démarches n'étaient pas seulement contestataires mais qu'ils étaient aussi présents pour faire des propositions pour faire aboutir les possibilités d’évolution de la réforme du lycée. "C'est un double message que nous voulons faire passer aujourd'hui" a-t-il rappelé.

Absences ou absentéisme ?
Après Le Parisien hier , c’est au tour du Figaro aujourd’hui de titrer sur l’ “absentéisme” des enseignants. Et la connotation négative et tout l’implicite que nous évoquions hier, semble se confirmer dans l’article du Figaro
Rappelons comme nous le disions que le scandale n’est pas dans l’absence des profs (qui n’est d’ailleurs pas très élevée ) mais dans le fait qu’il n’y ait pas moyen de les remplacer.
En principe, en cas d'absence, les chefs d'établissement peuvent compter sur des roues de secours, selon le cas de figure. Si l'absence est de plus de deux semaines (maladie longue, formation, congé maternité...), ils se tournent vers un vivier d'enseignants remplaçants, les «TZR» (Titulaire zone remplacement). 50.000 titulaires souvent jeunes, répartis par zone géographique. Si l'absence est courte, la direction est censée se débrouiller avec les moyens du bord, soit en demandant à l'un de ses enseignants de remplacer au pied levé son collègue absent (en heures sup), soit en embauchant un contractuel. «Si le ministre pointe comme piste le recours aux étudiants, cela veut dire qu'il entend le développer. Or nous voulons des remplaçants titulaires et formés, sinon c'est de la garderie», revendique Thierry Cadart, secrétaire général du SGEN-CFDT.
Mais le blocage vient surtout du fait que le vivier de titulaires remplaçants est en train de fondre, selon les syndicats. Suppressions de postes oblige (3000 emplois de remplaçants supprimés à la rentrée 2009, 16.000 départs à la retraite non renouvelés dans le budget 2010), les TZR servent de plus en plus à colmater les trous, c'est-à-dire à remplacer des postes fixes, à l'année. Mécaniquement, le volant de remplaçants s'en trouve amoindri et ne suffit plus à répondre aux demandes.
Ce que refuse d’admettre Luc Chatel, pour qui cette situation n’a aucun rapport avec la baisse des postes de fonctionnaires. Et ça aussi c’est scandaleux…


Numérique à l’école
Jean-Michel Fourgous, député UMP, remettait aujourd’hui au Premier ministre son rapport sur le numérique à l’école. Il est interviewé dans Le Parisien . Il estime que La France est en retard dans ce domaine et qu’il faut “mettre le paquet”. En termes d’équipement, la France arrive en 24e place (sur 27) en Europe ! Avec 12,5 ordinateurs pour 100 élèves, 1 % d’écoles primaires équipées, 12 % des profs (surtout dans le secondaire dans les matières scientifiques) qui utilisent les nouvelles technologies pour un quart de leurs cours : en Angleterre, ils sont 65 %, et le taux d’équipement en tableaux interactifs frise les 80 %. Même le Portugal ou l’Espagne font mieux que l’Hexagone.
Pourtant, bien utilisées les TICE peuvent un formidable outil au service d’une pédagogie différenciée et pour redonner le goût d’apprendre.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 21/01/10 (certains articles payants)


A peine profs et déjà à plein temps (Blog de V. Soulé)
A peine reçus au Capes et déjà nommés dans des classes, sans préparation spécifique: les pires craintes des opposants à la "masterisation" se confirment. Avec la réforme de la formation des enseignants, les profs qui viennent de décrocher leurs concours seront aussitôt nommés sur des postes à plein temps. Ils n'auront droit qu'ensuite à un peu de pédagogie. La formation professionnelle est ainsi réduite à la portion congrue.
Lire la suite de l’article


Profs non-remplacés, pourquoi ça coince
Le vivier d'enseignants remplaçants ne suffit plus à pallier les absences. Conséquence directe des suppressions de postes, disent les syndicats. Problème d'organisation, répond le ministre Luc Chatel.
Lire la suite de l’article


«On file deux millions à Proglio et on casse le service public»
Alors cette manif, réussite ou flop ? Cinq millions de fonctionnaires étaient appelés à se mobiliser ce jeudi contre les suppressions de poste, et «pour sauver le service public». Selon les trois syndicats (CGT, FSU et Solidaires) qui appelaient à la journée d'action, les manifestations ont mobilisé plus de 100.000 personnes dans toute la France. A Toulouse, ils étaient entre 2000 et 2500, entre 1500 et 2000 à Rennes, et 500 à Orléans.
Lire la suite de l’article


Enfance et immigration : la psychiatrie au chevet des chocs culturels
Responsable de la conciliation transculturelle, quel drôle de métier ! C’est celui de Taïeb Ferradji, psychiatre au service de psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent au CHU d’Avicenne, près de Paris.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 21/01/10


Absentéisme des profs : les pistes de Luc Chatel
Les fédérations de parents d'élèves exigent une continuité de service, mais les solutions ne sont pas simples à mettre en place.
Lire la suite de l’article


Grève limitée dans la fonction publique
A la mi-journée, la mobilisation semblait peu importante chez les enseignants et chez les agents de l'Etat, des collectivités locales et des hôpitaux.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 21/01/10


Les évaluations en CM2 "ne servent à rien si elles ne débouchent que sur des constats chiffrés"
Dans un chat sur LeMonde.fr, Nathalie Mons, spécialiste des politiques d'éducation, maître de conférences à l'université de Grenoble-II, chercheuse associée à Sciences Po Paris, estime qu' "il faut mettre en place des dispositifs qui permettent aux écoles en difficulté d'améliorer les résultats".
Lire la suite de l’article


Faible mobilisation des fonctionnaires contre les suppressions de postes
La journée d'action et de grève des fonctionnaires contre les suppressions de postes et les réformes de l'Etat en cours était suivie jeudi 21 janvier à la mi-journée par 12,2 % des agents de l'Etat, 3,5 % de ceux des collectivités locales et 2 % de ceux des hôpitaux, selon le ministère de la fonction publique. Des chiffres bien inférieurs à ceux de la dernière journée d'action interprofessionnelle, le 19 mars 2009, quand le taux de grévistes avait atteint 26 % dans la fonction publique d'Etat, 15 % dans les collectivités territoriales et 18,4 % dans les hôpitaux.
Lire la suite de l’article


Fonction publique : "Un avenir nuageux, et même orageux"
Les internautes du Monde.fr, en grande partie des enseignants, ont été nombreux à répondre à notre appel à témoignages sur les difficultés actuelles dans la fonction publique. Sous-effectifs, mauvaises affectations et problèmes de sécurité, ils expliquent pourquoi les réformes du gouvernenement ont un impact négatif sur leur vie professionnelle.
Lire la suite de l’article


L'ouverture sociale n'est pas le seul enjeu pour l'avenir des grandes écoles
par Pierre Veltz, enseignant à l'Ecole des ponts et à Sciences Po, ancien directeur de l'Ecole des ponts et de ParisTech

Le débat sur les quotas de boursiers a remis le projecteur sur la question sensible de la fermeture sociale croissante, indiscutable et insupportable, des grandes écoles de premier rang. Cette sensibilité est à la mesure de la place symbolique que tiennent les plus prestigieuses de ces écoles (et non pas le système des grandes écoles en général) dans l'imaginaire des Français, sans rapport avec la réalité numérique des enjeux : il ne s'agit que de quelques milliers d'étudiants par an !
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 21/01/10 (un jour de retard)



Être jeune, s’engager comprendre, ne pas subir
Individualistes, futiles, captés par la société de consommation… Voilà quelques clichés qui collent à la peau de la jeunesse. Et pourtant… Nombreux sont ceux qui s’engagent et renouvellent parfois les formes de militantisme. Même ponctuellement, même avec une exigence d’efficacité immédiate. L’une des premières motivations au militantisme reste, chez les jeunes, l’envie de comprendre le monde qui les entoure.
Lire la suite de l’article


Anne Muxel « Les jeunes organisent une veille démocratique grâce au Net
Anne Muxel est directrice de recherches au Cevipof. Elle publiera prochainement les Enfants du désenchantement, aux éditions du Seuil.
Lire la suite de l’article


Alexandre, Pierre et leur « Visions du monde »
lIs y tiennent au « s » du pluriel  ! Visions du monde. Pierre Robichez, vingt-trois ans, et Alexandre Gancarek, trente-deux ans, ont décidé de nommer ainsi leur association, créée en 2005 à Herlies, un village du Nord. Leur idée  : une i-thèque.
Lire la suite de l’article


L’Huma libère la parole jeune
Cette fois, on y est… Plus d’une centaine de jeunes lecteurscorrespondants ont répondu à notre invitation pour un week-end de travail et de rencontre, à la rédaction de l’Humanité. Dès 9 heures, samedi, le journal ouvrira ses portes aux journalistes temporaires, pour une expérience unique dans le monde de la presse nationale : réaliser en intégralité le journal qui sera vendu en kiosques le lundi 25 janvier.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 21/01/10



Mobilisation limitée mais perturbations dans certaines villes
La traditionnelle bataille de chiffres entre les ministères et les organisations syndicales a commencé. Ce jeudi, environ cinq millions de fonctionnaires étaient appelés à une grève nationale et à des manifestations, contre les suppressions de postes et les réformes de l'Etat en cours, dans un peu plus de 120 villes de France, par la CGT, Solidaires et la FSU, la CFDT et l'Unsa ne se joignant à eux que dans l'enseignement et l'Equipement.
Lire la suite de l’article


Ordinateurs en classe : il faut « mettre le paquet »
Jean-Michel Fourgous, député UMP, remet aujourd’hui au Premier ministre son rapport sur le numérique à l’école. La France est en retard dans ce domaine.
Lire la suite de l’article


Un tiers des enseignants du primaire en grève jeudi selon les syndicats
Environ cinq millions de fonctionnaires sont appelés à une grève nationale jeudi contre les suppressions de postes et les réformes de l'Etat. Cette grève pourrait perturber notamment l'enseignement, les hôpitaux, ou encore les services communaux. A l'école primaire, les syndicats ont annoncé à la mi-journée qu'ils attendaient approximativement 33% de grévistes.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 21/01/10



«L'université peut faire aussi bien que les grandes écoles»
Des filières d’excellence existent à l’université, rappelle Jean-Charles Pomerol (Paris VI), qui souligne l’importance de les développer, en contraste avec le cursus des grandes écoles
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 21/01/10



Remplacement des enseignants : les pistes de Luc Chatel
Il n'y aura pas d'agence pour le remplacement des enseignants, mais Luc Chatel entend s'attaquer malgré tout à ce sujet sensible. Alors qu'une centaine de parents et d'enseignants ont battu le pavé, et qu'un rapport est attendu pour la fin du mois, le ministre de l'Education nationale a proposé hier aux syndicats d'enseignants plusieurs pistes. Il suggère notamment d'élargir les zones de remplacements académiques et de se montrer plus réactif dans les délais de remplacement. « On remplace trop lentement les professeurs absents, il y a un délai de carence de quatorze jours », a-t-il regretté sur Europe 1. Surtout, le ministre envisage de diversifier le vivier grâce à « d es partenariats avec Pôle emploi, en mobilisant de jeunes retraités de l'Education nationale ou en travaillant avec des étudiants qui ne sont pas encore admis aux concours ». Une proposition fraîchement accueillie par les syndicats d'enseignants qui pointent la disparition, à cette rentrée, de 3.000 des 50.000 postes de remplaçants.
Lire la suite de l’article


Grève des fonctionnaires: impact limité, 100.000 manifestants d'après les syndicats
La journée de grève et d'action chez les fonctionnaires connaissait une mobilisation limitée jeudi à la mi-journée, avec des taux de grévistes nettement inférieurs aux dernières journées d'actions interprofessionnelles de 2009.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 21/01/10



La fonction publique se met en grève jeudi 21 janvier
Education nationale, hôpital public, équipement, services communaux, greffiers, cheminots, pôle emploi: le mouvement de grève s'annonce massif…
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 21/01/10



Instits non remplacés : le ras-le-bol des parents d'élèves
Parents d'élèves et syndicats d'enseignants de Seine-Saint-Denis ont manifesté mardi contre le manque de remplaçants dans les écoles maternelles et élémentaires du département. Ils dénoncent la précarisation du métier d'enseignant, corollaire selon eux de la masterisation de la formation. Le gouvernement, qui a reçu une délégation, refuse leurs revendications.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 21/01/10



Education. La grève moyennement suivie
Un appel à la grève a été lancé pour ce jeudi dans l’Education nationale. Les syndicats critiquent en particulier les suppressions de postes d'enseignants, la dégradation des conditions de travail, la réforme du lycée et demande «une revalorisation digne de ce nom» pour les personnels. Selon le syndicat Snes, 40% des enseignants sont en grève. Le ministère, lui, rapporte le chiffre de 13,78%. Beaucoup de personnels de santé se sont joints aux différents cortèges. Le point sur les manifestations dans l’Ouest.

Lire la suite de l’article


Trop de profs non remplacés : les parents râlent
On ne parle pas des jours de grève, comme aujourd'hui, mais des jours de maladie, formation, sorties, etc.Pour calmer la fronde, Luc Chatel propose de mobiliser retraités et étudiants, en collaboration avec Pôle emploi.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 21/01/10



Grève: Des syndicats divisés
Une nouvelle mobilisation nationale des fonctionnaires a commencé jeudi matin. Mais, au vu des premiers chiffres, elle devrait être en demi-teinte.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 21/01/10


100.000 fonctionnaires défilent dans toute la France
Les syndicats estiment entre 25 à 30% le taux de grévistes. Les manifestants critiquent les réformes de l'Etat et les suppressions de postes dans la fonction publique.
Lire la suite de l’article


Woerth plaide l'impuissance face à la baisse des effectifs des fonctionnaires
"On a diminué de 100.000 le nombre de fonctionnaires depuis deux ans et demi à trois ans, on ne peut pas faire autrement", a expliqué le ministre de la Fonction publique.
Lire la suite de l’article


Anglais : la face cachée de la sélection
Qu'il s'agisse de décrocher un concours ou un premier job, les langues, surtout l'anglais, deviennent déterminantes
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 21/01/10


La grève des fonctionnaires expliquée aux nuls
Les agents de la fonction publique étaient appelés à la grève ce jeudi. Objectif, protester contre les suppressions de postes dans la fonction publique. Mais au fait, elles servent à quoi, ces diminutions d'effectifs?
Lire la suite de l’article


"Nous sommes en résistance au nom de la liberté pédagogique"
Grève des enseignants contre la suppression de postes, protestations contre les tests d'évalutation... les profs se mobilisent. L'un d'entre eux, Alain Refalo, "désobéisseur", a répondu aux questions des internautes.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 21/01/10


Un prof sur trois en grève aujourd'hui
Les enseignants devraient être assez nombreux à participer à la journée d'actions de la Fonction publique jeudi 21 janvier. Le Snuipp estime que le taux de grévistes dans le primaire sera en moyenne de 33% avec des variations sensibles selon les départements : 62% en Alpes maritimes, 50% à Toulouse mais seulement 15% en Haute-Marne et dans l'Orne. Luc Chatel mise, lui, sur 20% de grévistes. L'an dernier, le 29 janvier 2009, les syndicats comptaient 69% de grévistes au primaire et "plus de 50%" au secondaire.
Lire la suite de l’article


Evaluation : vent de révolte ou crise structurelle ?
Cette année encore, l'évaluation de CM2 devient un sujet d'actualité. Après la sanction de G Lehmann, Le Monde donne la parole jeudi 21 janvier à Nathalie Mons, un des meilleurs spécialistes des politiques éducatives. Elle participe à un chat qui promet d'être passionnant sur le site du quotidien jeudi 21 à partir de 14h30.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 21/01/10


Six IEP jouent les bons élèves de la démocratisation
Six instituts d'études politiques (IEP) et le ministre de l'éducation nationale, Luc Chatel, ont signé mardi 19 janvier une convention destinée à développer leur programme d'aide aux lycéens défavorisés pour préparer leur concours commun d'entrée. S
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
ÉducPros du 21/01/10


Mastérisation : le point sur la réforme
La mastérisation est l’un des principaux mots d’ordre de la grève du 21 janvier 2010 pour les syndicats enseignants. Un an après le raz-de-marée contestataire qui avait abouti au report de cette réforme, quel est aujourd’hui son devenir ?
Lire la suite de l’article


L'Université s'ennuie, un billet d'Emmanuel Davidenkoff
« Dans la série "Relisons nos classiques", se replonger dans ce célèbre article de Pierre Viansson-Ponté, intitulé « La France s’ennuie » et publié le 15 mars 1968 dans Le Monde. Se demander s’il ne s’applique pas à l’ambiance qui règne aujourd’hui dans les universités, curieusement calmes, alors même que les raisons de la colère qui les a saisies l’an passé sont loin d’avoir disparu », écrit Emmanuel Davidenkoff, directeur de la rédaction de l’Etudiant, sur son blog.

Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 21/01/10



FSU: dans l'Education, mobilisation "en hausse" mais "pas à la hauteur"
Le secrétaire général de la FSU Gérard Aschieri a fait état jeudi d'une mobilisation "en hausse" dans l'Education par rapport à la journée de mobilisation du 24 novembre, tout en admettant qu'elle n'était "pas à la hauteur" et qu'elle pâtissait de la "désunion" des syndicats.
Lire la suite de l’article


Fourgous (UMP) pour financer l'informatique à l'école avec le grand emprunt
Le député-maire (UMP) d'Elancourt (Yvelines), Jean-Michel Fourgous, va suggérer au gouvernement de consacrer une partie des sommes du grand emprunt au financement d'une "impulsion" du numérique à l'école, a-t-il indiqué jeudi à l'AFP.
Lire la suite de l’article


Le syndicat étudiant Mét accepte un débat public avec l'Unef
Le Mouvement des étudiants (Mét), qui va être lancé fin janvier, accepte la proposition de l'Unef d'un débat public, a déclaré jeudi à l'AFP son président Rémi Martial, en réaffirmant la volonté d'indépendance du Mét vis-à-vis de l'UMP et du gouvernement.
Lire la suite de l’article


Rassemblement à Paris contre les suppressions de postes dans l'éducation
Cent cinquante personnes se sont rassemblées, ce jeudi, place de la Sorbonne à Paris (Vème), pour protester contre la suppression de postes des enseignants, a constaté une journaliste de l'AFP.
Lire la suite de l’article


Des lycéens contraints de changer leur deuxième langue faute d'enseignants
Une soixantaine d'élèves de seconde professionnelle d'un lycée du Pas-de-Calais sont privés de cours d'espagnol (langue vivante 2) depuis septembre faute d'enseignants disponibles, dénonce jeudi la FCPE, alors que le problème semble toucher de nombreux établissements.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.