vendredi, janvier 29, 2010

Revue de presse du vendredi 29 janvier 2010


Cinq conditions de la réforme selon Thélot - SES et éducation aux médias – laisse pas trainer ton fils… - Manifestation -


Les cinq conditions de la réforme du lycée
"En matière éducative, tout est dans l’exécution", explique Claude Thélot sur son blog dans un billet intitulé “Se donner les moyens de sa politique. L'ancien président de la Commission du débat national sur l’avenir de l’École (2003-2004), s’appuie surtout sur l'exemple de la réforme du lycée. Il décline cinq conditions pour que cette réforme soit applicable et appliquée.
D’abord dit-il “Il faut d’abord, en amont du lycée, que l’école obligatoire (couple école primaire et collège) donne à tous les futurs lycéens les bases sur lesquelles le lycée fleurira. […] la maîtrise par tous les jeunes d’un socle de connaissances et de compétences fondamentales (objectif qui figure d’ailleurs dans la loi d’avril 2005) devrait donc être pensée comme une des conditions de la réussite de la réforme du lycée.”. Deuxième condition : “il faut impérativement aider dès maintenant, et former à moyen terme, les enseignants à faire vivre dans leurs classes les priorités des réformes.”. Et il ajoute “Rien ne serait plus grave que de laisser, au nom de la liberté [pédagogique], les enseignants seuls, démunis, sans aide pour mettre en œuvre ces innovations.”. Il faut aussi que la réforme soit accompagnée par la hiérarchie intermédiaire (les inspecteurs) qui permette de faire connaître et circuler les innovations. C’est aussi de la responsabilité de l’administration centrale de fournir les outils d’aide et cinquième condition, les outils d’évaluation des dispositifs mis en œuvre.

SES et éducation aux médias
Sans vouloir se transformer en “donneur de leçons” (ce qui peut être une déformation professionnelle pour un prof...), je voudrais revenir sur un article bien curieux de Marc Dupuis, journaliste au Monde. Celui-ci distribue les bons et les mauvais points dans un article consacré aux critiques contre l’enseignement de l’économie en classe de seconde. .
L’auteur de l’article rappelle tout d’abord l’historique du débat pour ensuite, au détour d’une phrase écrire ceci :“ Plutôt classée à gauche, l'Apses, qui représente environ 1 200 enseignants sur les quelque 4 500 professeurs de SES,”. Qu’un journaliste se permette de qualifier une organisation, pourquoi pas, même si on aurait aimé que cela s’appuie sur des faits objectifs. Mais là où, me semble t-il, l’article est insidieux c’est lorsqu’il rajoute un peu plus loin à propos de l’association des profs d’économie-gestion : “L'Association des professeurs de communication, d'économie et de gestion (Apseg) - association strictement professionnelle, contrairement à l'Apses - n'est pas plus tendre avec le ministère. ”. A tel point qu’on en vient à se demander quel est l’objectif poursuivi par l’auteur…
Mon respect de la liberté de la presse m’a aussi appris que celle ci se légitimait par une rigueur qui séparait les faits de l’analyse et du commentaire. On a ici l’impression que Marc Dupuis confond allègrement les différents niveaux et porte un jugement très contestable sur le degré de professionnalité de tel ou tel.
Mais peut être que ma conception du journalisme est dépassée…

Laisse pas trainer ton fils…
Sinon, plus d’allocs…
Un amendement adopté par la commission des lois de l'Assemblée nationale dans la nuit de mercredi à jeudi prévoit d’autoriser les préfets à instaurer un couvre-feu dans certaines communes pour les mineurs de moins de 13 ans non accompagnés entre 23h et 6h. Il est intégré au projet de loi d'orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure (Lopsi 2), débattu à partir du 9 février par les députés. «Un mineur seul la nuit dans la rue est en danger. Il est livré à la loi de le rue, et risque d'être agressé, menacé, sans avoir les moyens de se protéger», explique à 20minutes.fr Eric Ciotti, député UMP des Alpes-Maritimes et rapporteur du texte. “Le couvre feu est une mesure de protection et de prévention, précise le parlementaire, qui ne pourra être que temporaire et géographiquement limitée. Le but est de «responsabiliser les parents», affirme t-il.
Mais la commission a également adopté un amendement d'Eric Ciotti permettant aux présidents des conseils généraux d'instaurer un contrat de responsabilité parentale, dont la non-application pourra conduire à la suspension du versement des allocations familiales. Des amendes (450 euros maximum) et des mesures d'action sociale pourront également être envisagées.

Manifestation
Plusieurs organisations de l'Education, dont la FSU, appellent à une manifestation nationale samedi à Paris notamment pour protester contre les suppressions de postes de professeurs et la réforme de la formation des enseignants.
Hormis les syndicats de la FSU, première fédération de l'Education, appellent également à ce défilé la CGT Educ'action, le SNALC-CSEN, le SNLC-FAEN, les lycéens de la FIDL, les professeurs de sciences économiques et sociales de l'APSES.
Le cortège partira de la place Denfert-Rochereau (XIVe arrondissement) à 13H30, pour se diriger vers la station de métro Sèvres-Babylone (VIIe arrondissement). "Une dizaine de milliers" de manifestants sont attendus, selon la FSU.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 29/01/10 (certains articles payants)


Le chômage, matière à économies
Sylvain David, président de l’Association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), croyait avoir gagné. Il y aurait une entrée sur le chômage et une autre sur les discriminations face à l’emploi dans le nouveau programme de seconde l’an prochain.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 29/01/10


La semaine de quatre jours épuise les élèves du primaire
L'Académie de médecine relance le débat sur la réforme mise en place à la rentrée 2008 en publiant un rapport, qui fustige la suppression du samedi qu'elle juge nocive pour le rythme des enfants.
Lire la suite de l’article


L'Intranet débarque dans les lycées d'Ile-de-France
Un «espace numérique de travail», baptisé Lilie, va être implanté dans les 471 établissements franciliens au cours des trois prochaines années. Ce projet, piloté par la région Ile-de-France, a été testé avec succès par le lycée Louis Bascan de Rambouillet, dans les Yvelines.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 29/01/10



Education : la semaine de quatre jours une nouvelle fois remise en cause
Rendu public jeudi 28 janvier, un rapport de l'Académie nationale de médecine critique la semaine de quatre jours instaurée dans l'enseignement primaire à la rentrée 2008. Réalisé par un groupe de travail chargé d'apprécier l'aménagement du temps scolaire sur la santé de l'enfant, le rapport souligne que l'aménagement hebdomadaire en quatre jours est source, pour l'enfant, de performances néfastes en début de semaine, "car celui-ci est plus désynchronisé le lundi et le mardi matin que dans la semaine de quatre jours et demi".
Lire la suite de l’article


Les critiques s'intensifient contre le nouveau programme d'enseignement de l'économie pour la classe de seconde
Ni la mise en ligne, sur le site du ministère de l'éducation (www.eduscol.education.fr), du projet de nouveau programme de sciences économiques et sociales (SES) pour les classes de 2de, ni le fait que le ministère ait rappelé que la consultation était ouverte jusqu'au 12 mars, n'apaisent les associations de professeurs de SES et d'économie-gestion.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 29/01/10 (un jour de retard)



Rien vu...


----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 29/01/10



La semaine de quatre jours nuit à la santé des enfants
L’Académie de médecine relance le débat sur le bien-fondé de la semaine de quatre jours à l’école, appliquée en France depuis septembre 2008.
Lire la suite de l’article


«J’aurais pu en mourir »
C’est une préado comme les autres. Une élève brillante de Longjumeau, qui raconte son histoire avec une maturité déconcertante. Il y a tout juste un an, Sophie* a été victime d’un malaise après avoir joué au « jeu de la tomate », une variante du « jeu du foulard », qui consiste à s’étrangler pour s’évanouir. Des pratiques courantes dans les cours de récré dont les dangers seront présentés ce soir à Saulx-les-Chartreux lors d’une réunion destinée aux parents
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 29/01/10



Rien vu...


------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 29/01/10



Un nouveau syndicat étudiant pour remplacer l'UNI
Un nom à consonance anglo-saxonne (le « Mét ») ; une grand-messe réunissant 350 étudiants venus de toute la France ; un positionnement syndical et politique qui se veut inédit mais laisse certains observateurs sceptiques : quarante ans après sa création, l'UNI fait aujourd'hui peau neuve. Voilà déjà bien longtemps que la troisième organisation étudiante de France ne parvenait plus à trouver une large audience sur les campus.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 29/01/10



Les préfets en charge du couvre feu pour les mineurs de moins de 13 ans
Nouvelle sanction envisagée: la suppression des allocations familiales...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 29/01/10



Rien vu...


------------------------------------------------
Ouest-France du 29/01/10



Son fils exclu pour avoir frappé un prof, le père revient se venger
Consternation dans la petite commune de Châteauneuf-sur-Sarthe, dans le Nord-Anjou. Un enseignant, la principale du collège public Jacques-Prévert et son adjoint ont été victimes, hier, d’agressions, commises par un élève et son père. Ce dernier, sans domicile fixe et privé de la garde de l’enfant, était armé d’un couteau.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 29/01/10



Les syndicats appellent à manifester
La Fédération syndicale unitaire (FSU) manifestera à nouveau samedi dans la capitale afin de protester contre les "suppressions de poste massives" et des "réformes régressives". Dans un communiqué datant de vendredi, la FSU annonce que "5.000 professeurs des écoles venus de toute la France défileront dans Paris de Denfert-Rochereau au ministère". Parmi les revendications avancées par le collectif, "l'arrêt des suppressions de postes" et "des enseignants mieux payés".
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 29/01/10


Rien vu...


----------------------------------------
L’Express.fr du 29/01/10


Rien vu...


----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 29/01/10


L'Académie de médecine condamne le temps scolaire
Dans un rapport l'Académie de médecine recommande de mettre fin à la semaine de 4 jours au primaire et de remanier les congés scolaires.
Lire la suite de l’article


Désenchantements
Editorial de François Jarraud

La confrontation des enseignants aux premières réalités de la réforme du lycée va-t-elle mettre en danger la réforme ?
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 29/01/10


Rien vu...


----------------------------------------------
ÉducPros du 29/01/10


Réforme du lycée : les cinq conditions pour réussir selon Claude Thélot
"En matière éducative, tout est dans l’exécution", explique Claude Thélot sur son blog.
"Il est donc essentiel de s’organiser pour que les priorités politiques qui ont été définies par le ministre soient comprises, appliquées et couronnées de succès sur le terrain, c’est-à-dire dans les établissements et les classes." ajoute l'ancien président de la Commission du débat national sur l’avenir de l’École (2003-2004), avant de prendre l'exemple de la réforme du lycée.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 29/01/10



Manifestation nationale du monde de l'Education samedi à Paris
Plusieurs organisations de l'Education, dont la FSU, appellent à une manifestation nationale samedi à Paris notamment pour protester contre les suppressions de postes de professeurs et la réforme de la formation des enseignants.
Lire la suite de l’article


Un internat d'excellence prévu en septembre 2010 à Marly-le-Roi (Yvelines)
Un internat d'excellence, un des dispositifs clé du plan Banlieue, ouvrira ses portes en septembre 2010 à Marly-le-Roi (Yvelines), a annoncé vendredi le rectorat de Versailles.
Lire la suite de l’article


Visite en Martinique du ministre de l'éducation nationale Luc Chatel
Le ministre de l'éducation nationale et porte-parole du gouvernement Luc Chatel a effectué jeudi une visite en Martinique consacrée notamment à la réforme du lycée, à l'insécurité dans les établissements scolaires et aux internats de l'excellence.
Lire la suite de l’article


Les programmes d'économie de seconde doivent être "révisés en profondeur" (Sgen-CFDT)
Le Sgen-CFDT, fédération syndicale enseignante qui a plutôt soutenu la réforme du lycée, a demandé jeudi au ministère de l'Education nationale de "réviser en profondeur" les programmes d'économie de la future classe de seconde, mis en consultation jusqu'au 12 mars.
Lire la suite de l’article


Les professeurs d'économie-gestion eux aussi opposés aux programmes de seconde
L'Association nationale des professeurs de communication, économie et gestion (APCEG) est opposée aux nouveaux programmes d'économie de la future classe de seconde, qu'elle a jugés vendredi "trop lourds et trop dogmatiques", demandant d'en repousser d'un an la réforme.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.