mardi, janvier 19, 2010

Revue de presse du mardi 19 janvier 2010


Évaluations CM2 – désobéisseur sanctionné – quotas de boursiers (suite) -



Évaluation CM2
Les évaluations nationales du CM2 ont-elles un sens ?, c’est la question que pose le site d’informations Rue89 en listant les motifs de conflits des enseignants avec des évaluations qui avaient déjà l’an dernier suscité de nombreuses polémiques.
Premier point de discorde. Les enfants passent le test en plein milieu de leur année scolaire, six mois avant la fin du primaire. Jean-Michel Blanquer, directeur général de l'enseignement scolaire, défend le choix du ministère : « Nous n'avons pas trouvé meilleure date pour le moment : en janvier, les élèves ont eu le temps d'acquérir un grand nombre de connaissance. Et cela laisse le temps de réagir si l'on s'aperçoit qu'un élève est en difficulté.». Pour un directeur d'école primaire située en ZEP, l'argument n'a pas de poids : « L'évaluation organisée jusqu'en 2005 à l'entrée en sixième, aujourd'hui supprimée, était plus judicieuse. Les professeurs pouvaient se servir des résultats pour ajuster leur programme dès le début de l'année scolaire. Il serait mieux d'organiser le test au début du CM1. ». Ce qui fait dire aussi à certains critiques que l’évaluation n’est pas vraiment une évaluation diagnostique ou formative mais est surtout destinée à évaluer les établissements. Or, selon les trois syndicats et un grand nombre d'enseignants, les questions posées ne tiennent pas compte des différences de niveau existant entre les écoles.
Autre aspect, les modalités de passation du test très critiqué en 2009. Gilles Moindrot, secrétaire général du SNUipp se souvient :« L'année dernière, l'enfant devait répondre juste à 9 questions sur 10 pour obtenir la mention “connaissance acquise” à l'exercice. Les autres échouaient directement. […] Il n'y avait aucune différence faite entre un élève qui avait eu 0/10 ou 8/10 à l'examen, alors que l'évaluation aurait pu mettre en évidence des niveaux très disparates. ». En sera t-il de même cette année ?
Quelle fiabilité et quelle légitimité de ces tests ? En 2009, de nombreux professeurs avaient refusé de faire passer les tests ou ne les avaient pas transmis au ministère. Si le gouvernement affirmait que 70% des évaluations ont été exploitables, les syndicats affirment que ceuls 30% d’entre elles ont été renvoyées au niveau national.

Sanction pour un désobéisseur
Mais cette année, les refus de faire passer ces évaluations se heurtent à des sanctions très réactives de l’administration de l’Éducation Nationale. Un maître d'école de Haute-Vienne a été suspendu, après avoir refusé d'organiser les évaluations en CM2 telles qu'elles avaient été prévues par ministère de l'Education nationale. Gilles Lehmann, signataire de "l'Appel des 200 maîtres“, a été suspendu et convoqué vendredi à l'Inspection académique de Limoges, pour voir "s'il y a lieu d'engager une procédure disciplinaire", a déclaré le secrétaire général de l'inspection académique de Haute-Vienne. Interrogé par l'AFP, Sylvain Grandserre, porte-parole pour cet Appel, a estimé que la suspension immédiate d'un enseignant "est utilisée pour des cas de mise en danger d'enfants: violences, pédophilie, alcoolisme, des choses gravissimes". "L'instituteur faisait juste passer les évaluations différemment" (sur 3 semaines au lieu de 3 jours)

Quotas de boursiers, suite
L'objectif du gouvernement est désormais d'atteindre “une ouverture sociale de 30% de boursiers dans toutes" les grandes écoles, et cela "dans les trois ans qui viennent", a donc annoncé Valérie Pécresse lundi 18 janvier.Durant cette réunion, le président de la Conférence des grandes écoles (CGE), Pierre Tapie, et celui de la Conférence des directeurs des écoles françaises d'ingénieurs (CDEFI), Paul Jacquet, ont affirmé qu'ils partageaient cet objectif fixé par le gouvernement, ce qui n'était pas encore le cas de la CGE jusqu'à présent. Valérie Pécresse a énuméré dix domaines dans lesquels l'Etat, le CGE et la CDEFI se sont mis d'accord pour agir conjointement, parmi lesquels la création de 100 nouvelles classes préparatoires, la généralisation de la gratuité des concours, ou alors la participation de "100% des grandes écoles d'ici 2011 au dispositif des "Cordées de la réussite"". Les Cordées de la réussite sont un partenariat (tutorat, accompagnement académique ou culturel par exemple) entre des établissements d'enseignement supérieur et des lycées situés dans des quartiers prioritaires.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 19/01/10 (certains articles payants)


Les grandes écoles auront 30% de boursiers
La Conférence des grandes écoles (CGE) s’est finalement engagée hier à poursuivre l’objectif de 30% de boursiers d’ici trois ans dans tous ses établissements, y compris les plus élitistes. A l’issue d’une rencontre avec la ministre de l’Enseignement supérieur, Valérie Pécresse, Pierre Tapie, le président de la CGE, s’est dit prêt à travailler sur les «biais sociaux des concours».
Lire la suite de l’article


Evaluations des CM2: un enseignant désobéisseur suspendu
Ce maître d'école avait prévu d'étaler le test sur trois semaines alors qu'il est prévu sur trois jours.
Lire la suite de l’article


L’évaluation du CM2, une mauvaise opération
Les enseignants «désobéisseurs», qui refusent d’appliquer certaines réformes les jugeant nuisibles, sont de retour. Deux cents d’entre eux viennent de signer un appel pour boycotter les évaluations des CM2 qui débutent lundi dans toute la France. Ils ont reçu le soutien de la FCPE, première fédération de parents d’élèves, et d’une quinzaine de personnalités comme le pédagogue Philippe Meirieu ou Roland Gori, l’initiateur de «l’Appel des appels». A son habitude, le ministre Luc Chatel est resté discret. Nommé pour apaiser la situation après la bourrasque de Xavier Darcos, il semble prêt à des concessions sans céder sur le fond, bref à reculer sans renoncer aux réformes.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 19/01/10


Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 19/01/10



Evaluations CM2: un enseignant désobéissant de Haute-Vienne suspendu
Un maître d'école de Haute-Vienne a été suspendu lundi pour avoir refusé d'organiser les évaluations en CM2 telles qu'elles avaient été prévues au ministère de l'Education nationale, a-t-on appris mardi auprès de l'inspection académique.
Lire la suite de l’article


Boursiers : les écoles endossent l'objectif des 30 % et se penchent sur leurs concours
La polémique est pour l'heure close. A l'issue de leur rencontre avec Valérie Pécresse, lundi 18 janvier, les grandes écoles ont endossé l'objectif fixé par l'Etat de porter leur proportion d'étudiants boursiers à 30 % d'ici trois ans par école.
Lire la suite de l’article


Au Brésil, une discrimination positive sur des critères raciaux et sociaux
Alors qu'en France, les grandes écoles ont finalement accepté, lundi 18 janvier, l'objectif du gouvernement d'atteindre 30 % d'étudiants boursiers, Le Monde.fr se penche sur trois expériences de discrimination positive menées à l'étranger. Deuxième volet de cette série : la discriminação positiva mise en place au Brésil.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 19/01/10 (un jour de retard)



Rien vu...


----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 19/01/10



Rien vu...



------------------------------------------------
La Croix du 19/01/10



Rien vu...


------------------------------------------------
Les échos (certains articles payants) du 19/01/10



Boursiers : les grandes écoles se rallient à l'objectif gouvernemental
Mises en garde par le gouvernement, les conférences des grandes écoles et des écoles d'ingénieurs acceptent finalement de souscrire à l'objectif de 30 % de boursiers dans chaque établissement d'ici à trois ans.
Lire la suite de l’article


Pour Polytechnique, un chantier « à cinq ou dix ans »
Comment desserrer l'étau sans ouvrir en grand les portes de l'école ? A Polytechnique, plus qu'ailleurs, la question de l'ouverture sociale se pose avec acuité : le Graal des « taupins » (étudiants en classe prépa scientifique) est l'une des écoles les plus élitistes de France avec seulement 11 % de boursiers. Contrairement à la plupart des grandes écoles, l'argent n'y est pas un obstacle : les concours sont gratuits pour les boursiers et les 400 élèves français reçoivent une solde de 700 euros mensuels. Elitiste, l'école l'est donc pour d'autres raisons.
Lire la suite de l’article


Pécresse veut faciliter l'insertion professionnelle des littéraires
La ministre de l'Enseignement supérieur promet des rencontres employeurs-universités le 18 février.
Lire la suite de l’article


Boursiers grandes écoles : comment faire ?
DENIS LAPERT EST DIRECTEUR DE TELECOM ECOLE DE MANAGEMENT.

Comment faire qu'une grande école compte 30 % d'étudiants boursiers, lorsque seulement 10 % des candidats le sont ? Ce n'est sûrement pas facile. Une solution pour régler le problème serait de faire en sorte que plus d'étudiants boursiers postulent… et c'est tout à fait possible.
Lire la suite de l’article


Vrai ou faux problème ?
Intitulé « Beau chahut sur les grandes écoles », l'éditorial des « Echos » du 7 janvier a provoqué de nombreuses réactions sur le site du journal.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
20 minutes du 19/01/10



Rien vu...


------------------------------------------------
Rue89 du 19/01/10



Les évaluations nationales du CM2 ont-elles un sens ?
Les syndicats de profs dénoncent le test auquel sont soumis les élèves de CM2. Ils le jugent absurde et inefficace.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 19/01/10



Rien vu...


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 19/01/10



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 19/01/10


Un enseignant de CM2 désobéissant a été suspendu
Il a refusé d'organiser les évaluations de CM2 telles qu'elles avaient été prévues par le ministère de l'éducation.
Lire la suite de l’article


Grandes écoles : 30% de boursiers promis d'ici 3 ans
Pour atteindre cet objectif, Valérie Pécresse annonce la création de 100 nouvelles classes préparatoires et la gratuité des concours.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 19/01/10


Rien vu...


----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 19/01/10


Manifestations en ordre dispersé jeudi 21 janvier
Éditorial de Monique Royer

Selon l'AFP, c'est pas moins de 114 manifestations qui sont prévues jeudi 21 janvier à l'occasion de la journée d'actions et de grèves de la Fonction publique organisée par la FSU, la CGT et Solidaires. On sait que le Sgen Cfdt et l'Unsa Education ont décidé de participer à cette journée, avec des revendications communes (les suppressions de postes, la réforme de la formation), mais aussi des différences (la réforme du lycée).
Lire la suite de l’article


Eduquer par temps de catastrophe
A chaque catastrophe, la question revient que l’on soit parent ou enseignant ou même les deux. Comment en parler ? Le séisme haïtien n’échappe pas à la règle. Certes, parent, on peut éteindre la télé pour mettre à l’abri des images traumatisantes nos enfants, on peut éteindre la radio pour laisser leurs oreilles loin des mots propices aux constructions imaginaires les plus cauchemardesques. Enseignant, on peut aussi transformer sa classe en ilot protégé, fermer les fenêtres aux nouvelles déstabilisantes.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 19/01/10


Faut-il à ce point aimer le nouveau lycée Sarkozy ?
Par Christian Laval

Au pas de course, le gouvernement réforme le lycée. Les décrets en seront bientôt publiés. Des escouades de proviseurs et d'inspecteurs parcourent le pays pour informer, expliquer, justifier. Après un rapide tour de piste de Richard Descoings et un semblant de consultation, le temps des décisions est arrivé. Quant aux professionnels, c'est à peine si, dans leur plus grand nombre, ils savent de quoi sera fait leur métier demain. Nicolas Sarkozy qui avait posé dès le mois d'avril 2009 l'architecture du nouveau lycée ne veut pas perdre de temps. Il ne faudrait surtout pas laisser croire que les oppositions de l'année dernière qui ont imposé le retrait du projet de Xavier Darcos l'ont arrêté dans la volonté de « rupture ». Mais une « rupture »pour quoi faire, pour aller où, pour quel lycée ?
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
ÉducPros du 19/01/10


Luc Chatel signe une convention avec le programme égalité des chances de 6 IEP
Le ministre de l'Education nationale est, lui aussi, intervenu sur le terrain de la démocratisation de l'accès aux grandes écoles.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 19/01/10



Elèves de terminale: les inscriptions dans le supérieur commencent mercredi
La procédure centralisée de préinscription dans l'enseignement supérieur, baptisée "Admission Postbac" (APB), qui concerne la quasi totalité des formations, s'ouvre mercredi.
Lire la suite de l’article


Diversité dans les grandes écoles : Yazid Sabeg doute du pouvoir de la CGE
Le commissaire à la Diversité et à l'Egalité des chances Yazid Sabeg a exprimé mardi un "doute" sur le pouvoir de la Conférence des grandes écoles de conduire celles-ci vers l'objectif de 30% de boursiers demandés par le gouvernement, recommandant une "implication forte de l'Etat".
Lire la suite de l’article


La crise risque de faire reculer l'éducation dans le monde (Unesco)
La crise financière mondiale risque de faire reculer l'éducation dans le monde et d'empêcher des millions d'enfants d'être scolarisés, d'autant que des populations restent durablement marginalisées, selon le rapport 2010 de l'Unesco sur "l'Education pour tous" publié mardi.
Lire la suite de l’article


Evaluations CM2: un enseignant désobéissant de Haute-Vienne suspendu
Un maître d'école de Haute-Vienne a été suspendu lundi pour avoir refusé d'organiser les évaluations en CM2 telles qu'elles avaient été prévues au ministère de l'Education nationale, a-t-on appris mardi auprès de l'inspection académique.
Lire la suite de l’article


Lancement du Mét, nouveau syndicat étudiant issu de l'Uni
Un nouveau syndicat étudiant baptisé le Mét, issu de l'organisation de droite Uni et de 18 associations et s'affichant "indépendant" de l'UMP comme du gouvernement, va voir le jour fin janvier, ont annoncé mardi ses fondateurs lors d'une conférence de presse.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.