mercredi, janvier 20, 2010

Revue de presse du mercredi 20 janvier 2010


“De l’amertume à l’ambition”- Absentéisme – Vis ma vie de prof - Aberrant – Qui a conçu les évaluations de CM2 ? -



“De l’amertume à l’ambition”
Dans une actualité très riche aujourd’hui, il faut signaler d’abord dans Le Monde le “point de vue” co-signé par Thierry Cadart (SGEN-CFDT) et Patrick Gonthier (UNSA-Éducation) et intitulé “De l’amertume à l’ambition ”. Les deux responsables syndicaux partent du constat de l’amertume (légitime) des personnels. Manque de concertation, confusion du discours politique, logique comptable, “Le service public d'éducation n'est plus une priorité, disent-ils. L'amertume est aussi le résultat d'un abandon.”. Ils consacrent aussi une partie de leur texte à la situation aberrante de la casse de la formation des enseignants “une réforme mal conduite, qui élimine la formation professionnelle des enseignants, menace à court terme le potentiel de formation existant, rend l'accès au métier d'enseignant plus difficile, en particulier pour les catégories populaires.”. Ce sont toutes ces raisons qui les conduisent à appeler à la grève ce 21 janvier. Mais, dans le même temps, ils déclarent soutenir certaines des mesures proposées pour faire évoluer le lycée. “Nous nous engageons parce que nous considérons que la défense du service public d'éducation passe par le renouvellement de sa capacité à mieux prendre en charge les élèves, ce qui est rendu possible par la mise en place de l'accompagnement personnalisé systématique pour chaque élève.” affirment-ils et en répondant également aux critiques des autres syndicats . “A ceux qui prétendent que nous ne devrions pas nous engager sans l'assurance d'avoir les moyens de la mise en oeuvre, nous répondons que l'expérience a montré que notre refus de certaines réformes n'empêchait en rien les suppressions de postes.”. Tout autant qu’un exposé des motifs et un appel à la grève du 21/01, c’est donc aussi un manifeste réformiste qui nous est proposé aujourd’hui dans les colonnes du Monde.

“Absentéisme”
Ce mot semble innocent et pourrait désigner simplement le fait que les enseignants ne soient pas là. Mais je ne peux m’empêcher d’y voir une connotation négative dans la manière dont les médias l’utilisent (on pourrait simplement parler des absences des enseignants). Comme si les absences des enseignants étaient délibérées ou plus importantes que dans d’autres professions. Répétons le, ce n’est pas le fait que les profs soient absents qui est un scandale. Le scandale, c’est qu’ils ne soient pas remplacés…
C’est d’ailleurs le sens, semble t-il de de la protestation des parents de la FCPE. . Et c’est à cela que doit répondre le ministre. «Je vais travailler avec les organisations syndicales sur plusieurs pistes», a déclaré Luc Chatel ce mercredi matin, parlant d’«améliorer le système par trois moyens»: une plus grande «réactivité» (réagir dès le 1er jour et non le 14ème en lycée et collège), une plus grande «souplesse» (élargissement des zones de remplacement) et la diversification du «vivier» des remplaçants. Sur ce dernier point il précise “ par exemple avec des partenariats avec Pôle emploi, en mobilisant ici ou là de jeunes retraités de l’Education nationale ou en travaillant avec des étudiants qui ne sont pas encore admis aux concours
Interrogé pour savoir si les difficultés de remplacement n’étaient pas une conséquence des suppressions de postes de professeurs, le ministre a répondu «non, ce n’est pas un problème nouveau, il est nettement antérieur à la question de la réduction des postes dans l’Education nationale».Ben voyons !

Vis ma vie… de prof
Une sorte de remake de "Vis ma vie" nous est proposé par Le Parisien dans son édition de Seine et Marne. . Cette histoire nous permet d’illustrer à la fois la question des remplacements évoquée plus haut et aussi celle de la formation des profs.
Jacques Fossey, 66 ans, est président de la Fédération locale de parents d’élèves (FCPE) de Coulommiers (Seine-et-Marne), ce chimiste du CNRS en fin de carrière a accepté de remplacer, après les vacances de la Toussaint, une enseignante de technologie du collège de ses enfants, en congé maternité. Une vacation de dix-huit heures hebdomadaires, payée 36 € de l’heure, dans un établissement réputé tranquille.
« Un inspecteur du rectorat m’a embauché un vendredi, après un entretien d’une heure, se souvient-il. Le lundi matin, j’étais en poste. On m’a dit : Ta salle, c’est la 17, voilà les clés . » Le début des ennuis. «Dès que j’écrivais au tableau, les avions en papier volaient dans tous les sens, on se serait cru à Roissy ! s’exclame le chercheur. Il faut un minimum de formation pour affronter 30 adolescents, le mot discipline n’a pas de sens pour eux. » Et il ajoute en relativisant «J’en étais à penser que les gens n’éduquent pas leurs enfants quand j’ai réalisé que les miens étaient pareils. J’ai failli écrire un mot pour les parents dans le cahier de correspondance de mon propre fils, Oscar ! ».
La conclusion vaut à elle seule la lecture de cet article “On a beau avoir bac + 8, on ne s’improvise pas prof de collège. ” nous dit ce parent d’élève.

Aberrant
C’est pourtant ce qui attend les futurs enseignants à partir de la rentrée prochaine. Après la publication des maquettes des différents concours et le constat de la part très réduite laissée à la pédagogie, on en apprend un peu plus sur l’organisation de l’année scolaire pour les nouveaux enseignants. Et le dispositif qui se met en place est proprement aberrant (vous pourrez en apprendre plus avec ce billet sur mon blog)

Mais qui a conçu les évaluations de CM2 ?
Le Monde revient à son tour sur les évaluations de CM2 avec une interview de la chercheuse Nathalie MonsCette bonne spécialiste des politiques d'éducation et de l’évaluation des systèmes éducatifs , maître de conférences à l'université de Grenoble-II et chercheuse associée à Sciences Po Paris, revient sur la qualité de ces évaluations et leur impact. Pour elle, si elles suscitent tant de révolte, c’est parce que sa qualité statistique est médiocre et qu’il combine deux objectifs contradictoires : “il se veut un instrument de diagnostic des difficultés des élèves, mais alors le format des questions n'est pas le bon et, surtout, la date de passation des épreuves en milieu d'année n'a pas de sens ”. Elle se livre ensuite à une analyse critique très précise et documentée du test.
A quelles conditions, des évaluations pourraient elles être acceptées par les enseignants ? Nathalie Mons répond en rappelant (comme nous l’évoquions hier) que des évaluations semblables ont suscité de vives critiques en Grande Bretagne alors qu’en Suède cela est accepté. Mais pour cela, il faudrait que les enseignants soient associés à la conception des tests. Il n’en est rien en France et Nathalie Mons nous apprend même que la DEPP, une “direction chargée de l'élaboration des statistiques qui est reconnue internationalement, n'a pas été mise à contribution en 2009.” On peut donc sérieusement s’interroger sur la légitimité de ces tests et sur leur usage politique…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 20/01/10 (certains articles payants)


Les pistes de Chatel pour remplacer les profs absents
Le ministre de l'Education envisage, entre autres, «des partenariats avec Pôle emploi, en mobilisant ici ou là de jeunes retraités de l’Education nationale ou en travaillant avec des étudiants qui ne sont pas encore admis aux concours»
Lire la suite de l’article


L’UMP derrière un nouveau syndicat étudiant
L’UNI-étudiants, créé en réaction à Mai 68, n’est plus. Le Mouvement des étudiants (MET) est né.
Lire la suite de l’article


---------------------------------------------
Le Figaro du 20/01/10


Un grand chantier pour un service public de l'orientation
La députée Françoise Guégot remettait mardi un rapport au premier ministre.
Lire la suite de l’article


Jeunes homos tout n’est pas si rose
Du tube de Katy Perry aux revendications de Beth Ditto, les représentations homosexuelles dans les médias se sont multipliées. Une parole libérée dont on pourrait espérer qu’elle rende nos ados plus ouverts. ...
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 20/01/10



De l'amertume à l'ambition, par Thierry Cadart et Patrick Gonthier
[…] nous proposons à tous les personnels de l'éducation de se mobiliser : pour s'opposer à des régressions inacceptables, mais aussi pour ouvrir des perspectives s'opposant à l'éclatement consumériste de l'école. Bref, pour donner un nouveau souffle à l'irremplaçable service public d'éducation.
Lire la suite de l’article


Evaluations de CM2 : "C'est la première fois que l'on observe un tel vent de révolte"
Du lundi 18 au vendredi 22 janvier, quelque 790 000 élèves de CM2 sont, pour la deuxième année consécutive, évalués en français et mathématiques selon des modalités contestées par des enseignants. Signataire d'un Appel des 200 maîtres en faveur d'un boycott de ces tests, qui visent, selon eux, à "évaluer en milieu d'année scolaire une année entière (...) sur des nouveaux programmes récemment imposés", Gilles Lehmann, enseignant en Haute-Vienne, a été suspendu mardi pour avoir annoncé son intention d'étaler les épreuves sur trois semaines. Nathalie Mons, spécialiste des politiques d'éducation, maître de conférences à l'université de Grenoble-II, chercheuse associée à Sciences Po Paris, analyse ces évaluations.
Lire la suite de l’article


Inde, Brésil, Etats-Unis : ils ont expérimenté la discrimination positive
L'Inde est un des premiers pays au monde à avoir expérimenté des politiques de discrimination positive. En effet, dès le XIXe siècle, les colons britanniques ont mis en place un système de quotas (reservations) pour favoriser la caste des intouchables. La portée de ce geste est toutefois restée limitée et n'a jamais menacé la mainmise sur la société des "deux fois nés" (les brahmanes, les guerriers, les marchands).
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 20/01/10 (un jour de retard)



Florence Lefresne « Partout, les jeunes sont plus mal lotis que les adultes
Florence Lefresne est socio-économiste à l’Institut de recherches économiques et sociales. Elle est notamment l’auteur des Jeunes et l’emploi (La Découverte).
Lire la suite de l’article


jeunesse : chair à canon du chômage
Phénomène inquiétant et lancinant depuis trente ans, le chômage des jeunes a explosé ces derniers mois. Les politiques publiques d’aide à l’emploi avaient préparé le terrain en institutionnalisant la précarité. La jeunesse paie le prix fort de la crise.
Lire la suite de l’article


Les évaluations 
de CM2 ont démarré
L’an dernier, près d’un tiers des enseignants les avaient boycottées. En vain. Pour la deuxième année consécutive, 790 000 élèves de CM2 passent depuis hier les fameuses évaluations nationales. Trois séquences de français et trois autres de mathématiques vont être programmées par les enseignants d’ici à vendredi. Écriture, orthographe, géométrie… Au total, les écoliers vont répondre à 100 items afin de mesurer les compétences acquises.
Lire la suite de l’article


Grandes écoles « Ces mesures ne réduisent pas les inégalités en profondeur. »
Monique de Saint-Martin est sociologue, directrice d’études à l’EHESS et chercheur à l’Iris. Elle a coécrit avec Pierre Bourdieu la Noblesse d’État. Grandes écoles et esprit de corps. Elle décrypte l’objectif fixé par le gouvernement de 30 % de boursiers dans les grandes écoles.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 20/01/10



Profs absents : Chatel propose trois solutions pour les remplacer
Le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, a annoncé mercredi sur Europe 1 qu'il allait proposer trois pistes aux syndicats pour améliorer le système de remplacement des enseignants absents.
Lire la suite de l’article


Enseignants absents : le ras-le-bol des parents
Des parents d’élèves vont protester cet après-midi au ministère de l’Education nationale contre le nombre de profs absents non remplacés. Une situation qui s’aggrave partout.
Lire la suite de l’article


Mais pourquoi ça coince ?
Suppressions de postes, organisation... Les problèmes liés à l’absentéisme des profs ont plusieurs origines.
Lire la suite de l’article


Des cas d’école
Quand les profs manquent à l’appel, leur trouver un remplaçant n’est pas toujours chose aisée, comme en attestent ces quelques exemples.

Lire la suite de l’article


« On en a assez que les cours tournent à la garderie »
EMMANUELLE, parent d’élève à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis)
Lire la suite de l’article


Il a remplacé le prof… de son fils
« On a beau avoir bac + 8, on ne s’improvise pas prof de collège.» Jacques Fossey, 66 ans, est parvenu à cette conclusion après avoir joué pendant deux mois au professeur de technologie. Président de la Fédération locale de parents d’élèves (FCPE) de Coulommiers (Seine-et-Marne), ce chimiste du CNRS en fin de carrière a accepté de remplacer, après les vacances de la Toussaint, une enseignante du collège de ses enfants, en congé maternité.
Lire la suite de l’article


Bondy : une quarantaine de jeunes s'affrontent devant un lycée
Une rixe a opposé mardi soir une quarantaine de jeunes devant un lycée à Bondy, en Seine-Saint-Denis. Bilan : un blessé léger.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 20/01/10



Ex-gendre, ex-belle-fille : comment garder des liens
Avec la multiplication des divorces, la condition d’« ex-beau-parent » et « ex-gendre » ou « ex-belle-fille » est de plus en plus fréquente. Maintenir le lien est parfois difficile
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 20/01/10



Rien vu...


------------------------------------------------
20 minutes du 20/01/10



Profs non remplacés: la FCPE grogne
Des parents d'élèves vont être reçus au ministère aujourd’hui...
Lire la suite de l’article


Les lycéens font leurs voeux
Un choix qui pèsera lourd sur leur avenir. C'est à partir d'aujourd'hui et jusqu'au 20 mars que plus de 600 000 lycéens de Terminale sont invités à formuler leurs voeux d'orientation sur le site admission-postbac.fr
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 20/01/10



Rien vu...


------------------------------------------------
Ouest-France du 20/01/10



Rien vu...


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 20/01/10



Les syndicats appellent à manifester
La journée d’action prévue jeudi dans la Fonction publique devrait rassembler de nombreux profs.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 20/01/10


Rien vu...


----------------------------------------
L’Express.fr du 20/01/10


Rien vu...


----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 20/01/10


La crise financière met en danger l'éducation pour tous affirme l'Unesco
"Suite à la crise financière mondiale, des millions d’enfants vivant dans les pays les plus pauvres de la planète risquent d’être privés d'accès à l’éducation", met en garde le Rapport mondial de suivi sur l'Education pour tous 2010, publié par l'Unesco le 19 janvier.
Lire la suite de l’article


Gilles Lehmann est-il un homme dangereux ?
L'Inspection académique de Haute-Vienne a suspendu brutalement un enseignant, Gilles Lehmann, au prétexte qu'il ne respectait pas le protocole de l'évaluation de CM2.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 20/01/10


La crise de la formation des enseignants
Par Claude Lelièvre

La question de la formation des enseignants est en train de prendre une ampleur inédite. La FCPE ( la première fédération de parents d’élèves ) et les organisations lycéennes UNL et FIDL ont appelé à participer à la journée de mobilisation du 21 janvier pour la défense de la fonction publique et des services publics. Elles demandent ensemble la mise en place d’un plan pluriannuel de recrutement de personnels enseignants – ce qui est assez classique – ; mais elles demandent aussi ensemble une augmentation des temps de formation pédagogique et psychologique ( théorique et pratique ) des enseignants, ce qui est tout à fait inédit.
Lire la suite de l’article


Des élèves transformés en «portefeuilles de compétences»
En formation à l'éducation spécialisée dans un IUFM en 2006, une enseignante de philosophie, Angélique del Rey, qui n'en est pas à son premier livre, se voit demander par son formateur ce que le débat sur la religion qu'elle vient de mener avec ses élèves leur a apporté. Il lui suggère qu'elle aurait pu utiliser cette séquence pour leur faire acquérir des compétences comme «prendre la parole en public» ou «maîtriser ses émotions». C'est en partant de ce «choc» initial qu'Angélique del Rey, qui enseigne dans un centre de postcure pour adolescents en banlieue parisienne, a écrit A l'école des compétences, de l'éducation à la fabrique de l'élève performant (éditions La Découverte, en librairie le 21 janvier).
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
ÉducPros du 20/01/10


Les CPGE, LA filière sélective
Dans le débat sur l’ouverture sociale des grandes écoles et par ricochet des classes prépas, le blogueur d’Educpros Pierre Dubois apporte sa pierre en synthétisant les dernières données chiffrées sur les CPGE, décrite comme LA filière sélective. Sélection scolaire, sociale, géographique.

Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 20/01/10



Une centaine de parents et professeurs manifestent pour plus de remplaçants
Une centaine d'enseignants et de parents d'élèves, venus principalement de Seine-Saint-Denis, ont manifesté mercredi à Paris aux abords du ministère de l'Education nationale pour réclamer davantage de professeurs remplaçants, a constaté un journaliste de l'AFP.
Lire la suite de l’article


Un tiers des enseignants des écoles primaires en grève jeudi (syndicat)
Trente-trois pour cent des enseignants des écoles maternelles et élémentaires seront en grève jeudi, a annoncé mercredi le SNUipp-FSU, principal syndicat du primaire, à partir de premières estimations établies sur 54 départements.
Lire la suite de l’article


Une brochure pour promouvoir l'allemand dans les écoles et collèges
Une brochure à l'attention des parents d'élèves vantant l'apprentissage de la langue allemande va être diffusée à 1,6 million d'exemplaires dans les écoles et les collèges à partir de mercredi, a annoncé le ministère de l'Education dans un communiqué.
Lire la suite de l’article


Enseignants absents en Seine-Saint-Denis: Bartolone interpelle le gouvernement
Le député et président du conseil général de Seine-Saint-Denis, Claude Bartolone (PS), a alerté mercredi le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, sur "les insuffisances" en matière de remplacement des enseignants absents dans ce département.
Lire la suite de l’article


Chatel propose trois moyens pour mieux remplacer les enseignants absents
Le ministre de l'Education nationale Luc Chatel a annoncé mercredi sur Europe 1 qu'il allait proposer trois pistes aux syndicats pour améliorer le système de remplacement des enseignants absents, en citant notamment la possibilité de "partenariats avec Pôle emploi".
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.