lundi, juin 30, 2008

Revue de presse du lundi 30 juin 2008

Derniers jours avant les vacances. Il est donc logique que la revue de presse s'arrête elle aussi à la fin de la semaine. Mais l'actualité éducative va t-elle faire une pause ? Pas vraiment...
Dans les jours qui viennent, on devrait avoir la publication du rapport de la commission Guesnerie sur les manuels et les programmes de sciences économiques et sociales, des propositions concernant les futurs masters d'enseignement destinés à régir la formation des enseignants de demain, et bien sûr le 10 juillet prochain, les propositions de Jean Paul de Gaudemar, recteur d'Aix-Marseille, chargé d'une mission de préparation de la réforme du lycée.
On peut légitimement s'interroger sur les raisons de ces propositions si tardives. C'est avec la multiplication des annonces, une autre dimension de la stratégie de communication du ministère et du président. Une manière d'éviter ou d'atténuer les réactions.
Alors, même en vacances, il va falloir garder un œil ouvert et rester vigilant... !

Dominique Piveteaud, enseignant à l'école Cavé, dans le 18e arrondissement de Paris, risque d'être muté d'office, voire de passer en commission de discipline. Il perdra, du même coup, la possibilité d'exercer sa mission de maître-formateur à l'IUFM, puisque toutes les écoles ne possèdent pas de tels postes. « C'est ce que souhaite l'inspecteur de l'académie de Paris, assure-t-il. Il ne veut plus que je forme d'autres enseignants. Mais il ne veut pas non plus que cela passe pour une sanction.».
Selon les enseignants et parents qui le soutiennent Dominique Piveteau serait victime de ses engagements pédagogiques et politiques. Il participe au mouvement RESF contre l'expulsion d'enfants sans papiers. Investi pédagogiquement, il est adhérent au Groupe français de pédagogie nouvelle (GFEN) et auteur de plusieurs ouvrages publiés à l'École des loisirs. On n'apprécierait pas, enfin, les positions qu'il affiche en conseil pédagogique, souvent opposées à celles de son inspectrice de circonscription. Celle-ci avait demandé à l'inspecter, en mars. Dominique Piveteaud a refusé. « J'ai déjà été inspecté sans problème il y a deux ans », se défend-t-il, quand la norme est d'une inspection tous les quatre ans. Plusieurs journaux dont L'Humanité se font l'écho de ce mouvement qui s'ajoute à toutes les autres mobilisations de cette fin d'année.

Avec Dominique Glasman, de l'université de Savoie, Stéphane Beaud, professeur à l'ENS (Ecole normale supérieure), lance une pétition intitulée «Quelle recherche en éducation demain ?» . Les deux sociologues s'inquiètent de la suppression de données indispensables pour les chercheurs, (telles que la catégorie socio-professionnelle) dans les enquêtes de l'Education nationale.

Si vous voyez un rapport dans l'information suivante avec tout ce qui précède c'est que vous avez l'esprit mal tourné...
En Roumanie, le Sénat a voté à l'unanimité une proposition de loi qui oblige les journalistes à diffuser 50% d'informations positives pour éviter “ l'extraordinaire nocivité des informations négatives et leurs effets irréversibles sur la santé et sur la vie des gens
Je vais donc finir par une information positive : il fait beau et chaud...

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 30/06/08


Guerre à la drogue ou guerre aux drogués ? (par Serge Hefez)
Dépistage et repérage sont devenus les maîtres mots de la conception gouvernementale de la santé publique. Après le dépistage de l’appétence à la délinquance chez les mômes de maternelle, voici les «tests de repérage» des jeunes en danger de consommation de cannabis en milieu scolaire.
Lire la suite de l’article


Un lycéen blessé par un flash-ball réclame toujours justice
Les blessures infligées par des policiers tirant avec des flash-balls contre des mineurs manifestant pacifiquement sont-elles couvertes par la hiérarchie, tolérées par la justice ou passibles de poursuites ? C’est ce que demandent les parents de Pierre, lycéen de terminale atteint au visage par un tir de flash-ball le 27 novembre 2007 à Nantes. Malgré deux opérations sous anesthésie, il ne voit quasiment plus de l’œil droit.
Lire la suite de l’article


Stéphane Beaud inquiet pour la recherche sur l’éducation
Avec Dominique Glasman, de l’université de Savoie, Stéphane Beaud, professeur à l’ENS (Ecole normale supérieure), lance une pétition intitulée «Quelle recherche en éducation demain ?» . Les deux sociologues s’inquiètent de la suppression de données indispensables pour les chercheurs, dans les enquêtes de l’Education nationale.
Lire la suite de l’article


Des centaines de milliers de manifestants contre l'homophobie
Succès pour la marche des fiertés homosexuelles samedi après-midi à Paris, placée sous le signe d'une «école sans discrimination».
Lire la suite de l’article


«Vous souffrez de racisme, je subis la même chose que vous»
Alors que se déroule cet après-midi la Marche des fiertés, des profs disent comment ils abordent l’homosexualité en cours.
Lire la suite de l’article


Toujours en marche
Farida Belghoul. En 1984, elle menait la seconde marche des Beurs. A 50 ans, cette prof de français renoue avec l’engagement, en critique du système éducatif.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 30/06/08


Nicolas Sarkozy,
laïquement incorrect
Le chef de l'Etat défend une « laïcité positive », qui laisse une place aux religions dans la vie publique. Suscitant des réactions passionnées, ce débat est loin d'être clos.
Lire la suite de l’article


Les enfants de la toile,
en toute sécurité
Entre les sites pour adultes et les réseaux de discussion non contrôlés, le net peut s'avérer dangereux pour les internautes. Voici comment se protéger.
Lire la suite de l’article


La Gay Pride défile à Paris
La Marche des fiertés lesbiennes, gay, bi et trans, a rassemblé au moins 500.000 personnes samedi dans la capitale. Thème central de cette septième édition : la lutte contre les discriminations à l'école.
Lire la suite de l’article


Rachida Dati va ficher 
les bandes des cités
Au cours des huit premiers mois de 2007, 147 rixes impliquant des groupes de jeunes ont été constatées en Ile-de-France, 10 % d'entre elles ayant lieu dans la capitale.
Lire la suite de l’article


Des groupes de plus en plus actifs à Paris
Règlements de comptes, affrontements avec la police, rackets d'adolescents... les épisodes de plus en plus violents se multiplient dans la capitale.
Lire la suite de l’article

Les langues régionales sont- elles vraiment menacées ?
Daniel Lefeuvre, professeur d'histoire contemporaine (Paris-VIII) explique le statut des langues régionales dans l'Éducation nationale notamment dans la région où elles sont ou ont été en usage.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 30/06/08



L'assouplissement de la carte scolaire se heurte aux capacités d'accueil des établissements
Principalement opérée pour la première fois par un logiciel, l'affectation, pour la rentrée 2008-2009, des élèves dans les classes de seconde des lycées parisiens est "une réussite", affirme le rectorat de Paris. Le recteur, Maurice Quénet, devait donner des précisions à ce sujet, lundi 30 juin, lors d'une conférence de presse.
Lire la suite de l’article


Le fichier mystère de Mme Dati sur les bandes organisées
La surprise a été totale dans les services du ministère de la justice où la création d'un tel fichier n'a jamais été envisagée jusque-là. Guillaume Didier, porte-parole du ministère, avoue n'en rien savoir. Comme lui, d'autres fonctionnaires de la Chancellerie disent avoir découvert l'hypothèse d'un fichier sur les bandes et estiment que ce n'est "absolument pas une affaire de justice".
Lire la suite de l’article


"Fichier des bandes organisées" et caméras de surveillance pour lutter contre les violences à Paris
La ministre de la justice Rachida Dati a annoncé dans un entretien dans le Journal du Dimanche la création d'un "fichier sur les bandes organisées", après les incidents entre la police et des jeunes sur le Champs de Mars le week-end dernier à Paris.
Lire la suite de l’article


Une Gay Pride parisienne contre les discriminations à l'école
Portfolio
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 30/06/08 (un jour de retard)



Dans sa lutte contre l’échec scolaire, le rectorat supprime l’aide à la lecture
Créés il y a trois ans, les postes d’enseignants en « soutien lecture » vont être supprimés à la rentrée, à Paris. Une décision incompréhensible et « aberrante » pour les parents d’élèves.
Lire la suite de l’article


« L’école doit combattre tous les stéréotypes »
Philippe Castel est en charge, pour la FSU, des questions de discriminations liées à l’orientation sexuelle et au genre.
Lire la suite de l’article


Galère de jeune dans le 9-2
Jean Sarkozy annonce des états généraux de la jeunesse. Mais il oublie d’associer les élus du conseil général.
Lire la suite de l’article


La fin des rattrapages en septembre
Les universités devront avancer la session d’examens de rattrapage de septembre à juin, d’après un rapport que la ministre de la Recherche et de l’Enseignement supérieur, Valérie Pécresse, a confirmé, hier, vouloir suivre.
Lire la suite de l’article


La chancellerie veut traquer les « terroristes » de RESF
Une note interne, diffusée aux parquets, tente d’amalgamer les soutiens des sans-papiers à une dangereuse « mouvance anarcho-autonome ».
Lire la suite de l’article


Un prof menacé pour « désaccord pédagogique »
L’académie de Paris demande la mutation d’un professeur des écoles et le menace, en cas de refus, de comission disciplinaire.
Lire la suite de l’article


Marche des fiertés à Paris

"Pour une école sans aucune discrimination". Plusieurs centaines de milliers de personnes ont participé ce samedi, à Paris, gays, lesbiennes, bi, trans et leurs amis à la grande manifestation annuelle qui se veut festive et revendicative.
"Etre homos en banlieue", le journal "l’Humanité" a mené l’enquête dans son édition du jour. Le témoignage de Nicolas menacé de mort
Lire la suite de l’article


----------------------------------------------------
Le Parisien du 30/06/08


Collège: les demandes de dérogation en hausse
Pour la prochaine rentrée scolaire, les parents ont le choix du collège dans la mesure des places disponibles. Les établissements de centre-ville sont les plus sollicités.
Lire la suite de l’article


Disparition de copies du brevet des collèges
Cinquante-neuf collégiens d'Aix-les-Bains (Savoie) vont devoir repasser lundi matin l'épreuve de rédaction du brevet des collèges, car leurs copies ont mystérieusement disparu après l'examen.
Lire la suite de l’article


L'école au centre de la Marche des fiertés
«A l'école, on me jetait des cailloux et on m'insultait»: pour Jasen, jeune collégien de 15 ans qui participe à la Marche des fiertés lesbiennes, gay, bi et transsexuelles, la Gay Pride française, le thème de l'école, choisi pour cette 7e édition, revêt un caractère particulier.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 30/06/08



Rien vu...


------------------------------------------------
Les échos du 30/06/08



Rien vu...


-------------------------------------------------
20 minutes du 30/06/08



Les mots justes se mettent en ligne
La bible des écrivains à la portée des blogueurs. Dans le sillage de Larousse, qui a mis gratuitement en ligne le contenu de son encyclopédie, le portail Reverso permet désormais aux internautes d'accéder à la version électronique d'un autre monument : le Littré. Le dictionnaire de la langue française d'Emile Littré, publié entre les années 1863 et 1872, est une référence pour l'usage « classique » de notre langue. Il complète ainsi la gamme de service de traduction et de dictionnaires linguistiques ou spécialisés proposés gratuitement par Reverso.
Lire la suite de l’article


L'école au centre de la Marche des fiertés homosexuelles
"A l'école, on me jetait des cailloux et on m'insultait": pour Jasen, jeune collégien de 15 ans qui participe à la Marche des fiertés lesbiennes, gay, bi et transsexuelles, la Gay Pride française, le thème de l'école, choisi pour cette 7e édition, revêt un caractère particulier.
Lire la suite de l’article


Disparition de copies du brevet de collèges en Savoie, nouvelle épreuve lundi
Cinquante-neuf collégiens d'Aix-les-Bains (Savoie) vont devoir repasser lundi matin l'épreuve de rédaction du brevet des collèges, car leurs copies ont mystérieusement disparu après l'examen, a-t-on appris samedi auprès du rectorat de Grenoble.
Lire la suite de l’article


L'homophobie à l'école sous les pieds de la Marche des fiertés
La Marche des fiertés lesbiennes, gay, bi et transsexuelles, la Gay Pride française, met l'Ecole au centre de sa 7e édition, samedi à Paris, pour souligner la nécessité d'une prévention précoce de l'homophobie et la détresse de nombreux jeunes homosexuels.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 30/06/08



"Mon adjudant, s’il vous plaît, giflez plutôt mon fils !"
Autoroute A 9, un matin de juin. Direction: la sortie vers les plages Grande-Motte et Grau du Roi. Le papa, la maman et le petit Lucien, tout à la joie de cette journée ensoleillée. Péage de Gallargues! Un adjudant de gendarmerie et un autre militaire bloquent le couloir où passe la voiture et font signe au papa de se ranger sur le terre-plein latéral, bloquant pour cela les sorties des autres couloirs. D’autres véhicules se font déjà contrôler. […]
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 30/06/08



Résultats du bac : des candidats sur liste rouge !
Beaucoup de candidats, qui n'ont pas autorisé la publication de leur nom, ne le verront pas dans le journal. Par ailleurs, la querelle sur l'affichage des résultats est relancée.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 30/06/08


L'école, fierté de la Marche
Ce samedi, un interminable cortège a battu le pavé parisien dans le cadre de la septième Marche des fiertés homosexuelles (ex-Gay Pride). En nombre, le personnel politique et des représentants de l'ensemble de la société française (syndicats, entreprises, associations, etc.) ont répondu présents à une manifestation placée cette année sous le signe d'une école "sans aucune discrimination".
Lire la suite de l’article


La Gay Pride fait école
Borsalino blanc et bretelles noires, Lætitia, 16 ans, descendait hier le boulevard Saint-Michel à Paris, tout sourire, au bras de sa petite copine. Pour cette apprentie fleuriste venue de l'Essonne, Paris est toujours une bulle de liberté, et la Gay Pride, une bulle dans la bulle: "Je vis dans une cité où c'est très dur d'être lesbienne. Les garçons de mon âge me traitent de sale gouine.
Lire la suite de l’article


Ce que veulent les jeunes
Qui a dit qu'il ne faisait pas bon vivre à Paris? Les adolescents et préadolescents de la capitale sont 98% à déclarer que "la vie à Paris est satisfaisante pour un jeune de leur âge" (47% sont "très satisfaits", 51% "assez satisfaits"). C'est ce que révèle un sondage réalisé par le CSA auprès de 506 Parisiens âgés de 11 à 18 ans et de leurs parents.
Lire la suite de l’article


"Dépassionner l'homosexualité à l'école"
La Marche des fiertés 2008 se déroulera samedi un peu partout dans le monde. Plus de 500000 personnes sont attendues à Paris. Alain Piriou, porte-parole de l'Interassociative lesbienne, gaie, bi et trans (Inter-LGBT), qui organise la Gay Pride parisienne, revient pour le JDD.fr sur le thème choisi: "Pour une école sans aucune discrimination".
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 30/06/08



Une "occupation pacifique" des écoles samedi matin
Après "la Nuit des écoles", une nouvelle manifestation, baptisée "l'Ecole est finie", vise à "informer sur les dangers des mesures Darcos". L'opération n'est pas du goût du ministre.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 30/06/08


Rien vu...


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 30/06/08



La rentrée 2008 à l'école primaire : mode d'emploi
L'école primaire sera marquée à la rentrée prochaine par de nouveaux programmes qui insisteront sur le français et les mathématiques, par la fin du samedi matin et par une aide personnalisée pour les élèves en difficultés, ont expliqué vendredi les inspecteurs d'académie.
Lire la suite de l’article


Xavier Darcos présente lundi des cahiers de vacances "spécial Europe"
Le ministre de l'Education Xavier Darcos présentera lundi des cahiers de vacances "Spécial Europe", pour les enfants de 7 à 15 ans, une initiative s'inscrivant dans le cadre de la présidence française de l'Union européenne (UE) qui débute 1er juillet.
Lire la suite de l’article


Vingt projets déposés pour la deuxième vague du plan Campus
Vingt projets adressés par les universités ont été reçus par le ministère de l'Enseignement supérieur dans le cadre de la deuxième vague du Plan Campus pour bénéficier de fonds destinés à la rénovation de leur immobilier, a annoncé le ministère vendredi dans un communiqué.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

vendredi, juin 27, 2008

Revue de presse du vendredi 27 juin 2008

Les tirades de Darcos déchiffrées
Dans Libérationce titre interpelle . L’article en question propose de revenir sur les chiffres que Xavier Darcos martèle pour justifier sa politique. La journaliste fait d’ailleurs appel à Nathalie Mons, une des meilleures spécialistes françaises de la comparaison des systèmes éducatifs, pour donner son avis sur cette méthode.
L’article montre les approximations dans les chiffres utilisés par le ministre et démonte quelques idées toutes faites. Un article très utile même si on reste un peu sur sa faim tant le débat sur l’école est biaisé et mérite ces corrections. Le travail de fond nécessaire pour déconstruire le discours des déclinologues de l’école est à poursuivre.

En revanche voilà un chiffre qui doit être entendu :un jeune sur six quitte le secondaire sans diplôme chaque année et se retrouve exposé au chômage et à la précarité, déplore le Conseil de l'emploi, des revenus et de la cohésion sociale (Cerc) dans un rapport paru jeudi jugeant l'action publique "pas à la hauteur".
Il faut rappeler que le taux de chômage des jeunes non-diplômés, cinq ans après avoir quitté l'école (41% en 2005), atteint le double du reste de leur tranche d'âge . A la fin des années 70, le taux de chômage était « seulement » à 18%. Mais depuis, les gains de productivité ont détruit des emplois non qualifiés et rendent encore plus difficile l’insertion.
Pour le Cerc, dont le président est Christian Forestier également membre du Haut Conseil de l’éducation, il faut revoir le système scolaire et mieux repérer ceux qui "décrochent": "l'exemple de la Finlande démontre que c'est réaliste mais cela demandera plus d'une décennie". En Finlande, presque 100% des jeunes achèvent l'enseignement fondamental obligatoire, totalement gratuit. Le redoublement est proscrit, les élèves, généralement pas notés avant 12 ans, accèdent à partir de 13 ans à des entretiens individuels réguliers avec des conseillers d'orientation.

J’en ai ma claque…
On l’aura noté, cette chronique a été très discrète sur l’affaire de la gifle de Berlaimont tant le traitement de cet incident m’exaspère. C’est la vision de la couverture du Nouvel Obs qui m’oblige à y revenir. L’hebdo consacre tout un dossier (pas moins de huit articles) à ce qu’il considère comme un symbole.
Mais en quoi le geste irréfléchi et disproportionné d’un collègue irascible dans une classe de 6ème d’un collège sans histoire peut-il être assimilé à un quelconque symbole de reconquête d’une autorité mythifiée et dépassée ? En quoi est-ce le symbole de toutes les incivilités et de la violence scolaire ? On a fait dire bien trop de choses à ce déplorable incident qu’il ne devrait.
Les déclarations de certains enseignants interrogés dans un des articles de ce dossier , par leurs excès, montrent surtout l’ampleur du malaise et de la perte de repères sur ce qu’est l’éducation. On y lit aussi une dérive qui conduit à voir certains élèves et leurs parents presque comme des ennemis. On peut aussi voir dans cette crispation le signe d’une profession qui se sent dévalorisée et qui face à une réelle baisse de prestige social se focalise sur un geste considéré (à tort !) comme un symbole d’une autorité perdue.

Le ministre ne voulait pas d'une « foire du caravaning » en se moquant de la « Nuit des écoles » du 14 juin qui avait vu des parents d'élèves, mécontents des réformes annoncées par le ministre, occuper environ 650 écoles en France.. En Mayenne, des parents organisent donc ce soir une « Nuit du caravaning » dans les établissements. Cette nuit est organisée en prélude à l'opération nationale « L'école est finie», qui aura lieu samedi matin. Sur leur site Internet, les organisateurs annoncent 770 écoles participantes, dans 63 départements français. Cette matinée se veut « conviviale et citoyenne » et a pour but de débattre de la réforme des programmes du primaire, de la semaine de quatre jours, des effectifs...
Tant qu’il ya de la mobilisation, l’école n’est pas finie…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 27/06/08



Les tirades de Darcos déchiffrées
Le ministre de l’Education fait parler les statistiques pour conforter ses réformes. «Libération» a confronté ses calculs aux chiffres réels.
Lire la suite de l’article


Un site québécois pour parler d’homosexualité à l’école
Quelles idées pour parler homosexualité à l’école ? L’Inter-LGBT (inter associative lesbienne, gai, bi et trans) qui organise ce samedi à Paris la Marche des fiertés dont Libération est partenaire est allée piocher des exemples à l’étranger. Au Québec, le Gris s’adresse principalement aux jeunes,en milieu scolaire. Depuis que l’association a été créee, il y a dix ans, elle a rencontré 25 000 jeunes.
Lire la suite de l’article


Pécresse opère un premier recul devant les chercheurs
Manifester sa colère n’est pas inutile. C’est ce que peuvent se dire depuis hier les milliers de scientifiques qui, par des moyens divers, se sont mobilisés ces dernières semaines contre les projets gouvernementaux de réforme du CNRS. Pétitions et appels de médaillés du CNRS (1) se sont multipliés, signe d’une méfiance persistante à laquelle la ministre Valérie Pécresse a été sensible
Lire la suite de l’article


Une institutrice blessée par une carabine
L'enseignante du Val-de-Marne se trouvait sur le terrain de sport près de l'école où elle travaille quand elle a été atteinte par deux plombs tirés depuis un immeuble. Les enquêteurs privilégient la thèse de l'accident.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 27/06/08



Violences scolaires : collèges particulièrement touchés
La plupart des incidents se concentre sur un petit nombre d'établissements.
Lire la suite de l’article

L'informatique pour la première fois au brevet
L'anglais et l'informatique sont désormais éliminatoires pour les 790 444 collégiens qui passent aujourd'hui les épreuves.
Lire la suite de l’article


Écoles, hôpitaux : le privé 
à la rescousse
Les députés ont adopté jeudi une loi qui permettra d'élargir le partenariat public-privé. Les groupes de BTP pourront financer et réaliser les projets des collectivités locales et de l'État.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 27/06/08



Les sénateurs approuvent l'accueil des élèves dans les écoles publiques en cas de grève
Les sénateurs ont adopté, jeudi 26 juin, le texte controversé imposant l'accueil des enfants en école maternelle et au primaire en cas de grève. Les communes auront l'obligation d'accueillir les élèves à partir d'un seuil de grévistes que les sénateurs ont fixé à 20 % du total des enseignants de la commune, mais aussi en cas d'absence du professeur s'il n'est pas remplacé.
Lire la suite de l’article


"Les accusations de communautarisme me paraissent surtout une manière de stigmatiser l'islam"
Emile Poulat, historien, sociologue, directeur d'études à l'Ehess

La mixité dans notre société n'a pas été créée au nom de la laïcité. Elle est un phénomène récent. Jusqu'à récemment, il n'existait que des écoles non mixtes pour filles et pour garçons, et personne ne voyait là une atteinte à la laïcité. Vouloir de la mixité partout est une nouvelle exigence, qui correspond surtout à une évolution des moeurs et de la conscience sociale. Sauf à tenir un discours militant, il n'y a guère de raisons d'invoquer les grands principes et je ne vois là que des cris d'orfraie. Quant aux accusations de communautarisme, elles me paraissent surtout une manière de stigmatiser l'islam. Je voudrais que l'on mette autant d'énergie à établir l'égalité hommes-femmes dans notre société qu'à pointer le communautarisme islamique.
Lire la suite de l’article


Homophobie = identité nationale ?
Daniel Borrillo, juriste, Paris-X-Nanterre ; Eric Fassin, sociologue, Ecole normale supérieure ; Noël Mamère, député (Verts) de Gironde ; Caroline Mécary, avocate d'Emmanuelle B. et de Frédéric Minvielle.

En matière d'égalité des droits entre les sexualités, la France est aujourd'hui à l'arrière-garde de l'Europe. Ainsi, le mariage s'est ouvert aux couples de même sexe chez nos voisins, aux Pays-Bas, en Belgique, en Espagne et maintenant en Norvège, tandis que le Royaume-Uni leur propose un partenariat civil égal au mariage. Au-delà, du Canada à l'Afrique du Sud, et, après le Massachusetts hier, aujourd'hui la Californie, la logique de la démocratie sexuelle se déploie à travers le monde. Mais à l'heure où elle s'apprête à assumer la présidence de l'Union européenne, loin d'en ouvrir le chemin, la France de Nicolas Sarkozy choisit de fermer la marche de l'égalité.[…]
L'homophobie d'Etat, c'est donc la nouvelle exception française - du moins parmi les sociétés qui se veulent démocratiques. Or n'est-ce pas là que l'homophobie ordinaire trouve sa justification, tout comme la xénophobie d'Etat légitime le racisme ordinaire ? Les violences infligées à deux hommes qui se tiennent par la main, ou les insultes dirigées contre deux femmes qui s'embrassent dans la rue ne signifient-elles pas le refus d'amours qui affichent une existence libre et égale ? Et la discrimination d'Etat, qui semble donner raison à ce rappel à l'ordre de l'inégalité des sexualités, ne vient-elle pas encourager l'homophobie quotidienne ?
Lire la suite de l’article


Un lycéen blessé par un tir de Flash-Ball attend réparation
Le lycéen blessé il y a sept mois à Nantes par un tir de Flash-Ball lors d'une manifestation contre la loi Pécresse n'a pas recouvré l'usage de son oeil droit et sa famille dénonce "l'opacité" de l'enquête.
Lire la suite de l’article


"J'avais jamais vu un homosexuel"
Certains ont le regard méfiant des mauvais jours, d'autres s'installent bruyamment dans la classe avec des rires fanfarons. "Aujourd'hui, comme vous le savez, nous allons parler d'homosexualité", annonce Alice Guéna, la présidente du Mouvement d'affirmation des jeunes gais, lesbiennes, bi et trans (MAG). Les élèves étouffent quelques rires embarrassés. "Pourquoi ris-tu, David ?", demande la professeure de français et d'histoire de la classe, Malika Awad. "J'avais jamais vu un homosexuel, c'est pour ça que je ris. C'est bizarre, la première fois."
Lire la suite de l’article


La "Marche des fiertés" contre l'homophobie à l'école
La huitième Marche des fiertés lesbiennes, gaies, bi et trans aura lieu, samedi 28 juin, à Paris. Cette manifestation, qui rassemble tous les ans plusieurs centaines de milliers de personnes, aura pour thème l'éducation : "Pour une école sans aucune discrimination !", proclamera la banderole de tête. Les revendications traditionnelles de l'Interassociative LGBT (lesbienne, gai, bi et trans), comme le mariage et l'homoparentalité, seront également présentes.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 27/06/08 (un jour de retard)



Amende requise contre le prof gifleur
Hier, José Laboureur comparaissait devant le tribunal correctionnel pour « violence sur mineur ».
Lire la suite de l’article


----------------------------------------------------
Le Parisien du 27/06/08



Comment parler de sexualité avec votre ado
A l'approche des grandes vacances - une période qui rime souvent avec première fois -, il est grand temps d'oser parler préservatif, pilule ou petit ami à ses enfants adolescents. Mais c'est tout un art ! Nos conseils aux parents.
Lire la suite de l’article


Une enseignante touchée par deux plombs
Une enseignante qui revenait, en début d'après-midi, d'une sortie scolaire a été touchée par deux plombs, à l'entrée de l'école Henri-Wallon, à Valenton (Val-de-Marne). L'une des balles a atteint un bras, l'autre les côtes. Après avoir fait rentrer son groupe d'enfants dans l'école, la femme a été transportée, choquée, à l'hôpital de Villeneuve-Saint-Georges. Selon les premiers éléments de l'enquête, l'institutrice ne serait pas visée en sa qualité d'enseignante.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 27/06/08



Rien vu...


------------------------------------------------
Les échos du 27/06/08



Rien vu...


-------------------------------------------------
20 minutes du 27/06/08



Un jeune sur six sans diplôme, l'action publique "pas à la hauteur", selon le Cerc
Un jeune sur six quitte le secondaire sans diplôme chaque année et se retrouve exposé au chômage et à la précarité, déplore le Conseil de l'emploi, des revenus et de la cohésion sociale (Cerc) dans un rapport paru jeudi jugeant l'action publique "pas à la hauteur".
Lire la suite de l’article


Paris : Les futurs lycéens seront fixés lundi
Au rectorat de Paris, on a pris deux jours de plus pour affiner les affectations en seconde. Soumis cette année à un moulinage informatique, et non plus seulement au tri manuel des proviseurs, le choix des élèves ne sera achevé qu'aujourd'hui, en raison d'un léger bug technique. Les noms des lycées où les élèves de troisième feront leur rentrée ne seront connus que lundi.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 27/06/08



Rien vu...


------------------------------------------------
Ouest-France du 27/06/08



Ils campent à l'école pour dire non aux réformes
Le ministre ne voulait pas d'une « foire du caravaning ». Des parents mayennais organisent ce soir une « Nuit du caravaning » dans les établissements.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 27/06/08



"Accepter l'homosexualité à l'école"
La Marche des fiertés 2008 se déroulera samedi un peu partout dans le monde. Plus de 500000 personnes sont attendues à Paris. Alain Piriou, porte-parole de l'Interassociative lesbienne, gaie, bi et trans, qui organise la Gay Pride parisienne, revient pour le JDD.fr sur le thème choisi: "Pour une école sans aucune discrimination".
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 27/06/08


Nos enfants sont-ils des têtes à claques ?

Parfois, le geste part. Parce qu'ils craquent. Ils sont parents ou enseignants, souvent adeptes de Dolto. Mais dans un monde où tous les rapports de pouvoir ont changé, ils ne savent plus comment exercer leur autorité. Résultat : alors que le Conseil de l'Europe lance une campagne contre les châtiments corporels, en France un enseignant jugé pour avoir giflé un élève est défendu par une grande partie de ses collègues ! Et plus que jamais le débat fait rage entre les tenants d'une éducation libérale et les pourfendeurs du laxisme, sur fond de discours politiques musclés. La France est-elle déboussolée au point d'avoir la nostalgie du martinet ?
Lire la suite de l’article


La gifle transcende les clivages politiques

Des politiques parlent des gifles qu’ils ont reçues…
Lire la suite de l’article


L'Europe unie... contre la fessée
Vous les chrétiens, vous dites que vous aimez la famille ! Eh bien, ne défendez pas la violence envers les enfants !” C'est le cri lancé par Marija Pavilioniene, députée lituanienne et militante contre les châtiments corporels, le 15 juin à Zagreb, lors du lancement de la campagne du Conseil de l'Europe «Lève la main contre la fessée !».
Lire la suite de l’article


Profs : pourquoi ils craquent

L'enseignant «gifleur» poursuivi devant la justice est devenu un symbole. Ses collègues racontent le combat qu'ils doivent parfois mener pour se faire respecter
Lire la suite de l’article


La fessée, quand on n'a pas les mots

Xavier Pidoux est juge des enfants à Avignon. Depuis vingt-cinq ans, il voit défiler dans son cabinet des gamins maltraités et des géniteurs «bourreaux», mais aussi des enfants «tyrans» et des parents dépassés. Alors la gifle, pour ou contre ? Non au châtiment corporel, répond évidemment le juge, mais oui à la gifle ou à la fessée dite «pédagogique».
Lire la suite de l’article


Pas touche à l'enfant-roi
Outre-Atlantique, les médicaments pour enfants turbulents vont-ils définitivement remplacer la gifle ?
Lire la suite de l’article


«Soyez des dictateurs !»
On peut bien le traiter de réac, il s'en moque. Le pédiatre Aldo Naouri, auteur d'un best-seller controversé *, persiste et signe : il faut empêcher les enfants de prendre le pouvoir dans la famille
Lire la suite de l’article


Quand l'école cognait
Il aura fallu 150 ans pour que les premiers textes interdisant les châtiments corporels soient appliqués
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
L’Express.fr du 27/06/08


Rachida Dati en freestyle sur Skyrock
La garde des Sceaux était l'invitée de Planète rap sur Skyrock mercredi soir en compagnie du duo ragga des Neg'Marrons pour parler des prisons. Récit d'une soirée inattendue, mais sans dérapage.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 27/06/08




Universités: fin des examens de septembre, intitulés des diplômes harmonisés

Les universités vont devoir avancer en juin leur session de rattrapage de septembre, le contrôle continu va être généralisé en première année d'université et les intitulés des diplômes vont être harmonisés, a décidé jeudi la ministre de l'Enseignement supérieur, Valérie Pécresse.
Lire la suite de l’article


L'école au coeur de la 7e Marche des fiertés homosexuelles
La Marche des fiertés lesbiennes, gay, bi et transsexuelles, la Gay Pride française, met l'Ecole au centre de sa 7e édition, samedi, pour souligner la nécessité d'une prévention précoce de l'homophobie et la détresse de nombreux jeunes homosexuels.
Lire la suite de l’article


La réforme des bourses étudiants publiée au Bulletin officiel de l'Education
La réforme des bourses étudiantes et aides au mérite, annoncée en septembre dernier par Valérie Pécresse, a été publiée jeudi au Bulletin officiel de l'Education et de l'Enseignement supérieur. Cette réforme entend élargir le bénéfice des bourses et aides à 50.000 jeunes entre 2007 et 2008 et aux élèves méritants ou souhaitant étudier à l'étranger, soit une "augmentation de 10%": les bénéficiaires devraient passer de 500.000 à 550.000.
Lire la suite de l’article


Gifle à un élève : Darcos n'aime pas qu'on "ostracise les enseignants"
Le ministre de l'Education nationale, Xavier Darcos, a estimé vendredi sur Canal+, au sujet du procès d'un professeur qui avait giflé un élève, que de telles affaires devraient se traiter "à l'intérieur des écoles" et qu'il ne fallait pas "ostraciser les enseignants".
Lire la suite de l’article


Après la Nuit des écoles, Darcos critique l'opération "l'Ecole est finie"
Après avoir critiqué "la Nuit des écoles", le ministre de l'Education Xavier Darcos s'en est pris vendredi à "l'Ecole est finie", opération prévue samedi dans certaines écoles par des parents et des enseignants pour protester contre les réformes en cours dans le primaire.
Lire la suite de l’article


Un jeune sur six sans diplôme, l'action publique "pas à la hauteur" (Cerc)
Un jeune sur six quitte le secondaire sans diplôme chaque année et se retrouve exposé au chômage et à la précarité, déplore le Conseil de l'emploi, des revenus et de la cohésion sociale (Cerc) dans un rapport paru jeudi jugeant l'action publique "pas à la hauteur".
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

jeudi, juin 26, 2008

Revue de presse du jeudi 26 juin 2008

Sauvons l’école primaire
C’est un nouvel appel lancé ce jeudi par une centaine de chercheurs dans les colonnes de Libération. Parmi les signataires, on retrouve des noms bien connus tels que Stéphane Beaud, Marie Duru Bellat, Samuel Joshua, Claude Lelièvre, Philippe Meirieu, Pierre Merle, Patrick Rayou et beaucoup d’autres.
Ces personnalités avertissent : “Une régression d’ampleur se prépare pour l’école primaire” qui conduira à “une désorganisation funeste de l’école publique”. Ils dénoncent l’incohérence qui conduit à la fois à annoncer un “recentrage sur les fondamentaux” tout en alourdissant les programmes jugés ”impossibles” et en réduisant le nombre d’heures de cours… (Ce que disait aussi la pétition lancée par le la pétition lancée par le CRAP-Cahiers Pédagogiques d’ailleurs)
Il concluent en déclarant qu’“Il est plus que temps que la communauté intellectuelle, les parents, les enseignants et l’ensemble des citoyens intéressés à la cause de l’école publique se réunissent pour mettre un terme à cette contre- réforme et créent les conditions d’un autre avenir pour ce qui constitue la base de l’ensemble du système d’enseignement.
On peut aussi retrouver ce texte sur un blog ouvert pour l’occasion.

Menaces sur le Bac.
Trois enseignants d’histoire-géo parisiens rendront lundi leurs copies du bac corrigées (200 devoirs) sans les notes nous dit Libération. Ils n’ont toujours pas été payés pour le bac 2007. «Ce n’est pas tant l’argent, il s’agit de moins de 100 euros, explique un des enseignants. Mais lorsqu’on a besoin de nous, on sait où nous trouver. Là, on ne nous dit rien, on se sent dévalorisé.».
D’autres menaces encore, avec les délais de correction jugés trop courts. Le Café pédagogique, pose la question “Les profs de philo vont-ils bloquer le bac ? ”. En Ile-de-France, les correcteurs de l'épreuve de philosophie ont, en effet, écrit au directeur du SIEC (le service interacadémique des examens et concours) pour l'informer qu'ils ne remettraient pas les copies corrigées le lundi 30 mais le mardi 1er juillet à 17 heures. Pour l’épreuve de philosophie, le temps de correction est passé de 24 à 11 jours seulement pour des paquets de copie qui oscillent entre 110 à 176 copies.
Qu’on s’attaque à ce “monument national” qu’est le bac, est à la mesure de l’exaspération dans le monde enseignant.

Binge drinking
Si vous ne connaissez pas ce mot, on pourrait le traduire par “soûlerie express”. Ce mode de consommation de plus en plus en vogue chez les ados consiste à boire un maximum de verres en un minimum de temps. C’est le gratuit 20 minutes qui consacre plusieurs articles à ce phénomène «Pour fêter la fin de l'année, la moitié de mes élèves sont arrivés complètement bourrés», raconte une prof de seconde d'un lycée public de l'Ouest francilien. Cette défonce à l’alcool relève pour une bonne part de l’inconscience « Les jeunes ignorent que leur ivresse va se prolonger plus d'une heure ou deux. Ils ne contrôlent rien, ils veulent juste que ça les aide à se lâcher», explique Franck Moulius, animateur à l'Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie.
Que faire ? Peut-être rappeler, dans ce pays ou l’alcool est considéré avec plus d’indulgence que d’autres substances, que cela peut conduire à des addictions. «Nous allons déromantiser l'ivresse, montrer que la soûlerie n'est pas sympathique, mais dégradante», explique le président de la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie..On prévoit aussi d'interdire la vente d'alcool à tous les mineurs, y compris les 16-18 ans qui ont aujourd'hui le droit d'acheter du vin, du champagne et de la bière. Dans les supermarchés, les caissières devront demander les cartes d'identité.


Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 26/06/08



Sauvons l’école primaire
PAR 100 CHERCHEURS DE DIFFÉRENTES DISCIPLINES *

Une régression d’ampleur se prépare pour l’école primaire. Les nouveaux programmes imposés sans aucune concertation, les suppressions de postes, qui mettent à mal en particulier les écoles rurales et les écoles urbaines en zones «sensibles», et, peut-être plus encore, la suppression de deux heures de classe par semaine préparent une désorganisation funeste de l’école publique[…]
Lire la suite de l’article


«Des bombes à retardement contre l’homophobie»
Alice Guéna et Marie Rousset, militantes du MAG (Mouvement d’affirmation des jeunes gays et lesbiennes) témoignent de leur travail dans les collèges et lycées. Elles vont dans les classes, projettent un film de témoignages et lancent le débat pour essayer de «déconstruire les clichés homophobes» le plus tôt possible auprès des jeunes.
Lire la suite de l’article

Maternelle sup au Maroc
Cours particuliers, bachotage : afin d’assurer l’avenir de ses enfants, l’élite marocaine fait tout pour qu’ils intègrent dès la primaire le réseau d’écoles français, très coté.
Lire la suite de l’article


Grève des notes pour des copies du bac
Trois enseignants d’histoire-géo parisiens rendront lundi leurs copies du bac corrigées (200 devoirs) sans les notes. Motif : ils n’ont toujours pas été payés pour le bac 2007. «Ce n’est pas tant l’argent, il s’agit de moins de 100 euros, explique François Colodiet, agrégé d’histoire. Mais lorsqu’on a besoin de nous, on sait où nous trouver. Là, on ne nous dit rien, on se sent dévalorisé.» Plusieurs centaines de correcteurs auraient été convoqués pour le bac 2008 sans avoir été indemnisés pour 2007.
Lire la suite de l’article


Défaut d’agrément à Versailles
En juillet 2004, l’association SOS Homophobie pensait avoir gagné la partie. En obtenant l’agrément du rectorat de Versailles, dans les Yvelines, elle devenait la première association homosexuelle à pouvoir intervenir devant les élèves au niveau de toute une académie. Mais c’était compter sans la vigilance d’activistes catholiques locaux qui ont décidé de poursuivre en justice le rectorat pour «préjudice moral».
Lire la suite de l’article


La baffe dans le box
Le professeur José Laboureur, qui avait giflé l’un de ses élèves en janvier, était jugé hier à Avesnes-sur-Helpe (Nord).
Lire la suite de l’article


Les nouveaux chiffres de la violence scolaire
Sur l'année 2007-2008, on recense une moyenne de 4 incidents graves pour 1000 élèves par trimestre. Le système de recensement ayant changé, il est difficile de comparer avec la période précédente.
Lire la suite de l’article


Plus qu'une gifle, au collège de Berlaimont
Le professeur de Berlaimont ne voulait pas d'un procès en catimini, pour la gifle qu'il a donné à un élève, après que celui-ci l'a traité de "connard". Il a eu droit à un réquisitoire dur, à l'image d'un procès qui ne l'a pas épargné. Le procureur a stigmatisé ce qu'il a appelé "un déferlement de violence", pour ne requérir que 800 euros d'amende. Jugement rendu le 13 août prochain.
Lire la suite de l’article


Condamnation du site Note2be: "Tant mieux, ça me fait de la pub"
Le site qui permet aux élèves de noter leurs profs est à nouveau condamné par la justice. Ni chaud, ni froid pour le fondateur du site qui lance ce soir une nouvelle version de son site.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 26/06/08


Universités : vers la fin des examens de septembre
Valérie Pécresse veut remplacer cette session de rattrapage par un examen au mois de juin.
Lire la suite de l’article


Gifle : amende de 800 euros requise contre le prof
José Laboureur, qui avait reçu un important soutien, était jugé pour «violence aggravée sur mineur».
Lire la suite de l’article


La première colo
Voilà une expérience nouvelle et souvent enrichissante de la vie en société ! Mais un premier séjour peut donner lieu à quelques appréhensions, côté maman et côté enfant. Pas de panique : la colonie de vacances, ça se prépare… avec lui.
Lire la suite de l’article


Procès éprouvant pour le prof «gifleur»
Il est entré dans le tribunal en tirant deux valises à roulette. Bourrées de pétitions en sa faveur. Il ne les a pas sorties. Le tribunal correctionnel d'Avesnes-sur-Helpe a requis, hier, une amende de 800 euros à l'encontre de José Laboureur, professeur de technologie à Berlaimont. Non pas pour la «simple gifle» qu'il a donnée en janvier à un élève «chétif et tout léger» de sixième qui l'avait traité de «connard» en plein cours. Mais pour un «déferlement de violences», selon les termes de Bernard Beffy, procureur de la République
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 26/06/08



Le professeur qui avait giflé un élève, un homme "impulsif" et fragilisé
José Laboureur, 49 ans, est un grand gaillard. Un bon mètre quatre-vingt dix sous la toise et un bon quintal sur la balance. Mercredi 25 juin, devant le tribunal correctionnel d'Avesnes-sur-Helpe (Nord), ce professeur de technologie du collège Gilles-de-Chin de Berlaimont (Nord) ne cherche pas à nier les faits qui lui valent d'encourir cinq ans de prison. Mais sous cette imposante carrure qui semble l'encombrer, l'homme se demande ce qu'il fait là, face à des juges, tandis que le procureur, Bernard Beffy, requiert contre lui une amende de 800 euros.
Lire la suite de l’article


Huit cents euros requis contre le professeur qui avait giflé son élève
Le tribunal correctionnel d'Avesnes-sur-Helpe a requis, mercredi 25 juin, une amende de 800 euros contre le professeur qui avait giflé, il y a cinq mois, un élève de 11 ans l'ayant traité de "connard".
Lire la suite de l’article


note2be.com : l'interdiction de citer des noms de professeurs confirmée en appel
Le site Internet note2be.com, qui proposait aux élèves de noter anonymement leurs enseignants en citant leurs noms et leurs établissements, ne doit plus utiliser de données nominatives, a indiqué, mercredi 25 juin, la chambre des référés de la cour d'appel de Paris, confirmant l'ordonnance de première instance.
Lire la suite de l’article


Ecole : de la promesse d'un service minimum à l'instauration d'un droit d'accueil
L'examen parlementaire du projet de loi mis au point par le ministre de l'éducation, Xavier Darcos, et instaurant dans les écoles un "droit d'accueil" des élèves, notamment en cas de grève, doit commencer le jeudi 26 juin au Sénat. D'ores et déjà, se profile une bataille d'amendements, entre élus de droite cherchant prioritairement à amoindrir le caractère contraignant de ce projet envers les communes, et leurs homologues de gauche souhaitant principalement limiter les obligations pesant sur les enseignants afin de préserver l'exercice du droit de grève, qu'ils jugent menacé. Au total, 55 amendements ont été déposés par les sénateurs.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 26/06/08 (un jour de retard)



Quand l’UMP veut poursuivre RESF…
Tollé après les menaces directes du porte-parole del’UMP Frédéric Lefebvre à l’encontre du collectif citoyen.
Lire la suite de l’article


Quand la justice envahit les cours d’école
Ouverture du procès de l’enseignant qui a giflé un élève en janvier. Une illustration de la judiciarisation croissante des conflits scolaires.
Lire la suite de l’article


Le prof gifleur va pouvoir « s’expliquer »
Poursuivi pour « violence aggravée sur mineur », José Laboureur, qui avait failli accepter la procédure du plaider-coupable, avait finalement réclamé un procès public.
Lire la suite de l’article


De la classe à la « garderie
Polémique autour de l’article 2 du projet de loi sur le service minimum d’accueil, en discission à partir d’aujourd’hui au Sénat.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 26/06/08



800 € d'amende requis contre le « prof gifleur »
«C'ETAIT un geste impulsif, j'ai réagi en père de famille. » José Laboureur, professeur de technologie de 49 ans, a justifié hier la gifle qu'il a administrée, le 29 janvier dans un collège de Berlaimont (Nord) , à un élève de 6 e qui l'avait insulté. Poursuivi pour « violences volontaires aggravées » devant le tribunal correctionnel d'Avesnes-sur-Helpe, l'enseignant est arrivé avec deux valises censées contenir les milliers de soutiens reçus.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 26/06/08



La société indienne continue à sacrifier ses filles
Une enquête dans cinq États du nord de l'Inde montre que le nombre de fillettes par rapport aux garçons régresse, quel que soit le milieu social
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos du 26/06/08



Rien vu...


-------------------------------------------------
20 minutes du 26/06/08




Ecole: Darcos veut "protéger la liberté de travailler" sans nuire "au droit de grève"

Le projet de loi sur l'accueil des enfants en primaire, notamment les jours de grève, vise à "protéger la liberté de travailler" des familles, "sans rien retirer au droit de grève" des enseignants, a affirmé Xavier Darcos en présentant ce texte au Sénat jeudi.
Lire la suite de l’article



Les filles aussi battantes que les garçons

C’était l’un des préjugés sexistes les plus répandus, mais il pourrait bientôt rejoindre la terre plate et la génération spontanée au rayon des pseudo-évidences démontées par la science: les petites filles n’ont pas moins l’esprit de compétition que les petits garçons, elles l’expriment juste de manière plus subtile. C’est en tous cas ce qu’indique une ingénieuse expérience de psychologie sociale à paraître dans la revue scientifique «Journal of Animal Behavior».
Lire la suite de l’article


Etat d'ivresse sur les bancs de l'école
A 8 h du matin en semaine, ils ont déjà 2 grammes d'alcool par litre de sang. Ce scénario, certes encore rare, est en augmentation, chez les filles notamment. «Cela a commencé dans le milieu étudiant et s'est propagé au lycée puis au collège», note Etienne Apaire, président de la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie.
Lire la suite de l’article


Une campagne pour avertir du risque d'overdose à l'alcool
Le gouvernement a le «binge drinking» dans le viseur. Sous l'impulsion du Premier ministre, François Fillon, la toute première grande campagne de communication va être lancée, sans doute dès cet été, pour lutter contre «l'alcool pour la défonce». Ce mode de consommation de plus en plus en vogue chez les ados consiste à boire un maximum de verres en un minimum de temps.
Lire la suite de l’article



Consommer de l'alcool près du bahut bientôt interdit

Dans quelques jours, le plan gouvernemental de lutte contre les drogues et les toxicomanies 2008-2011 va être présenté. Certaines mesures sont osées. Elles pourraient s'inscrire dans le projet de loi contre les addictions des jeunes que la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, dévoilera en octobre. Il est question d'interdire la vente d'alcool à tous les mineurs, y compris les 16-18 ans qui ont aujourd'hui le droit d'acheter du vin, du champagne et de la bière. Dans les supermarchés, les caissières devront demander les cartes d'identité.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 26/06/08



En Espagne, les internautes sauvent la "mémoire historique"
Qui est cette femme souriante sur le point de partir au front? Les internautes peuvent désormais aider l’Espagne à retrouver la mémoire de sa guerre civile, cette "mémoire historique" si chère au gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 26/06/08



Le procès de la gifle à l'école rate sa cible
Le procès public du professeur, pour une baffe sur un élève de 6e, n'a pas débouché, hier, sur le débat attendu par beaucoup d'enseignants...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 26/06/08



Note2be, version 2.0
La justice a confirmé mercredi en appel que le site note2be.com, qui propose aux internautes de noter les enseignants, n'était pas autorisé à afficher des données nominatives. Stéphane Cola, le fondateur du site a annoncé le lancement d'une nouvelle version du site, qui permettra désormais de noter de nombreux prestataires de services parmi lesquels la SNCF et la Poste. Usagers, à vos claviers!
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 26/06/08


Le prof gifle un élève : 800 euros d'amende requis
José Laboureur est jugé pour avoir giflé un enfant de 11 ans qui l'avait traité de "connard". "Ce n'est pas une gifle, c'est une scène de violence", a estimé le procureur.
Lire la suite de l’article


Note2be : interdiction confirmée en appel
Le fondateur du site a d'ores et déjà annoncé une nouvelle version du site, disponible dès mercredi soir. Elle prendra en compte les motivations des jugements, et élargira le champ du site à d'autres professions que les enseignants.
Lire la suite de l’article
----------------------------------------
L’Express.fr du 26/06/08


La haine du samedi soir
L'affaire du jeune juif agressé à Paris intervient après une série d'incidents communautaires entre bandes du même quartier.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 26/06/08



La CGT-Educ'action 93 et la FSU 93 dénoncent la suspension d'un professeur stagiaire
La CGT-Educ'action 93 et la FSU 93 ont dénoncé mercredi la suspension d'un professeur stagiaire, interpellé lors d'une manifestation de lycéens à Paris le 3 avril, décidée récemment par le rectorat de Créteil qui souhaite attendre l'issue de son jugement en septembre.
Lire la suite de l’article


790.444 élèves vont passer les épreuves du brevet jeudi et vendredi
790.444 adolescents passent jeudi et vendredi les épreuves du Diplôme national du brevet (DNB), premier examen de la vie scolaire qui sanctionne les connaissances enseignées pendant les quatre années de collège.
Lire la suite de l’article


Amende de 800 euros requise contre le professeur ayant giflé un élève
Une amende de 800 euros a été requise mercredi devant le tribunal correctionnel d'Avesnes-sur-Helpe (Nord) à l'encontre d'un professeur de Berlaimont (Nord), jugé pour avoir giflé un élève de 11 ans qui l'avait traité de "connard".
Lire la suite de l’article


Le projet de loi sur l'accueil des élèves en primaire au Sénat jeudi
Le projet de loi instituant un droit d'accueil des enfants dans les écoles publiques, les jours de grève mais pas seulement, texte fortement critiqué par la plupart des syndicats, sera examiné jeudi en première lecture au Sénat.
Lire la suite de l’article


Des étudiants lancent une "Journée du refus de l'échec scolaire" le 24 septembre
Les étudiants de l'Afev, association qui milite notamment contre la sortie de quelque 150.000 jeunes du système scolaire sans qualification chaque année, vont organiser une "journée du refus de l'échec scolaire" le 24 septembre, ont-ils annoncé mercredi.
Lire la suite de l’article


Budget universités: un rapport de l'Assemblée préconise de reconnaître la performance
Un rapport de l'Assemblée nationale publié mercredi préconise de reconnaître, en partie, la performance des établissements dans le financement des universités, dans le cadre de la réforme à venir de l'allocation des moyens aux universités.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------

mercredi, juin 25, 2008

Revue de presse du mercredi 25 juin 2008

Il faut réconcilier les parents et les profs déclare Le Parisien en s’appuyant sur une étude menée par Georges Fotinos et à paraître à la rentrée. L'ancien inspecteur général, chargé de mission à la MGEN (Mutuelle générale de l'Education nationale) s'est penché sur toutes les études, sondages, rapports émis sur le sujet depuis cinq ans et qui ne donnent chaque fois qu'une vue partielle, pour dresser ce tout premier état des lieux d'ensemble. « Clients ou partenaires ? » A la question initiale de son étude, Georges Fotinos apporte cette réponse catégorique : « On est loin du partenariat, alors qu'il n'y a pas de réussite scolaire sans coopération. ». Il souligne que, bien souvent, malgré les injonctions ministérielles, les profs sont sur la défensive face aux parents. “ Or, sans les familles, il n'y a pas de réussite scolaire possible. La base indispensable pour que le malaise ne s'aggrave pas, c'est que chacun reconnaisse de part et d'autre les compétences et les apports de chacun. ”.
Mais on en est loin, comme le souligne Claude Lelièvre dans le dernier billet de son (excellent) blog , on va plutôt vers une judiciarisation renforcée des conflits. Un mouvement qui ne s’exprime pas seulement par l’accroissement des plaintes en Justice déposées par des enseignants, des éducateurs ou des administrateurs de l’Ecole ( passées d’environ un millier à deux milliers par an ces dix dernières années ), mais aussi par l’augmentation des plaintes que les parents d’élèves déposent contre eux et qui croissent encore plus vite que les leurs, puisque leur nombre a été multiplié par quatre dans le même temps ( passant de 200 à 300 plaintes par an à 900 ou 1000 aujourd’hui, selon les pointages effectués par la Fédération des Autonomes de Solidarité laïque ).
Cette “méfiance réciproque” et ces phénomènes de crispations, l’affaire de la gifle de Berlaimont jugée ce mercredi 25 est là pour nous le rappeler. Elle a suscité et suscite encore des réactions absolument disproportionnées de part et d’autres…

Un des pires cours de l’année qui vient de s’écouler, s’est passé pour moi, au début de l’année, avec une classe de seconde. Dans le programme de SES, on aborde la famille. Pour illustrer la diversité des formes familiales, un texte évoquait l’homoparentalité. Tonnerre de protestations de mes élèves et déchainement de propos homophobes. Je ne pouvais pas faire autrement que de stopper le cours et de me servir de la démarche des SES et notamment de la sociologie et de l’ethnologie pour tenter de “déconstruire” cette homophobie et tenter de leur faire prendre conscience de ce qu’ils venaient de dire.
Xavier Darcos est interviewé par Libération sur ce sujet, et il déclare vouloir rompre l’ “omerta” : “ L’omerta sur tout cela est toujours présente. Des chiffres alarmants montrent que nos jeunes homosexuels ne vont pas bien et qu’ils sont victimes de leur orientation sexuelle : leur taux de suicide est près de trois fois supérieur à la moyenne. On sait aussi que les jeunes se moquent ou insultent, facilement. Tout ceci crée des tensions et beaucoup de souffrance chez les jeunes homosexuels. ”. Il précise que la lutte contre l’homophobie sera mentionnée explicitement dans la circulaire de rentrée 2008. Des moyens d’information spécifiques devraient être développés.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 25/06/08


«L’omertà sur l’homophobie à l’école est toujours présente»
Le ministre de l’Education nationale Xavier Darcos explique à Libération comment il entend mener la lutte contre l’homophobie à l’école.
Lire la suite de l’article


Homophobie: «L’école doit se sentir concernée»
Ecoutez la déclaration du ministre de l’Education nationale Xavier Darcos, qui explique à Libération comment il entend mener la lutte contre l’homophobie à l’école.
Lire la suite de l’article


Une campagne dans les facs
Une campagne de lutte contre l’homophobie sera menée dans les universités et les grandes écoles après la rentrée. La ministre de l’Enseignement supérieur Valérie Pécresse, qui a rencontré début juin les représentants de l’Inter-LGBT (lesbienne, gaie, bi et trans) et de Gay Lib (issu de l’UMP), a donné son accord
Lire la suite de l’article


Vers des primes à la performance pour les universités?
C'est ce que préconise un rapport de l'Assemblée. Parmi les «critères de performance», pondérés par le milieu géographique et social: l’insertion professionnelle, la réussite pédagogique et le nombre de chercheurs qui publient.
Lire la suite de l’article


---------------------------------------------
Le Figaro du 25/06/08


Le service minimum à l'école passe son examen au Sénat
L'État, et non les communes, pourrait être responsable en cas d'accident.
Lire la suite de l’article


La gifle du professeur 
devant la justice
José Laboureur avait giflé un élève, qui l'avait traité de «connard». Il comparaît mercredi pour «violences aggravées».
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 25/06/08



Le professeur qui avait giflé son élève jugé en correctionnelle
Il y a cinq mois, José Laboureur, professeur du collège Gilles-de-Chin de Berlaimont, dans le Nord, avait poussé contre une porte puis giflé un élève de 11 ans qui l'avait traité de "connard". Le père du mineur, gendarme, avait déposé plainte. Le professeur de technologie avait été placé en garde à vue pendant 24 heures, puis cité à comparaître pour "violences aggravées sur mineur". Son procès s'ouvre, mercredi 25 juin, devant le tribunal correctionnel d'Avesnes-sur-Helpe.
Lire la suite de l’article


Agression de Rudy H. : le procureur retient "l'antisémitisme par incidence"
En reconstituant le scénario des affrontements, qui ont abouti au tabassage particulièrement violent de Rudy H., samedi 21 juin dans le 19e arrondissement de Paris, les enquêteurs de la 2e division de la police judiciaire (DPJ) ont trouvé non pas une, mais quatre victimes.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 25/06/08 (un jour de retard)



L’échec des prisons pour ados
Un an après la création des établissements pour mineurs, des syndicats pointent un mauvais bilan et réclament leur fermeture.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 25/06/08



Il faut réconcilier les parents et les profs
Alors que le professeur qui avait giflé un élève passe au tribunal aujourd'hui, une étude à paraître à la rentrée que nous avons consultée en exclusivité, se penche sur les relations parents-enseignants. Et dresse ce constat : ça se dégrade.
Lire la suite de l’article


« Que chacun reconnaisse les compétences et les apports de l'autre »
GEORGES FOTINOS, ancien inspecteur général de l'Education nationale, auteur de l'enquête
Lire la suite de l’article


« Notre parole est sans cesse remise en cause »
Paroles de profs
Lire la suite de l’article


« Leurs décisions sont parfois arbitraires »
Côté parents
Lire la suite de l’article


Les quatre sujets qui fâchent
L’orientation, le redoublement, la violence, les rencontres.
Lire la suite de l’article


Le « prof gifleur » jugé aujourd'hui
ON L'A SURNOMMÉ le « prof gifleur » mais les faits ne se résument pas à une simple claque. José Laboureur, professeur de technologie au collège Gilles-de-Chin à Berlaimont (Nord), comparaît pour « violences aggravées » sur un élève de 11 ans cet après-midi devant le tribunal correctionnel d'Avesnes-sur-Helpe (Nord). Ses parents avaient déposé plainte et le parquet d'Avesnes avait placé l'enseignant en garde à vue, donnant à cette affaire une dimension peu commune.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 25/06/08



Ouverture du procès de l'enseignant "gifleur"
Poursuivi pour « violence aggravée sur mineur », José Laboureur est devenu le symbole du malaise enseignant
Lire la suite de l’article


Les grandes vacances des tout-petits
La perspective des vacances avec de jeunes enfants inquiète parfois les adultes. Et pourtant, vécues dans la simplicité, elles procurent beaucoup de plaisir partagé
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos du 25/06/08



«Jeunesse et entreprises » prône une refonte des cours d'économie au lycée

Quelques jours avant la remise du rapport Guesnerie (mardi prochain) et avant les annonces attendues du ministre de l'Education nationale, l'association « Jeunesse et entreprises » relance le débat sur l'enseignement de l'économie au lycée, en suggérant une approche inverse de ce qui se pratique aujourd'hui. Pas question de fustiger les professeurs ou même les manuels scolaires : l'association créée par Yvon Gattaz il y a vingt ans travaille trop au rapprochement de l'Education et des entreprises pour s'y risquer. Si les programmes d'économie ne fonctionnent pas au lycée, c'est parce qu'ils sont « présomptueux et irréalistes », explique le rapport qu'il a remis hier soir à Xavier Darcos, et laissent de ce fait la voie ouverte à toutes les approximations et les influences.
Lire la suite de l’article


Les grandes écoles souhaitent davantage de financements des entreprises

Christian Margaria s'était déjà appliqué à la fin mai, lors de l'assemblée générale des directeurs des grandes écoles, à faire passer le message à sa ministre de tutelle. Hier, le président de la Conférence des grandes écoles a profité de sa conférence de presse annuelle pour enfoncer le clou, appelant Valérie Pécresse - qu'il doit rencontrer en juillet - à « prendre le problème à bras-le-corps » et à aller plus loin en termes de moyens financiers alloués à l'enseignement supérieur. « On ne peut pas passer son temps à se tortiller sur sa chaise en disant «nous sommes à la traîne dans le classement de Shanghai des meilleures universités mondiales» », a-t-il épinglé, regrettant que les sommes dont bénéficie chaque étudiant français, « autour de 5.800 euros », soient encore loin des « 7.000 à 7.500 euros » de la moyenne de l'Europe à Quinze.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 25/06/08



Professeur « gifleur » au tribunal
Un professeur de technologie de Berlaimont (Nord), qui avait giflé un élève il y a cinq mois, comparaît aujourd'hui devant le tribunal correctionnel d'Avesnes-sur-Helpe. « Il attend de pouvoir expliquer au tribunal pourquoi il a pu pousser cet élève et lui administrer une gifle.
Lire la suite de l’article


«Le communautarisme, un concept inventé par les pouvoirs publics»
Fabrice Dhume, sociologue à l’Institut social et coopératif de recherche appliquée et auteur de «Racisme, antisémitisme et «communautarisme»? L’école à l’épreuve des faits» (éd. L’Harmattan, 2007), décrypte les évènements de ce week-end aux Buttes-Chaumont (Paris 19e) et l’interprétation qui en a été faite.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 25/06/08



A Paris, XIXe: "On se bat, mais on s'entretue pas"
Petite chronique du racisme ordinaire dans le XIXe arrondissement de Paris, où a été agressé le jeune Rudy samedi.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 25/06/08



J'ai été un enfant martyr...
Petit, Thierry Dhersin a été martyrisé par ses parents. Quarante ans plus tard, ce Lavallois porte encore les stigmates de son calvaire. Pour lui, la justice et les services sociaux ont été défaillants. Aujourd'hui, il demande que l'État reconnaisse sa responsabilité.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 25/06/08



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 25/06/08


Le professeur qui avait giflé un élève jugé ce mercredi
José Laboureur est jugé par le tribunal correctionnel d'Avesnes-sur-Helpe. "Il attend de son procès de pouvoir expliquer son geste", explique son avocat, qui plaidera la relaxe. L'avocat de l'élève et de la famille demande un euro de dommages et intérêts.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 25/06/08


Le professeur qui avait giflé un élève en corrrectionnelle
Un professeur de technologie de Berlaimont (Nord), qui avait giflé un élève il y a cinq mois, comparaît mercredi devant le tribunal correctionnel d'Avesnes-sur-Helpe où il entend expliquer son geste.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 25/06/08



Xavier Darcos veut lutter contre "l'omerta sur l'homophobie" à l'école
Le ministre de l'Education dénonce "l'omerta sur l'homophobie à l'école", qui est "toujours présente", dans un entretien à Libération publié mercredi où il cite également les actions qu'il entend lancer à la rentrée pour lutter contre ce phénomène.
Lire la suite de l’article


Paris conditionne son soutien aux stages en primaire à une évaluation
La ville de Paris a conditionné l'organisation des stages de remise à niveau en CM1 et CM2 prévus pendant les vacances scolaires de l'année 2008/2009 à une évaluation des stages déjà organisés, ce qu'a critiqué le ministre de l'Education Xavier Darcos.
Lire la suite de l’article


Partenariat entre HEC Entrepreneurs et l'association "Nos quartiers ont des talents"
Un partenariat entre HEC Entrepreneurs et l'association "Nos quartiers ont des talents" permet depuis la fin du mois de mars de faire travailler ensemble 87 jeunes des deux entités sur des projets visant à développer l'esprit d'entreprise.
Lire la suite de l’article


Budget universités: un rapport de l'Assemblée préconise de reconnaître la performance
Un rapport de l'Assemblée nationale publié mercredi préconise de reconnaître, en partie, la performance des établissements dans le financement des universités, dans le cadre de la réforme à venir de l'allocation des moyens aux universités.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------
 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.