vendredi, janvier 30, 2009

Revue de presse du vendredi 30 janvier 2009

Qui sont les élèves en échec scolaire ?
C’est un dossier assez complet proposé par La Croix qui tente de répondre à cette question. L a première difficulté est de les dénombrer. Le chiffre qui revient le plus souvent est celui de 15% d’enfants qui, à l’entrée en sixième, rencontrent des difficultés de lecture. Mais il y a en fait de multiples formes de l’échec scolaire, de l’ensemble des “dys” (dyslexie, dysphasie, dysorthographie,..) à ceux qui ont des problèmes psycho-affectifs, en passant par la phobie scolaire. Mais un facteur essentiel de l’échec reste malheureusement l’origine sociale. « Les comparaisons internationales montrent que l’influence de l’origine sociale des élèves sur leurs résultats s’est accrue entre 2000 et 2006 », affirme Bruno Suchaut de l’IREDU.
Le dossier rappelle fort à propos que l’échec scolaire est notamment traité par les RASED . Instaurés en 1990, ces Réseaux d’aides aux élèves en difficulté réunissent des équipes pluridisciplinaires intervenant sur plusieurs écoles, à la demande des enseignants. Chaque antenne est au moins composée d’un « maître E », spécialisé dans les difficultés d’ordre pédagogique, d’un « maître G », plus axé sur l’adaptation à l’école, et d’un psychologue scolaire. De quoi permettre un regard croisé sur l’échec scolaire, qui peut revêtir de multiples formes : blocage en lecture ou en calcul, manque de concentration, agitation, inhibition… Quand les difficultés dépassent leur compétence, les Rased dirigent les parents vers un orthophoniste, un centre médico-psychologique ou des services d’aide spécialisés.
Même si le journal convient qu’est est très difficile d’obtenir une évaluation chiffrée des résultats des Rased, il souligne que cette approche relève d’une vision globale des difficultés des élèves bien mise à mal aujourd’hui. Même si Jean-Louis Nembrini, directeur général de l’enseignement scolaire, affirme dans une interview qu’il s’agit de réorganiser l’action des maîtres spécialisés au profit de ceux qui en ont le plus besoin plus que de les supprimer…


Vie des médias.
Profitons de cette fin de semaine pour revenir sur quelques nouvelles concernant les médias consacrés à l’information.
On apprend dans une “indiscrétion” du magazine Capital.fr que Danielle Deruy, l’épouse de Raymond Soubie, le conseiller de Nicolas Sarkozy sur les affaires sociales, a pris les fonctions de directeur général de l’AEF, l’agence de presse spécialisée sur l’éducation, l’emploi, les ressources humaines et la protection sociale. L’AEF n’est pas très connue du grand public mais c’est la source principale d’information des journalistes spécialisés en éducation. Tous les responsables ministériels et les “décideurs” du domaine de l’éducation et de la formation sont abonnés à cette agence de presse. Que celle ci passe sous le contrôle de Raymond Soubie (qui fut aussi propriétaire de Liaisons Sociales) ne peut laisser indifférent. A l’heure où on limoge les préfets et les commissaires qui déplaisent, faut-il y voir un signe supplémentaire de reprise en main ?
On avait malheureusement constaté le décès du magazine “Le Monde de l’Éducation” en décembre dernier après 34 ans de présence dans les kiosques. Les lecteurs assidus du journal (papier) Le Monde ont pu constater que, conformément à ce qui avait été annoncé, il est devenu un supplément de douze pages. Ce cahier était vendu avec le numéro daté du mercredi 28 janvier (paraissant le mardi soir). Un dossier y était consacré aux universités et abordait la question des masters et de l’autonomie. On pouvait y lire aussi un ”Pour/Contre” sur les programmes du primaire, une page “innovation” et des chroniques de Nathalie Mons et de Claudie Halmos. Malheureusement, les textes ne sont pas à ma connaissance, encore en ligne. Le nouveau site promis n’est pas encore réalisé.
On apprend enfin dans l’éditorial que les prochains numéros du Monde de l’éducation sortiront le premier mardi (daté mercredi) de chaque mois. Prochain numéro le 3 mars…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 30/01/09


Polémique après la mutation du préfet de la Manche
«Fait du prince», pour Bayrou, «pratique d’un autre temps», selon un sénateur UMP… La mutation du préfet de la Manche, suite à la visite houleuse de Sarkozy à Saint-Lô, est justifiée par Alliot-Marie.
Lire la suite de l’article


Ils ont eux aussi été virés par Sarkozy...
Avant le préfet et le directeur de la police de la Manche, il y a eu d'autres victimes de la colère de Sarkozy. Rappel.
Lire la suite de l’article


Journée de "service maximal" dans une école lyonnaise
Prenant à rebours le service minimum imposé les jours de grève aux écoles, celle du Gros Caillou, dans le IVe arrondissement de Lyon, a décidé d'organiser aujourd'hui une "journée de service maximal". Il s'agit d'imaginer, au lendemain d'une journée de manifestation, ce que pourrait être l'école idéale. Une idée intéressante à décliner plus largement une autre fois ? "Nous voulions arrêter de nous poser la question de la réforme Darcos, pour envisager ce que nous attendons vraiment de l'école", dit Stéphane, un papa...
Lire la suite de l’article


---------------------------------------------
Le Figaro du 30/01/09


Les syndicats réussissent
leur journée de mobilisation
Entre un et deux millions et demi de personnes ont manifesté jeudi partout en France, sans que le pays ne soit paralysé.
Lire la suite de l’article


2009 pourrait être l'année 
de l'abolition de la fessée
Venu d'un expert des Nations unies, ce souhait est encore loin d'être une réalité. En France, 87 % des parents interrogés pratiquent cette correction sans état d'âme.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 30/01/09



Nombreuses contestations après les mutations administratives dans la Manche
Les mutations du préfet et du directeur de la police de la Manche, dont le gouvernement a reconnu, vendredi 30 janvier, qu'elles étaient liées à la visite chahutée de Nicolas Sakozy à Saint-Lô, ont suscité de vives réactions au sein de la classe politique, à gauche comme à droite.
Lire la suite de l’article


Enseignants-chercheurs : le décret au Conseil d'Etat et grève dès lundi
e décret qui réforme le statut des enseignants-chercheurs devait être adressé par le gouvernement au Conseil d'Etat, vendredi 30 janvier. Cet envoi intervient alors que la mobilisation de la communauté universitaire contre ce texte, mais aussi contre les suppressions de postes et la mise en place de nouveaux masters enseignants, pourrait monter d'un cran la semaine prochaine. La Coordination nationale des universités a lancé un mot d'ordre de grève générale et reconductible à compter du lundi 2 février.
Lire la suite de l’article


Les universitaires accentuent leur pression contre la réforme de leur statut
Comment faire pour calmer le mécontentement des enseignants-chercheurs sans avoir l'air de trop reculer sur une réforme essentielle contenue dans la loi sur l'autonomie des universités ?
Lire la suite de l’article


Enseignants-chercheurs : "Il faut négocier, Madame Pécresse !"
Dans un point de vue publié par Le Monde, Gilles Dorival, professeur de langues anciennes à l'université d'Aix-Marseille-I, membre de l'Institut universitaire de France, Patrick Fridenson, historien, directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), Jean-Michel Jolion, professeur à l'université de Lyon, tous adhérents du SGEN-CFDT, estiment qu'un accord rapide est possible et souhaitable sur la situation des enseignants-chercheurs.
Lire la suite de l’article


Dans les cortèges : "Et là, Sarko, tu la vois, la grève ?"
De Paris à Montpellier en passant par Nevers, Bordeaux, Marseille jusqu'à Cosnes sur Loire (Nièvre), le réflexe a été le même dans les défilés, jeudi 29 janvier : convoquer une jauge, un référent qui témoignerait de la mobilisation. Partout, on a fait appel à ses souvenirs. Les manifestations étudiantes anti-CPE, les grèves de 1995, l'entre- deux tours de la présidentielle de 2002 ? A Caen, avec plus de 30 000 personnes dans la rue, le doyen de la faculté d'histoire et spécialiste du mouvement social Jean Quellien évoquait un record absolu. A Limoges, Jeannette, militante de 85 ans et mémoire locale de la vie ouvrière le certifiait : "Il y autant de monde qu'en 1968 !"
Lire la suite de l’article


Edito du Monde
Devoir d'écoute

Certes, le 29 janvier n'a pas été le "jeudi noir" annoncé. Les conséquences de la grève ont été maîtrisées dans les transports publics et dans l'éducation, au point que M. Sarkozy s'est félicité de constater que "la gêne des usagers et des familles s'en est trouvée limitée". Mais le chef de l'Etat commettrait une erreur en se réjouissant de cette moindre gêne. Le succès des syndicats montre que la crise, loin d'encourager les salariés à la résignation, n'a pas empêché les inquiétudes, les mécontentements et les colères de s'exprimer. Aux yeux d'une opinion qui soutenait la grève, l'absence de paralysie a assuré la popularité de la mobilisation. Et après ? Nicolas Sarkozy a évoqué "une inquiétude légitime", "un devoir d'écoute, de dialogue" et "une grande détermination à agir". Mais il a juste confirmé un rendez-vous déjà fixé avec les syndicats en février. Sans doute compte-t-il sur la division de syndicats aussi prompts à s'unir qu'à se désunir. Le chef de l'Etat devrait plutôt se conformer à ce qu'il écrivait dans Le Monde du 19 avril 2008 : "Qu'on en finisse une bonne fois pour toutes avec l'idée d'un Etat qui serait seul à même de savoir ce qui est bon pour notre pays." La sagesse serait de mettre en pratique ce "devoir d'écoute" avant que la souffrance sociale prenne d'autres voies. Hors des canaux syndicaux.
Lire la suite de l’article


L'Elysée veut "répondre à la crise" après les manifestations
Nicolas Sarkozy a confirmé, jeudi 29 janvier, sa volonté de maintenir le dialogue avec les syndicats mais sans la moindre concession à leurs revendications, au soir d'une journée de grève et de manifestations massives. Si le mouvement a rassemblé un à 2,5 millions de personnes dans toute la France, le mouvement reste trop disparate pour déboucher sur une crise de grande ampleur, estime le chef de l'Etat, qui a passé la journée au Palais de l'Elysée où il a enchaîné les réunions.

Lire la suite de l’article


Danièle Sallenave : "Les jeunes ne lisent pas ? Les adultes non plus..."
Pourquoi avoir accepté de participer à cette opération consistant à envoyer des écrivains dans des collèges "ambition réussite" - manière politiquement correcte de désigner des établissements de quartiers défavorisés - pour susciter l'appétit de lecture des élèves ?
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 30/01/09 (un jour de retard)



Rien vu...


----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 30/01/09



Après la grève, l'Elysée maintient le cap
Au lendemain de la journée de grève qui a mobilisé des centaines de milliers de manifestants en France, Nicolas Sarkozy n'affiche pas son intention de changer de cap. C'est ce qu'a laissé entendre, vendredi matin sur RTL, Raymond Soubie, son conseiller social. Selon lui, les français veulent que Nicolas Sarkozy «montre qu'il sait où il va» et «qu'il peut apporter des solutions concrètes», en résumé «qu'il y a quelqu'un dans le bateau».
Lire la suite de l’article


Sanction "normale" ou pas: polémique sur la mutation du préfet de la Manche
La mutation du préfet et du directeur de la police de la Manche, où Nicolas Sarkozy avait essuyé des sifflets de manifestants, est très critiquée, à gauche mais aussi au-delà, le gouvernement et des proches du président cherchant vendredi à justifier la mesure.
Lire la suite de l’article


Soubie juge que la mutation du préfet de la Manche n'est "pas anormale"
Le conseiller social de Nicolas Sarkozy, Raymond Soubie, a affirmé vendredi que la mutation du préfet de la Manche Jean Charbonniaud ne lui paraissait "pas anormale" après les manifestations qui se sont produites lors de la visite du chef de l'Etat à Saint-Lô, le 12 janvier.
Lire la suite de l’article


Lefebvre estime que le préfet de la Manche a "sans doute failli"
Frédéric Lefebvre, porte-parole de l'UMP, a estimé vendredi que si le préfet de la Manche a été déplacé c'est que "sans doute il a failli sur un certain nombre de choses" soulignant que les "hauts fonctionnaires doivent rendre des comptes quand il y a des fautes, des erreurs"
Lire la suite de l’article


Visite houleuse de Sarkozy à Saint-Lô: les deux mutations critiquées
Comme son préfet, le directeur de la police du département de la Manche a été muté après une manifestation hostile au président français Nicolas Sarkozy à Saint-Lô le 12 janvier, une décision qualifiée de "fait du prince" jusque dans son camp.
Lire la suite de l’article


Yazid Sabeg : « Je suis le démineur du plan Banlieues »
Nommé il y a un mois haut-commissaire à la Diversité et à l’Egalité des chances, Yazid Sabeg s’est fixé comme priorité l’emploi dans les banlieues. Ces populations déjà fragiles sont en effet, selon lui, les premières touchées par la crise actuelle.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 30/01/09



Les multiples visages de l’échec scolaire
Difficile de dresser un portrait-robot de l’enfant en échec scolaire. Plusieurs facteurs se combinent souvent pour aboutir à un « décrochage »
Lire la suite de l’article


D’une école à l’autre, les Rased aident l’enfant à devenir élève
Des réseaux d’aide composés de psychologues et d’enseignants spécialisés tentent de démêler les problèmes des élèves en difficulté à l’école primaire
Lire la suite de l’article


Mesurer le décrochage scolaire
Environ 150 000 élèves sortent chaque année du système scolaire sans qualification ni diplôme, selon le ministère de l’éducation nationale. Les études prouvent que le décrochage a lieu très tôt dans la scolarité. Un élève qui a redoublé en début de primaire a presque un risque sur deux de finir sans diplôme.
Lire la suite de l’article


Jean-Louis Nembrini : "Hors de la maîtrise des fondamentaux, pas de salut"
Pour Jean-Louis Nembrini, directeur général de l’enseignement scolaire, il faut réorganiser l’action des maîtres spécialisés au profit de ceux qui en ont le plus besoin
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos du 30/01/09



Les syndicats exigent du concret après leur démonstration de force
Les manifestations ont réuni, hier, plus d'un million de personnes selon la police. Le record atteint lors de la crise du CPE est battu. Les salariés du privé se sont mobilisés. Le gouvernement exclut toujours une relance par la demande.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 30/01/09



L'éducation particulièrement remontée jeudi
Au moins la moitié des enseignants était en grève dans le primaire...
Lire la suite de l’article


Préfet kleenex, Sarko mouché
La mutation-sanction du préfet de la Manche, Jean Charbonniaud, coupable de n'avoir pas su mieux contrôler une manifestation le 12 janvier à Saint-Lô contre la venue de Nicolas Sarkozy, soulève des protestations jusque dans la majorité. Le président ...
Lire la suite de l’article


«On ne balaye pas d'un revers de main une journée comme celle d'hier»
Les éditorialistes soulignent ce vendredi le succès des manifestations organisées à l'appel des syndicats...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 30/01/09



Muté par Sarkozy, le commissaire est "très blessé"
Syndicalistes et politiques s'offusquent du double départ forcé de fonctionnaires "exemplaires" dans la Manche.
Lire la suite de l’article


Grève générale : cette fois, Sarkozy s'en est aperçu
Rue89 et Eco89 ont suivi avec les riverains une journée marquée par des manifestations monstre partout en France.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Ouest-France du 30/01/09



Stages d’anglais gratuits pendant les vacances pour lycéens volontaires
Les lycéens qui le souhaitent pourront suivre des stages d’anglais gratuits pendant les vacances de février, mais aussi celle de Pâques et les vacances d’été.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 30/01/09



Saint-Lô: Mutations et polémique
Les retombées de la visite mouvementée du chef de l'Etat dans le département de la Manche, le 12 janvier dernier n'en finissent plus. Après la mutation du préfet Charbonniaud il y a quelques jours, c'est au tour du directeur départementale de la sécurité publique de faire ses adieux à son affectation. Des décisions jugées arbitraires par nombre d'observateurs, y compris des députés UMP.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 30/01/09


Quatre chercheurs, dont un Nobel, dénoncent la réforme de la recherche
Quatre chercheurs relevant de disciplines différentes, dont le Nobel Albert Fert, nous ont confié un texte qui critique plusieurs axes du discours de Nicolas Sarkozy, le 22 janvier dernier, sur la "Stratégie nationale de recherche et d'innovation".
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 30/01/09


MAM justifie la mutation du préfet de la Manche
"Nous devons avoir des gens qui soient à même de faire la juste appréciation" des situations, a déclaré Michèle Alliot-Marie pour justifier les mutations du préfet et du directeur de la police de la Manche. Le ministre de l'Intérieur répond ainsi aux critiques d'élus UMP et PS, qui jugent que les deux fonctionnaires ont été injustement sanctionnés après les manifestations de Saint-Lô.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 30/01/09


L'éducation nationale en tête des cortèges
"Massive", "puissante", la mobilisation a été très forte le 29 janvier puisqu'on compte de 1 à 2,5 millions de manifestants. Paris aurait vu de 60 à 300 000 manifestants, Marseille de 20 à 300 000, Toulouse, Bordeaux de 30 à 90 000. L'importance des cortèges a impressionné les enseignants : "A Clermont, un vrai fleuve, jamais vu !" "40 000 à Caen !!!" Les enseignants représentaient une bonne partie de ces cortèges, où on remarquait aussi des salariés du privé.
Lire la suite de l’article


Les maires et l'école
Quelle place tient l'Ecole et ses objectifs dans les préoccupations des maires ? L'Andev, qui réunit les directeurs de l'éducation des villes, apporte , à travers un sondage, des éclairages intéressants pour essayer de prévoir les orientations de l'école.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 30/01/09


«Pas de risque zéro» lors d'un déplacement présidentiel, dit la patronne des commissaires
«Le commissaire Philippe Bourgade est un grand professionnel du maintien de l'ordre», relève Sylvie Feucher, pour résumer l'opinion dominante de la corporation policière sur l'un des siens. L'hommage intervient au lendemain de l'éviction du directeur de la Sécurité publique dans la Manche, deux semaines après le déplacement du président Sarkozy à Saint-. «Notre collègue a cinquante-neuf ans et il fait de l'Ordre public depuis le début de sa carrière. Il connaît son métier», ajoute la secrétaire générale du syndicat (majoritaire) des commissaires, dont le ton des critiques est habituellement feutré
Lire la suite de l’article


Grèves et manifestations: la droite prêche la bonne parole élyséenne
«J'écoute mais je ne tiens pas compte», avait lâché Nicolas Sarkozy, en visite à Provins (Seine-et-Marne), le 20 janvier. C'est en substance le message que le chef de l'Etat a adressé, jeudi 29 janvier, aux manifestants qui ont défilé en masse dans tout le pays – entre un et 2,5 millions
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 30/01/09



Enseignants-chercheurs: le Snesup-FSU pas convaincu par les précisions de Pécresse
Le Snesup-FSU, premier syndicat de l'enseignement supérieur, s'est dit pas convaincu par les précisions apportées vendredi par Valérie Pécresse sur le statut des enseignants-chercheurs et a appelé à "l'intensification de la grève à partir de lundi".
Lire la suite de l’article


Jeunesse: Martin Hirsch va coordonner l'action des autres ministères
Le Haut-Commissaire à la Jeunesse, Martin Hirsch, a été conforté vendredi dans son rôle de "coordinateur" de la future politique gouvernementale "transversale" en direction des jeunes, a indiqué Matignon à l'issue d'une réunion d'une douzaine de ministres.
Lire la suite de l’article


Du primaire au supérieur, les enseignants, nombreux en grève jeudi, ne décolèrent pas
La mobilisation de jeudi a été particulièrement bien suivie dans l'éducation, avec notamment la moitié des enseignants du primaire en grève et plus d'universitaires dans la rue qu'à l'habitude.
Lire la suite de l’article


Pécresse apporte des précisions sur le statut des enseignants-chercheurs
Valérie Pécresse a apporté deux précisions sur la réforme du statut des enseignants-chercheurs, destinées selon elle à les "rassurer", dans une lettre envoyée vendredi aux présidents d'université, a annoncé le ministère de l'Enseignement supérieur.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Revue de presse du jeudi 29 janvier 2009

Petit exercice d’éducation aux médias…
Commençons cette chronique éducation avec une proposition (très sérieuse) d’éducation aux médias pour des élèves de collège ou de lycée. Commençons par visionner le JT de France 2 et celui de TF1 de ce jeudi 29 janvier 2009. Vous n’êtes pas obligé d’aller jusqu’au bout puisque nous nous intéresserons au titre principal du journal. Minutez le temps consacré par chaque journal à cet événement ainsi que les thèmes des reportages et leur hiérarchie dans l’ordre du journal.
Résultat : à TF1, après un court reportage sur l’ampleur de la manifestation on consacre l’essentiel du temps aux conséquences de la grève pour les “gens” et notamment au service minimum. France 2 fait trois reportages sur les causes de la grève et donne la parole aux manifestants et grévistes. Et surtout passe trois fois plus de temps sur le mouvement social. Lorsque France 2 passe à autre chose, TF1 a déjà passé trois autres reportages et s’intéresse à ce moment là au “bruit, fléau des temps modernes”. Travail de synthèse :en vous appuyant sur la phrase prononcée par Nicolas Sarkozy le 6 juillet dernier devant le conseil national de l'UMP « Désormais, quand il y a une grève en France, personne ne s'en aperçoit» vous discuterez cette affirmation et vous vous demanderez sur quoi compte l’auteur de cette phrase pour que ça se voie le moins possible…

Après ce petit exercice, venons en au bilan de cette journée. Un bilan personnel tout d’abord. Il y avait du monde ! Place de la Bastille, beaucoup ont fait du sur-place tant la foule était dense. Et ce n’était pas que des fonctionnaires, mais aussi des salariés du privé. Pour avoir passé beaucoup de temps derrière les manifestants de Faurecia (équipementier automobile), je peux même certifier qu’ils ont su se faire entendre !
Le Monde
dresse la carte des plus de 200 manifestations
sur le territoire et annonce comme tous les journaux entre 1 et 2,5 millions de manifestants.
En ce qui concerne l’éducation proprement dite, le taux de grévistes fait encore une fois l’objet de chiffres contradictoires entre le ministère et les syndicats.
Selon le ministère de l'Education 47,92% des enseignants étaient en grève jeudi dans le primaire et 28,03% dans le secondaire. Le syndicat FSU annonçant pour sa part 67,5% en primaire (SNUipp) et "plus de 60%" dans le secondaire (Snes).
Plus que les chiffres il faut surtout s’attarder sur les raisons de la forte mobilisations enseignante. Signalons que Le Monde propose un “article interactif” avec de nombreux témoignages d’enseignants. Le Parisien donne la parole à deux enseignants : Barthélémy, prof de SVT qui craint un “risque d'explosion des effectifs dans les classes” et Marie, prof des écoles en maternelle défilait pour «défendre une école publique efficace pour tous» et « qui ne laisse pas les enfants en difficulté sur le côté».

Dommages collatéraux des vœux de N.Sarkozy à l’éducation le 12 janvier 2009 à Saint Lô. Après l’annonce hier d’une mutation-sanction du préfet de la Manche , c'est le Directeur départemental de la sécurité publique (DDSP), de la Manche, le commissaire divisionnaire Philippe Bourgade, qui subit le même sort.. Il s'exprime dans Ouest Francesur son départ forcé, qu'il juge excessif
Les menus incidents survenus lors de cette visite de Nicolas Sarkozy (qui avait mobilisé 500 CRS) sont indiscutablement à l'origine des difficultés du préfet et du commissaire. Sifflets, jets de chaussures et autres projectiles avaient émaillé le déplacement présidentiel. Nicolas Sarkozy n'avait pas eu le petit bain de foule qu'il souhaitait. Lycéens, étudiants et enseignants avaient été tenus à distance du président. Mais, somme toute, les débordements avaient semblé assez limités: ni blessés, ni dégradations, pas de véhicule endommagé, pas de mobilier urbain dégradé) ... On ne peut pas parler d’un “service d’ordre raté” juste de l’irritation d’un président à l’égo sur-dimensionné…

Il y en a à qui tout cela ne coupe pas l’appétit…
C’est Le Parisien qui nous apprend que pendant ce temps, Xavier Darcos dégustait un bon bordeaux
A 13 h 20, alors que les cortèges s'ébranlaient un peu partout en France, le ministre de l'Education nationale dégustait une délicieuse «selle d'agneau en croûte de feuilletage à la graine de lin», au pavillon Ledoyen, restaurant parisien à la carte réputée. Le tout, arrosé de bordeaux supérieurs, blanc en entrée et rouge à la sortie.
Xavier Darcos assistait à la remise du 22ème prix de la presse des vins de bordeaux qui récompensait Denis Saverot et Benoit Simmat pour leur excellent ouvrage «In vino Satanas» (Albin Michel). Le ministre a prononcé un court discours, non pas sur le taux de grévistes dans l'Education nationale, mais sur les bienfaits du «vin, produit culturel». Pince sans rire, il a précisé que chaque jour, «le matin même avec ma femme nous décidons quelle bouteille nous ouvrirons le soir et j’y pense toute la journée».
Là, il pousse le bouchon, un peu loin…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 29/01/09


Entre un et 2,5 millions de manifestants en France
Les déclarations et événements de cette journée de mobilisation nationale et intersyndicale.
Lire la suite de l’article


Rêve générale dans les cortèges
Jamais, depuis plus de vingt ans, autant de salariés n’étaient descendus dans la rue à l’appel des syndicats.
Lire la suite de l’article


A Paris, une manif qui s'aperçoit
Plusieurs dizaines de milliers de manifestants, venus du public et du privé, défilent actuellement à Paris pour dénoncer leurs conditions de travail et la baisse du pouvoir d'achat. Ils témoignent.
Lire la suite de l’article


Qui fait grève (et pourquoi) ?
Revue des mécontentements secteur par secteur.
Lire la suite de l’article


Tangage
didier pourquery

En ce jour de grève spectaculaire, on doit le constater à nouveau : ce président exaspère. Nicolas Sarkozy suscite, par son hyperactivisme et son agressivité défensive, des réactions de colère, d’agacement, de fureur proportionnelles à l’intensité de sa rage à bousculer le pays sans relâche. Cette caractéristique de l’ère Sarkozy, qui crée un partage net amour-haine au sein du pays, pourrait passer pour un style politique dans une période plus calme, comme celle de sa prise de pouvoir en 2007. Mais nous sommes aujourd’hui dans une tout autre conjoncture.[…]
Ce que les manifestants d’aujourd’hui réclament, c’est de la considération, de l’écoute, du dialogue et une redéfinition des priorités politiques. L’heure est venue, répétons-le, de la pause dans les réformes et de la mise en place d’une stratégie de crise à la hauteur des problèmes. Une stratégie mise en œuvre par une équipe de responsables autonome, et non un monarque et ses quelques barons.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 29/01/09


Entre 1 et 2,5 millions
de manifestants en France
La mobilisation contre la politique de Nicolas Sarkozy était à la hauteur des attentes des syndicats.
Lire la suite de l’article


Forte mobilisation
dans l'Education nationale
Près d'un instituteur sur deux était en grève selon le ministère, deux sur trois pour les syndicats.
Lire la suite de l’article


Inutile et coûteux
L'éditorial d'Étienne Mougeotte du 29 janvier.

On comprend aisément que des millions de Français soient très inquiets pour leur pouvoir d'achat, leur emploi, leur retraite. La crise risque de plonger l'économie française dans une grave récession. Aucun pays européen n'y échappera, les États-Unis paieront un lourd tribut, les pays émergents subiront un sérieux coup de frein, les plus pauvres, en Afrique, en Asie, en Amérique latine, seront une fois encore les plus meurtris.
Voilà autant de raisons d'être abasourdi par cette grève de 24 heures qui à nouveau va prendre en otages des millions de Français empêchés de se déplacer et de travailler.
«Favoriser l'amélioration du pouvoir d'achat» : ce n'est certainement pas en s'arrêtant de travailler qu'on y parviendra le mieux.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 29/01/09



Mobilisation massive contre le gouvernement
La France a connu, jeudi 29 janvier, une mobilisation massive contre la politique économique et sociale du gouvernement, échappant toutefois à la paralysie et au "jeudi noir" prévus par certains.
Lire la suite de l’article


A la Bastille, chaque manifestant a ses raisons
Portfolio sonore
Lire la suite de l’article


Entre 1 et 2,5 millions de manifestants
Infographie
Lire la suite de l’article


"L'éducation nationale est aujourd'hui atteinte dans ses missions"
Les enseignants sont actuellement très mobilisés contre les projets de leur ministre, Xavier Darcos. Les suppressions de poste inquiètent, et son attitude dérange.
Lire la suite de l’article


Saint-Lô : après le préfet, le patron de la police "sanctionné"
ier c'était le préfet, aujourd'hui c'est le directeur de la police. Philippe Bourgade, le directeur départemental de la sécurité publique de la Manche, a annoncé, jeudi 29 janvier, sa mutation, ce qui, selon des sources proches de la préfecture, peut être considéré comme la conséquence du mécontentement du président de la République, chahuté par des manifestants à Saint-Lô, le 12 janvier 2009.
Lire la suite de l’article


Universitaires : "personne ne peut se contenter de l'actuel statut"
Dans un point de vue publié par Le Monde, Alain Beretz, président de l'université de Strasbourg; Yvon Berland, président de l'université de Méditerranée, Axel Kahn, président de l'université Paris-Descartes et Jean-Charles Pomerol, président de l'université Pierre-et-Marie-Curie (UPMC), estiment qu'il faut améliorer le projet de décret sur l'activité des enseignants-chercheurs.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 29/01/09 (un jour de retard)



Deux millions et demi de manifestants dans toute la France : historique !
Succès historique de la journée de mobilisation organisée par les 8 centrales syndicales. Les huit syndicats doivent se réunir le 2 février pour décider des suites à donner au mouvement.
Lire la suite de l’article


Trois cent mille manifestants à Paris
Vers 13 heures, la place la Bastille ensoleillée, déjà largement occupée par les camions-sono des différents syndicats, se prépare à accueillir la manif parisienne. Les premiers indices d’un succès exceptionnel apparaissent. Un peu à l’écart, un groupe compact d’hommes en blouses blanches estampillées Faurecia se rode à l’interprétation en chœur de slogans ; ces salariés de l’équipementier automobile sont venus d’Etampes, avec la CFDT, pour dénoncer la menace d’un plan de licenciements et exiger que « leur travail reste en France ».
Lire la suite de l’article


"Pourquoi je fais grève"
Tout au long de la journée, retrouvez les témoignages de manifestants.
Lire la suite de l’article


La mobilisation, secteur par secteur
Grèves puissantes dans le privé et dans le public.
Lire la suite de l’article


Trop de manifestants, le préfet est viré !
Le préfet de la Manche muté trois semaines après la manifestation de Saint-Lô.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 29/01/09



Les lycéens franciliens plaident pour les femmes battues
Ils seront les premiers à plaider, demain vendredi, devant plus de mille auditeurs et un jury prestigieux. Désignés le 3 décembre pour représenter l'Ile-de-France, trois élèves de seconde du lycée Saint-Thomas de Villeneuve de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines) concourent à la finale du Concours international de plaidoiries des lycéens pour les droits de l'homme, organisé par le Mémorial de Caen (Calvados).
Lire la suite de l’article


Barthélémy et Marie, dans la rue pour défendre l'école
Barthélémy craint l'explosion des effectifs
Marie, mobilisée pour "les enfants en difficulté"

Lire la suite de l’article


La crise vécue comme une «profonde iniquité»
«Il n'est pas à exclure qu'on revive aujourd'hui un nouveau (décembre) 1995 » : à la veille de la manifestation du 29 janvier, le sociologue Michel Lallement* accrédite la thèse d'une forte mobilisation, annoncée par les syndicats et redoutée par le gouvernement.
Lire la suite de l’article


Et pendant ce temps, Xavier Darcos déguste un bon bordeaux
A 13 h 20, alors que les cortèges s'ébranlaient un peu partout en France, le ministre de l'Education nationale dégustait une délicieuse «selle d'agneau en croûte de feuilletage à la graine de lin», au pavillon Ledoyen, restaurant parisien à la carte réputée. Le tout, arrosé de bordeaux supérieurs, blanc en entrée et rouge à la sortie.
Lire la suite de l’article


Pour l'Elysée, un jeudi pas si noir que ça
A l'Elysée, malgré les importantes manifestations qui ont mobilisé entre 1 et 2,5 millions de personnes, on estimait jeudi soir avoir échappé au pire. «Ce n'était pas le jeudi noir qui était attendu!», glisse-t-on avec une pointe de satisfaction dans l'entourage de Nicolas Sarkozy, où on assure même que les pourcentages de grévistes par profession sont plus faibles que prévu.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 29/01/09



Manifestations du 29 janvier : "C'est important que des gens témoignent qu'il y a d'autres valeurs que l'argent"
Jeudi 29 janvier des milliers de manifestants sont venus à Paris exprimer leur colère et leur crainte à l'appel des syndicats. Venus de tous les horizons, les revendications de chacun sont aussi diverses que variées. Quelques personnes ont accepté d'expliquer à La Croix les raisons de leur présence dans la manifestation
Lire la suite de l’article


Grève du 29 janvier : Les manifestants réclament un Etat plus fort
Alors que les plans sociaux se multiplient, les défilés ont été très importants jeudi 29 janvier, rassemblant entre 1,08 million de personnes, selon le ministère de l'intérieur, et 2,5 millions selon la CGT, dans les rues de France
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos du 29/01/09



Xavier Darcos, la tentation aquitaine
A l'heure où les manifestants parisiens se rassemblaient Place de la Bastille, le ministre de l'Education nationale savourait, dans un salon du Pavillon Ledoyen, un repas donné par le Syndicat des vins d'appellation Bordeaux et Bordeaux supérieur.
Lire la suite de l’article


Entre 1,1 et 2,5 millions de manifestants dans toute la France
La journée de protestation organisée jeudi par les syndicats draine de nombreux manifestants dans toute la France. A la mi-journée, les responsables syndicaux estimaient à un million le nombre de manifestants.
Lire la suite de l’article


Education nationale, SNCF, La Poste... : la grève globalement bien suivie
Les manifestations syndicales de jeudi sont les plus massives depuis l'arrivée de Nicolas Sarkozy à l'Elysée en mai 2007, et également les mobilisations de 2006 contre le Contrat première embauche (CPE), de 2003 sur les retraites et de 1995 contre le plan Juppé sur la Sécurité sociale.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 29/01/09



Grève: pas de chaos dans les transports, mais beaucoup de monde dans la rue
En fin de journée, les syndicats semblaient avoir réussi leur pari de réunir entre 1 et 2,5 millions de manifestants...
Lire la suite de l’article


Ambiance conviviale pour journée sociale
Les dizaines de milliers de manifestants réunis ce jeudi place de la Bastille à Paris ont défilé dans le calme, mais en clamant haut et fort leur raz le bol. Petit tour d'horizon de Français en colère...
Lire la suite de l’article


Le préfet et la directeur de la police de la Manche mutés à la suite de manifestations anti-Sarkozy
La décision passe mal dans la Manche où les responsables politiques locaux sont persuadés qu'il s'agit d'une sanction...
Lire la suite de l’article


Un service pas très minimum dans les gares et les écoles
Les Français devraient se rendre compte de la grève aujourd'hui. Dans les transports, la SNCF, la RATP et les aéroports prévoient des trafics très perturbés dans tout le pays. Le gouvernement s'est dit hier prêt à un « ajustement » du service minimum...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 29/01/09



Quand mes élèves sont bourrés en cours d'histoire-géo
Sous une vigie consacrée à l'alcool chez les ados, Rue89 a repéré la courte réaction d'un certain Nicolas, prof trentenaire dans un lycée près de Marseille. Il a accepté de rédiger un témoignage à ce sujet, constatant être régulièrement confronté au problème dans l'enceinte de son établissement scolaire.
Lire la suite de l’article


Une grève contre Sarkozy, président à l'ego surdimensionné
On ne pouvait trouver symbole plus fort pour cette journée de grève que la mutation-sanction du préfet de la Manche par Sarkozy. Le 12 janvier, on s’en souvient, Sarkozy était censé présenter ses vœux au corps enseignant, un corps enseignant qu’il n’avait entrevu qu’à travers une muraille de CRS. Arrivé et reparti en hélicoptère militaire dans une ville en état de siège, il n’avait pu malgré tout ne pas entendre les huées et les sifflets des manifestants maintenus manu militari à bonne distance.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 29/01/09



Grève : Près de 300 000 manifestants dans l'Ouest
Plus de 30 000 à Caen, 14 000 au Mans, près de 15 000 à Saint-Brieuc... Et des dizaines de milliers de manifestants à Rennes ! La mobilisation est très forte dans l'ouest. Tour d'horizon des cortèges.
Lire la suite de l’article


Muté par Sarkozy, le patron de la police de la Manche s’exprime sur son départ forcé
Après l’annonce d’une mutation-sanction du préfet de la Manche, c'est le Directeur départemental de la sécurité publique (DDSP), de la Manche, le commissaire divisionnaire Philippe Bourgade, qui subit le même sort. Il s'exprime sur son départ forcé, qu'il juge excessif.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 29/01/09



Mobilisation: Service maximum
Quelque 2,5 millions de personnes, selon la CGT, ont défilé jeudi en France pour demander des mesures pour le pouvoir d'achat et l'emploi. Un succès pour les syndicats, malgré une faible participation aux grèves dans les entreprises privées comme publiques. Nicolas Sarkozy a jugé l'inquiétude exprimée "légitime" et a prévu de rencontrer les partenaires sociaux en février pour "faire le point".
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 29/01/09


Mobilisation : entre un et 2,5 millions
de manifestants en France
La CGT avance le chiffre de 2,5 millions de personne dans les cortèges, la police un million. A Paris, entre 65.000 et 300.000 personnes ont défilé. Les salariés du privé sont très présents dans les cortèges.
Lire la suite de l’article


Des pros contre Sarko

Derrière la grève massive du 29 janvier se développe une mobilisation nouvelle, celle des professionnels. Pris en tenaille entre la logique comptable et les objectifs «sécuritaires» du gouvernement, ils entendent peser dans le débat
Lire la suite de l’article


Ce n'est qu'un début !

« Désormais, quand il y a une grève en France, personne ne s'en aperçoit», avait fanfaronné Nicolas Sarkozy le 6 juillet dernier devant le conseil national de l'UMP. Encore une idée que le président va devoir réviser. L'appel de toutes les organisations syndicales, de la plus radicale à la plus modérée, à la mobilisation interprofessionnelle de masse du 29 janvier, avec l'appui de 69% des Français, a une signification majeure qui dépasse le cadre des revendications particulières. C'est la colère du monde du travail devant une crise dont il est le dernier à porter la responsabilité mais le premier à supporter les conséquences. Cette crise n'a pas éclaté inopinément un beau jour dans un ciel serein. Depuis longtemps, les plus lucides attiraient l'attention sur le financement de l'expansion par une fuite en avant vertigineuse dans l'endettement, sur fond de profits non moins vertigineux. Cette crise a des responsables.
Lire la suite de l’article


Xavier Darcos "tente d'imposer sa réforme en catimini"
L'accusation vient du président PS des Pays-de-la-Loire qui dénonce des expérimentations prévues pour la seconde dès la rentrée 2009 dans une centaine de lycées.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 29/01/09


Grève du 29 janvier: des manifestants témoignent
LEXPRESS.fr était au coeur du cortège parisien lors de la journée d'action interprofessionnelle du 29 janvier. Il est allé à la rencontre de quelques manifestants. Qui sont-ils? Pourquoi défilent-ils? Réponse en images.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 29/01/09


La réforme du lycée passe par une véritable décentralisation
"Le système actuel est absurde". Alors que la réforme des lycées est dans l'impasse, le 26 janvier, Jean-Paul Huchon, président du conseil régional d'Ile-de-France, a mis en évidence les freins apportés à la modernisation des établissements par une décentralisation inachevée.
Lire la suite de l’article


Auxiette dénonce "une réforme en catimini"
"Cette méthode qui consiste à faire un effet d'annonce autour du retrait du texte et simultanément de vouloir passer insidieusement en force ne peut que conduire à une radicalisation de l'ensemble de la communauté éducative et à s'interdire toute possibilité de réformer intelligemment l'Education nationale pour de nombreuses années". Selon l'AFP, Jacques Auxiette, président du conseil régional des Pays-de-la-Loire et du secteur éducation de l'Association des régions de France, réagit à l'appel lancé par X. Darcos pour 500 expérimentations dans les lycées dès la rentrée 2009.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 29/01/09


La destruction de l'école primaire
Le bilan de M. Darcos est catastrophique pour l’école primaire. Les conséquences les plus graves de la destruction de l’école primaire engagée après 2002 et renforcée en 2005, dans la perspective ultra libérale actuelle, ne seront réellement perceptibles que dans quelques années.
Lire la suite de l’article


Un préfet et un commissaire punis pour une manifestation qui a irrité Nicolas Sarkozy
Avis à la population préfectorale! Tout doit être fait pour que les visites présidentielles soient télégéniques. Faute de quoi, la sanction tombera. Six mois après sa nomination, le préfet de la Manche l'a appris à ses dépens. Le conseil des ministres vient d'annoncer la mutation de Jean Charbonniaud. Sa «mise au placard», comme on dit dans la corporation préfectorale.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 29/01/09



L'angoisse et le mécontentement se sont exprimés massivement dans la rue
L'angoisse des salariés face à la crise et le mécontentement de beaucoup de Français suscité par la politique gouvernementale se sont exprimés massivement jeudi lors d'une journée d'action intersyndicale, marquée par d'imposantes manifestations, sans toutefois paralyser le pays.
Lire la suite de l’article


Grève dans l'Education: 47,92 à 67,5% en primaire, 28,03 à 60% dans le secondaire
Quelque 47,92% des enseignants étaient en grève jeudi dans le primaire et 28,03% dans le secondaire, selon le ministère de l'Education, le syndicat FSU annonçant pour sa part 67,5% en primaire (SNUipp) et "plus de 60%" dans le secondaire (Snes).
Lire la suite de l’article


Du primaire au supérieur, les enseignants, nombreux en grève jeudi, ne décolèrent pas
La mobilisation de jeudi a été particulièrement bien suivie dans l'éducation, avec notamment la moitié des enseignants du primaire en grève et plus d'universitaires dans la rue qu'à l'habitude.
Lire la suite de l’article


Ecoles: le service d'accueil peine toujours à être appliqué
Le service minimum d'accueil (SMA) dans les écoles en cas de grève a de nouveau connu des difficultés d'application jeudi, comme l'avait prévu implicitement le ministre de l'Education Xavier Darcos.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

mercredi, janvier 28, 2009

Revue de presse du mercredi 28 janvier 2009

Pour les Sciences économiques et sociales, l’accalmie a été de courte durée.
"Il y a une filière économique pour vos enfants. C'est une blague", a déclaré le président de la République le 27 janvier, à Châteauroux (Indre). "Parce que la filière économique ES, mettez vos enfants dedans, et ils ne peuvent pas se permettre de se présenter dans les meilleures écoles économiques. Qu'est-ce que cela veut dire ? On dit à ton gosse, fais la filière économique, tu pourras faire de l'économie et à l'arrivée ils ne peuvent pas se présenter [aux concours]. Ce n'est pas admissible", a poursuivi le président de la République.
Il y a peut-être une part de dépit dans les propos de l’ancien bachelier (moyen) de la série B (aujourd’hui ES). Mais surtout, il y a une méconnaissance des chiffres. Comme le rappelle le Monde, en réalité les bacheliers ES représentent 42 % des élèves des classes préparatoires aux grandes écoles de commerce. Et en 2008, les bacheliers ES représentaient 30 % des admis à HEC, 23 % à et 31 % à l'ESCP-EAP.
Son passage en série économique et sociale aurait du lui faire acquérir plus de rigueur dans l’utilisation des statistiques.

Sur un plan plus général, M. Sarkozy s’est déclaré déterminé à reprendre la réforme des lycées. "On la fera", a-t-il assuré. "Je ne peux plus accepter qu'au lycée, on aille dans la filière prestigieuse S pour des mauvaises raisons. Si on va dans la filière prestigieuse parce qu'on aime les maths ou qu'on veut être ingénieur parfait. Mais aujourd'hui, ce n'est pas le cas. Il y a 47 % des lycéens qui y sont. Parce qu'on veut mettre tous les bons élèves dans la filière S et tous ceux qui n'ont pas la chance d'avoir la bosse des maths dans les autres filières, comme ES".
Que le système des séries soit l’objet d’une réflexion et qu’on envisage d’autres solutions n’est pas choquant en soi. Encore faut-il le faire en utilisant les bons chiffres et les bons arguments…

Ce jeudi 29, près de sept professeurs des écoles sur dix pourraient cesser le travail , entre 50 à 60%" dans les collèges et lycées .
Combien de fois dans les commentaires entendra t-on parler avec un excès verbal déplorable de “prise en otage” ? Il y a des expressions qui devraient inciter à plus de mesure.
On risque aussi de parler beaucoup plus des conséquences de la grève et en particulier du Service minimum d’accueil (SMA) plutôt que des causes de cette grève qui s’annonce massive.
Peut-être faudrait-il rappeler à ceux qui s’élèveront contre la pagaille qu’ils pourraient s’en prendre plutôt à ceux qui, en instituant le SMA, ont lancé une promesse qu’ils savaient délibérément ne pas pouvoir tenir. Et plus encore à ceux (les mêmes…) qui ont créé les conditions aboutissant à cette grève interprofessionnelle. Qui s’était présenté comme le “président du pouvoir d’achat” ?

Toujours à propos du SMA, on apprend par le site d’information Rue 89 qu’on recourt à tous les moyens possibles et imaginables pour organiser ce service minimum. L'inspecteur d'académie du Maine-et-Loire a eu la bonne idée de demander à des élèves en BEP Carrières sanitaires et sociales, c'est-à-dire des élèves inscrits au lycée. Ailleurs ce sont les étudiants en IUFM (qui préparent le concours) d’Angers qui ont été sollicités. Dans plusieurs circonscriptions ce sont les retraités de l’éducation nationale à qui on a demandé de revenir à l’école… pour servir de “rustines” à Nicolas Sarkozy et Xavier Darcos.
Eux, en tout cas, ne manquent pas d’air…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération.fr du 28/01/09


Grève des universitaires : extension et appel d'AutonomeSup
Après une première journée d'action concentrée dans les départements de Droit et Sciences politiques, de nouveaux signes annonciateurs d'un mouvement de grève dans les Universités se font jour.
Lire la suite de l’article


Qui veut jouer au prof demain?
Plusieurs jeunes retraités de l'Education nationale ont reçu un courrier les invitant à remplacer les enseignants grévistes jeudi...
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 28/01/09


Grève : l'accueil à l'école risque de trouver ses limites
Même quand les maires sont favorables au dispositif, ils auront du mal à prendre en charge les enfants du primaire : les agents municipaux ont aussi appelé à la grève et les transports scolaires seront perturbés.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde.fr du 28/01/09



Réforme de l'Université : "Pécresse a trop peu d'autonomie !"
L'intégralité du débat avec François Goulard, ancien ministre de l'enseignement supérieur, député UMP, mercredi 28 janvier 2009
Lire la suite de l’article


"On n'a aujourd'hui aucune garantie de transparence, ni d'objectivité"
Dans l'enseignement supérieur, un appel à la grève a été lancé pour le lundi 26 janvier, afin de protester contre la réforme du statut des enseignants-chercheurs, en prélude à la journée de mobilisation du 29 janvier. Avec le projet de décret controversé, les présidents d'université augmentent leurs pouvoirs en termes d'évaluation et de promotion des chercheurs. Comment les chercheurs sont-ils évalués actuellement ? Des enseignants-chercheurs, en France ou à l'étranger, témoignent.
Lire la suite de l’article


La filière économique ES ? "Une blague", pour M. Sarkozy
La qualité du bac ES est dans le collimateur du président de la République, qui plaide pour un rééquilibrage des filières. "Il y a une filière économique pour vos enfants. C'est une blague", s'est exclamé le président de la République en déplacement, mardi 27 janvier, à Châteauroux (Indre). "Parce que la filière économique ES, mettez vos enfants dedans, et ils ne peuvent pas se permettre de se présenter dans les meilleures écoles économiques. Qu'est-ce que cela veut dire ? On dit à ton gosse, fais la filière économique, tu pourras faire de l'économie et à l'arrivée ils ne peuvent pas se présenter [aux concours]. Ce n'est pas admissible", a poursuivi le président de la République.
M. Sarkozy entend reprendre la réforme des lycées, retirée en catastrophe avant Noël face à la crainte d'un mouvement lycéen majeur. "On la fera", a-t-il assuré. "Je ne peux plus accepter qu'au lycée, on aille dans la filière prestigieuse S pour des mauvaises raisons. Si on va dans la filière prestigieuse parce qu'on aime les maths ou qu'on veut être ingénieur parfait. Mais aujourd'hui, ce n'est pas le cas. Il y a 47 % des lycéens qui y sont. Parce qu'on veut mettre tous les bons élèves dans la filière S et tous ceux qui n'ont pas la chance d'avoir la bosse des maths dans les autres filières, comme ES".
Lire la suite de l’article


"L'économie fait plus peur en France que dans d'autres pays"
Selon le sondage TNS Sofres qui sera présenté à Lyon les 20, 21 et 22 novembre, lors des Journées de l'économie, 73 % des Français estiment que l'information économique est difficilement accessible et peu compréhensible. Un pourcentage qui n'évolue guère au fil des années. Comment réussir à inverser cette tendance ?
Lire la suite de l’article


Au Zimbabwe, le système scolaire s'est effondré, ruiné par la crise
Il n'a pas pu s'en empêcher. En cette matinée de rentrée scolaire, Charles Mubwandariakwa est allé jeter un coup d'oeil à l'école primaire où il enseigne, dans la capitale du Zimbabwe, Harare. "J'y étais vers 10 heures, on accueille habituellement 1 300 élèves, là, c'était désert", témoigne-t-il, par téléphone, avec une pointe de tristesse. Cet enseignant, père de deux enfants, n'a pas choisi de faire grève par plaisir. "Début janvier, j'ai reçu 26 000 milliards de dollars zimbabwéens de salaire, soit, à la valeur actuelle, un demi-dollar américain, affirme-t-il. Comment voulez-vous que je vive ? C'est tout juste de quoi s'acheter 500 grammes de sel !"
Lire la suite de l’article


Un préfet muté après la visite chahutée de Sarkozy à Saint Lô
Six mois après sa nomination en juillet 2008, le préfet de la Manche Jean Charbonniaud a déjà été muté, indique mercredi 28 janvier le compte-rendu du conseil des ministres. Une "mise au placard" qui était dans l'air depuis la visite très chahutée de Nicolas Sarkozy à Saint-Lô le 12 janvier.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 28/01/09 (un jour de retard)



« À Auschwitz on a toujours froid »
Une classe de collégiens d’Antibes a passé une journée dans l’ancien camp d’extermination, libéré par l’armée soviétique il y a aujourd’hui soixante-quatre ans. Une confrontation bouleversante et salutaire. Reportage.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien (certains articles payants) du 28/01/09



Ces villes n'appliquent pas le service minimum d'accueil
Si les collèges et lycées resteront ouverts jeudi (principaux et proviseurs doivent accueillir les élèves), la situation risque d'être compliquée dans nombre d'écoles primaires. Dans les nombreuses villes qui n'appliquent pas le service minimum d'accueil, les parents trouveront portes closes. En voici la liste en Ile-de-France :
Lire la suite de l’article


Pourquoi 154 enseignants "désobéissent" à Darcos
Ils se sont baptisés eux-mêmes les "enseignants-désobéisseurs". Emmenés par Alain Refalo, un instituteur de Haute-Garonne, 154 enseignants ont mis en ligne mardi une lettre ouverte à Xavier Darcos sur un blog qui explique pourquoi ils refusent d'appliquer la plupart des mesures phares du ministre de l'Education. "On s'est dit qu'on ne pouvait pas cautionner, ne serait-ce que par le silence, des mesures qui atteignent des sommets dans le non-sens", estime Diane Combes, professeure des écoles à Eguilles (Bouches-du-Rhône).
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 28/01/09



Ces étudiants qui changent de cap
L'orientation professionnelle ne fonctionne pas bien en France les jeunes choisissent des études et un métier sans bien connaître leurs contenus, dans un système complexe et opaque. D'où de fréquentes réorientations.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos du 28/01/09



Nouveau casse-tête en vue dans les écoles
Près de sept professeurs des écoles sur dix pourraient cesser le travail demain. La mise en place du service minimum d'accueil s'annonce encore plus compliquée en raison de la grève des agents communaux.
Lire la suite de l’article


Recours contre des communes refusant le service minimum: 2 préfectures déboutées
Le juge des référés du tribunal administratif de Melun a rejeté mercredi les recours engagés par les préfectures du Val-de-Marne et de Seine-et-Marne contre des communes refusant d'organiser le service minimum d'accueil dans les écoles primaires lors de le grève prévue jeudi.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 28/01/09



Les enjeux de la grève du 29 janvier
La journée de jeudi marque la première grande mobilisation sociale depuis le déclenchement de la crise et l'élection du président Sarkozy. 20minutes.fr fait le point.
Lire la suite de l’article


Dis-moi quel gréviste tu es, je te dirai pourquoi tu manifestes
A défaut d'un Grand Soir, c'est le Grand Jour. Jeudi "noir" prévu sur le front social demain, avec unité syndicale et soutien politique de toute la gauche contre la politique économique et sociale de Nicolas Sarkozy.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 28/01/09



Darcos enrôle retraités et lycéens pour son service minimum
A la veille de la grève de jeudi, qui promet d'être très suivie notamment dans l'Education nationale, l'administration Darcos ratisse large pour trouver assez de personnel pour assurer le fameux service minimum d'accueil, qu'il se flatte d'avoir instauré via la loi sur le "droit d'accueil", du 20 août 2008.
Les dernières grèves enseignantes, à l'automne, avait montré les limites du dispositif, nombre de maires renâclant à le mettre en place, malgré les consignes venues du gouvernement.
Cette fois, le ministère a tenté d'anticiper. Un peu maladroitement, toutefois: vous êtes plus d'un, riverains de Rue89, à nous avoir écrit pour vous alarmer de cette étrange conscription destinée à alimenter des bataillons de remplaçants extraordinaires pour la journée de jeudi.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 28/01/09



Le service minimum d'accueil fonctionnera-t-il ce jeudi ?
Le service minimum d'accueil (SMA) dans le primaire - un engagement du gouvernement - risque d'être difficile à appliquer ce jeudi.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 28/01/09



"La grève fait encore peur"
Jeudi, la journée de grève prévue à travers le pays s'annonce massivement suivie. Contacté par leJDD.fr, Stéphane Sirot, spécialiste des mouvements sociaux, voit dans cette mobilisation les effets de la crise actuelle. S'il explique que ce mouvement n'a aucune chance d'infléchir la politique du gouvernement, celui-ci pourrait en revanche durer, malgré les divisions syndicales.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 28/01/09


Grève : le service minimum sera assuré
"On connaît déjà la nature du service à la RATP et à la SNCF. Donc, l'esprit du service minimum et la loi seront respectés", affirme Dominique Bussereau. Xavier Darcos promet quant à lui un service minimum d'accueil dans les écoles "partout où c'est possible".
Lire la suite de l’article


Eric Woerth critique les futurs grévistes
Ils feraient mieux "de se remonter un tout petit peu les manches", estime le ministre du Budget à propos des salariés qui prévoient de participer au mouvement social jeudi.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
L’Express.fr du 28/01/09


Rien vu...


----------------------------------------------
Le Café Pédagogique du 28/01/09


CM2 : L'étude cachée du ministère
En 20 ans, le niveau des élèves de CM2 a changé, établit une étude non-publiée de la Depp. Las de voir leurs travaux interdits de publication sur Internet, des chercheurs de la Depp, division des études et de la prospective du ministère, ont décidé de vous en faire bénéficier. L'étude compare les résultats en calcul et français d'écoliers de CM2 de 1987 à 2007. Elle a été terminée en mai 2008. "Mes collègues et moi, membres de la DEPP, supportons de plus en plus mal le blocage de nos publications" nous écrit un chercheur.
Lire la suite de l’article


La fin des soldes ?
Olivier Masson, secteur Education de la Ligue de l’enseignement

Le mois de janvier ne constitue pas seulement la période rituelle des vœux. Il se traduit pour de nombreux habitants par la recherche de la bonne affaire qu’on n’a pas pu réaliser l’année précédente. Filons donc la métaphore s’agissant de la politique éducative nationale.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------
Médiapart (accès payant) du 28/01/09


La destruction de l'école primaire
Par Philippe Meirieu

Le bilan de M. Darcos est catastrophique pour l’école primaire. Les conséquences les plus graves de la destruction de l’école primaire engagée après 2002 et renforcée en 2005, dans la perspective ultra libérale actuelle, ne seront réellement perceptibles que dans quelques années. Pierre Frackowiak, inspecteur honoraire de l'Education Nationale revient point par point sur les dérives que constituent les nouveaux vieux programmes, le service minimum d’accueil, le soutien et les stages de remise à niveau et le renforcement de l’autorité hiérarchique.
Lire la suite de l’article


Les SES sont une «blague», lâche Nicolas Sarkozy
Par Ludovic Lamant

L'accalmie fut de très courte durée pour les profs de SES. Mardi 27 janvier, lors d'un déplacement à Châteauroux (Indre), Nicolas Sarkozy a déclaré que la filière économique et sociale était une «blague». Nouvel exemple de ce «parler vrai» si cher au président, et insulte à peine voilée aux 5.000 profs concernés, dans les lycées français.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 28/01/09



Comité interministériel à la jeunesse vendredi à Matignon
Le Premier ministre François Fillon réunira le comité interministériel vendredi matin pour "déterminer la méthode de travail qui conduira au renforcement des actions en direction de la jeunesse", ont annoncé mercredi ses services.
Lire la suite de l’article


Jeudi: "70%" de grévistes en primaire, "50 à 60%" en collèges et lycées (Unsa)
Le syndicat d'enseignants SE-Unsa a estimé mercredi à "près de 70%" le nombre de professeurs grévistes jeudi dans les écoles primaires et à "entre 50 à 60%" dans les collèges et lycées, dans un communiqué publié à la veille d'une journée interprofessionnelle de grève.
Lire la suite de l’article


En 20 ans, baisse des performances des CM2 en lecture, calcul et orthographe (étude)
Les performances des élèves de CM2 en lecture, calcul et orthographe ont baissé de manière "significative" entre 1987 et 2007, avec toutefois "des résultats contrastés selon les domaines et les périodes", selon une étude du ministère de l'Education publiée mercredi.
Lire la suite de l’article


Des étudiants d'IUFM appelés à assurer le service minimum à l'école jeudi
ANGERS-L'inspection académique du Maine-et-Loire a demandé par courrier au directeur de l'IUFM des Pays-de-Loire de solliciter ses étudiants afin d'assurer le service minimum dans les écoles lors de la grève de jeudi, selon un courrier dont l'AFP a eu connaissance.
Lire la suite de l’article


L'éducation au coeur de la grève et des manifestations jeudi
Les enseignants, soutenus par des parents et des étudiants, constitueront le gros des troupes de la fonction publique qui feront grève et manifesteront jeudi, lors de la journée d'actions syndicale unitaire, surtout contre les 30.000 suppressions d'emplois publics prévues en 2009.
Lire la suite de l’article


Démangeaisons collectives dans un lycée : un "phénomène de groupe" (InVS)
Les manifestations collectives d'irritation, comme des démangeaisons passagères, observées parmi les élèves d'un lycée de l'Aisne en 2006 seraient dues à l'association d'un "défaut de ventilation" dans certaines classes, "amplifié" par une "réaction collective d'ordre psychogène".
Lire la suite de l’article


Le blues des enseignants marseillais de maternelle et primaire
Face à la multiplication des réformes et à un ministre de l'Education dont ils ont l'impression qu'il fait la sourde oreille à leurs inquiétudes et revendications, les enseignants de maternelle et de primaire du centre-ville de Marseille broient du noir.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------



Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.
 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.