mardi, septembre 30, 2008

Revue de presse du mardi 30 septembre 2008

Le lycée à la carte 
dès la rentrée prochaine titre Le Figaro.
Le journal rappelle que malgré les demandes de moratoire, “le chantier de la réforme du lycée, ouvert par Xavier Darcos, devrait aboutir dans les prochaines semaines. ”. Qu’en termes élégants cela est dit ! Pour caractériser ce qui se passe, on pourrait tout aussi bien dire que le ministre avance “à marche forcée” sans vraiment laisser le temps de la consultation aux syndicats...
Mais avant tout rappelons ce que l’on sait de cette réforme. Les mots clés sont ”choix individuel” et “modularité”. C’est ce que dit, en substance, Jean Paul de Gaudemar, le recteur de Marseille qui pilote la réforme : “Il s'agit de permettre aux élèves de découvrir des matières qu'ils n'ont pas forcément testées au collège”. Si les choses ne sont pas encore finalisées, l'hypothèse sur la table est que l'élève pourra choisir 9 modules de trois heures par semaine chacun, soit 18 modules par an (l’horaire élève passerait à 975 heures par an ). Les lycéens devront suivre 11 modules du tronc commun - français, mathématiques, deux langues vivantes, éducation physique et sportive et histoire-géographie - 4 modules d'«exploration» - tels que la physique, les sciences de la terre, l'informatique, les matières artistiques, les langues anciennes ou encore les matières technologiques - et enfin 3 modules de soutien individualisé.
Les élèves de première et de terminale pourront choisir, eux, des matières de spécialisation. Au total, 45 % des enseignements feront partie d'un tronc commun et 45 % seront des enseignements de spécialisation. «Les élèves seront quand même guidés», insiste Jean-Paul de Gaudemar. Le reste du temps (10 %) sera consacré à du soutien. Le principe des séries (L, ES, S) devrait disparaître au profit de «dominantes» composées de majeures et de mineures.
A l’heure actuelle, beaucoup de points restent dans l’ombre : les matières contenues dans les modules ne sont pas encore précisées et encore moins les programmes. Autre inconnue : les modalités d’évaluation. Même si cela est un peu tabou, cette réforme remet en question le sacro-saint baccalauréat. On se dirigerait vers plus de contrôle continu. A noter aussi que ces transformations remettent en question le “groupe classe” puisque ce groupe n’est plus fixe et varie selon les inscriptions. On se rapprocherait alors du système finlandais

Formation des enseignants : le remue-méninges, cette fois ci, c’est un titre de Ouest France qui attire notre attention. Le quotidien régional rappelle qu’en juin, sans crier gare, le président Nicolas Sarkozy annonçait le futur recrutement des enseignants à bac + 5 (le master). Quant à leur formation, elle se ferait face aux élèves, avec un prof chevronné pour tuteur. Dès aujourd'hui, le gouvernement signait avec les présidents d’université et les directeurs d’IUFM un “"protocole sur les objectifs et les principes directeurs de la réforme du recrutement et de la formation des enseignants. Mais il faut dire que jusque là, c’était le flou qui prédominait. Et encore une fois, c’est aussi la précipitation. Comme le dit très bien André Ouzoulias dans une tribune du Café Pédagogique Où va-t-on si vite ?”. Une telle transformation de la formation des enseignants mérite mieux que ces bricolages dictés pour l’essentiel par une logique comptable. On peut craindre aussi que le projet tel qu’il se dessine ne contribue qu’à renforcer ce qu’on reprochait déjà (à tort) aux IUFM : une formation “en apesanteur” sans stages d’observation ou de pratique accompagnée organisée par des universités peu expertes pour construire des formations qui ne soient pas spécifiquement disciplinaires. C’est bien à une régression qu’on risque d’assister avec le risque de voir se développer les démissions dans les premières années d’enseignement.
Dans l’article de Ouest France on s’attarde aussi sur le “compagnonnage” , c’est-à-dire l’accompagnement du nouvel enseignant (à temps plein) par un professeur expérimenté. Richard Étienne, professeur en sciences de l'Éducation, interviewé par le journal, y voit au «un retour au Moyen-Age». Enseigner s'apprend, dit-il, en alternant stages, réflexion et formation théorique. Il rappelle aussi qu’ : « un bon professeur peut être un piètre formateur.». Formateur, c’est aussi un métier qui s’apprend…
Et Ouest France rappelle enfin dans son article que se tiennent samedi à Créteil des « états généraux de la formation des enseignants » avec pour slogan “enseigner un métier qui s’apprend

Finissons cette chronique consacrée à l’éducation avec cette information...
"Les dinosaures et les hommes ont vécu en même temps sur Terre, il y a six mille ans, aurait déclaré la colistière de John McCain à un professeur de Wasilla, en Alaska, en 1997, lorsqu'elle était maire de la ville.
Sarah Palin était membre en Alaska, jusqu'en 2002, de l'Assembly of God, une Eglise fondamentaliste qui prône "un soutien sans détour du créationnisme" et juge que "le récit de la Genèse doit être interprété littéralement".
Oui, cette information a bien sa place dans cette chronique, à chacun d’y ajouter le commentaire approprié… !

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 30/09/08


Pas si racailles
«Libération» a rencontré des mineurs ayant bénéficié, à Toulouse, de la réparation pénale : une alternative remarquable au tout-punir.
Lire la suite de l’article


Paris accepte la garde des enfants
La mairie de Paris organisera finalement un service minimum d’accueil dans les écoles en grève après l’avoir combattu.
Lire la suite de l’article


Un classement des masters en management
Les classements internationaux se suivent et ne se ressemblent pas. Après celui de Shanghai où les universités françaises font piètre figure, celui du journal britannique Financial Times, publié hier, est nettement plus encourageant.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 30/09/08


Le lycée à la carte 
dès la rentrée prochaine
Avec cette réforme, les élèves auront en partie le choix des matières étudiées. L'enseignement sera organisé par semestres. Première application en seconde dès 2009.
Lire la suite de l’article


La souplesse du système finlandais inspire Darcos
En Finlande, à partir de la seconde, la notion de classe telle qu'on la connaît chez nous n'existe plus. Les élèves composent leur programme dans un menu à la carte.
Lire la suite de l’article


«Entre les murs» : une tragédie pédagogique
Professeur de philosophie, directeur du Collège supérieur de Lyon et administrateur de la Fondation pour l'école, Jean-Noël Dumont décrypte le film Entre les murs, où il décèle l'échec d'une pédagogie associant l'élève à l'élaboration de la norme.
Lire la suite de l’article


Des cours pour apprendre 
aux profs à tenir leur classe
Des formations pratiques pour apprendre à gérer conflits et chahuts débutent dans quinze jours dans l'Académie de Créteil.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 30/09/08



"La ghettoïsation est organisée"
Chat avec Yamina Benguigui
Lire la suite de l’article


Une enseignante porte plainte après avoir été frappée par un élève de 11 ans
Une enseignante de l'école Jean-Jaurès de Persan, dans le Val-d'Oise, a porté plainte après avoir été frappée, dans sa classe, par un élève de CM1 âgé de 11 ans, une agression qui lui a valu huit jours d'arrêt de travail. Révélés dans Le Parisien, mardi 30 septembre, les faits remontent à vendredi et ont été confirmés par l'inspection d'académie.
Lire la suite de l’article


Naissance de la plus grande université de France
Au premier abord, la tour de chimie de l'université Louis- Pasteur ne symbolise pas la modernité. Plantée au milieu du campus de l'Esplanade, à quelques encablures de la cathédrale de Strasbourg, c'est un bloc de béton des années 1960. L'intérieur n'est pas plus avenant. Des ascenseurs à bout de souffle vous conduisent péniblement jusqu'à des étages presque tous désaffectés. Pourtant, c'est au 14e étage de cette tour que se construit la future université de Strasbourg.
Lire la suite de l’article


"Une étape supplémentaire pour la région"
Catherine Trautmann, vice-présidente de la Communauté urbaine de Strasbourg (CUS)
Lire la suite de l’article


Créé en 1927, le plus vieux "resto U" de France, La Gallia, est toujours géré par une association d'étudiants
A 25 ans, Maximilien Cartier, étudiant en droit, préside un pilier de la vie étudiante strasbourgeoise, l'Association fédérative générale des étudiants de Strasbourg (Afges). Constituée de 30 associations, regroupant plus de 15 000 adhérents, cette vieille dame, née en 1923, est la première organisation représentative étudiante dans la ville, loin devant l'UNEF. Affiliée depuis 1989 à la FAGE, deuxième organisation étudiante en nombre d'élus au niveau national, l'Afges reste une exception strasbourgeoise.
Lire la suite de l’article


Ce qui rend les enfants homophobes
Pédé !" est une insulte courante dans les cours d'école. Dès le primaire, sans trop savoir de quoi il retourne, les garçons s'en emparent. Plus tard, au collège et au lycée, l'injure est proférée en connaissance de cause.
"Dans notre rôle d'éducateur, la lutte contre l'homophobie est à mon sens un enjeu essentiel", a estimé le ministre de l'éducation nationale, Xavier Darcos, dans un entretien accordé au magazine gay Têtu. Pour la première fois dans la circulaire de rentrée, celle-ci figure comme l'une des dix grandes orientations prioritaires assignées aux recteurs.
Lire la suite de l’article


La Ville de Paris assurera a minima l'accueil dans les écoles en cas de grève
Finalement, Paris mettra en oeuvre le "droit d'accueil" dans les écoles. Mais a minima. Après avoir dénoncé, en mai, une loi "contraire à la Constitution" et destinée à "casser la grève", le maire (PS), Bertrand Delanoë, s'est résigné, lundi 29 septembre, à appliquer la réforme promulguée le 20 août, qui confie aux communes l'organisation d'un service d'accueil des élèves les jours de grève dans les écoles maternelles et primaires.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 30/09/08 (un jour de retard)



« Pour des structures d’accueil diversifiées »
PAR AGNÈS FLORIN (*), PROFESSEURE DE PSYCHOLOGIE À L’UNIVERSITÉ DE NANTES, LABORATOIRE ÉDUCATION, COGNITION, DÉVELOPPEMENT (LABÉCD).

La question de la formation des enseignants qui s’occupent des tout-petits renvoie à la qualité et à l’ajustement de la formation. Je plaide pour une formation qui serait faite d’un tronc commun pour tous les enseignants de maternelle et élémentaire avec des modules spécifiques. C’est tout aussi important d’éduquer et de prendre en charge les petits à l’école que les enfants plus âgés. On voit combien le début de la scolarisation a un impact sur la suite des trajectoires scolaires. Cela dit, la scolarisation avancée ne compense pas les inégalités sociales importantes dans les performances des élèves à l’entrée au CP.
Lire la suite de l’article


« Des enfants avant d’être des élèves »
PAR ALAIN CONTREPOIS, PSYCHOPÉDAGOGUE AU CENTRE D’ÉTUDES ET DE RECHERCHES POUR LA PETITE ENFANCE (CERPE).

[…] L’école maternelle gratuite, quant à elle, est née grâce à la pédagogue française Pauline Kergomard, vers la fin du XIXe siècle. Le seul regret qu’on peut avoir, c’est qu’elle a appelé « école » ce qui, selon elle, ne devait pas en être une. Pour elle, les enfants de trois à six ans étaient des enfants avant d’être des élèves. Évidemment, l’école a beaucoup évolué, et aujourd’hui les enfants de cette classe d’âge sont surtout devenus des élèves. La tendance est à la stimulation intellectuelle et aux préapprentissages scolaires.
Lire la suite de l’article


Maternelles : garderies ou écoles ?
Le débat sur le rôle et l’intérêt de l’école maternelle revient régulièrement sur le devant de la scène. Que cache la remise en cause de son fonctionnement par le ministre de l’Éducation ?
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 30/09/08



Une institutrice frappée par un écolier de 11 ans
La scène se produit vers 16 heures, vendredi, dans la classe, après une remarque de l’enseignante à l’égard de l’élève. Celui-ci, âgé de 11 ans, devient subitement incontrôlable. Il se déchaîne sur l’institutrice devant des camarades de classe stupéfaits. « Il l’a tapée. Il a donné des coups de pied dans les jambes. Après, elle saignait du nez », rapporte hier un enfant du CM 1. D’autres élèves évoquent des coups dans le ventre, au visage. «La maîtresse s’est enfermée dans sa classe. Elle ne voulait plus sortir », souffle une mère d’élève. L’enseignante, qui a porté plainte, est arrêtée pour une semaine. Elle souffre de contusions et est marquée du fait que l’agression se soit déroulée en classe.

Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 30/09/08



La faculté de médecine de Grenoble renforce l’égalité des chances
Une nouvelle pédagogie a permis de doubler le nombre d’étudiants aux origines sociales modestes qui accèdent en deuxième année de médecine
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos du 30/09/08



Rien vu...


-------------------------------------------------
20 minutes du 30/09/08



Un élève de CM1 roue son institutrice de coups
Vendredi, vers 16 heures, à l’école Jean-Jaurès à Persan (Val-d’Oise). L’enseignante de la classe de CM1 B fait une remarque à un élève. Ce dernier, âgé de 11 ans, devient subitement incontrôlable.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 30/09/08



Petite enfance : les crèches sont bien la panacée
Le journal La Provence, dans un article intitulé « Recherche nounou désespérément », a récemment abordé le problème crucial de la petite enfance et du déficit de crèches à Marseille. Selon le quotidien, il manquerait 1300 places d’accueil pour les petits Marseillais. Ce chiffre est sans doute sous-estimé, car il ne comptabilise que les demandes exprimées. Lors de la campagne des élections municipales, la gauche avait avancé le chiffre de 5000 besoins réels.
Lire la suite de l’article


Démago ou utile ? « Entre les murs » divise les riverains
Difficile d’y échapper : la critique de la semaine concernait « Entre les murs », Palme d’Or à Cannes et gros succès en salle. Sur Rue89, vous êtes une cinquantaine à avoir réagi au film, dont bon nombre d’enseignants mais pas seulement. Au final, une double discussion s’est amorcée ainsi entre riverains, d’une part sur l’Ecole ; d’autre part sur la nature du film, qui met en scène des comédiens amateurs mais est signé d’un réalisateur pro, le tout filmé dans un collège qui n’a rien d’un décor de plateau.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Ouest-France du 30/09/08




Formation des enseignants : le remue-méninges
Nouveaux concours de recrutement, nouveau mode de formation dès 2010. L'apprentissage du métier passera par le compagnonnage.
Lire la suite de l’article


Le détail des suppressions de postes en 2009 dans l'Éducation
L'Éducation nationale est le ministère qui paiera le plus lourd tribut au titre des réductions de fonctionnaires détaillées dans le projet de loi de finances pour 2009. Un départ à la retraite sur trois ne sera pas remplacé. Bilan : 13 500 suppressions de postes à la rentrée 2009 (pour un effectif global de près d'un million de personnes). Soit 6 000 dans les écoles maternelles et élémentaires (primaire) et 7 500 dans les collèges et les lycées (secondaire).
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 30/09/08



Darcos bouscule le lycée
Le ministre de l'Education nationale Xavier Darcos se prépare à révolutionner l'enseignement secondaire. Sa réforme du lycée devrait aboutir dans les prochaines semaines, autour de deux principes inspirés du système finlandais: les années seront divisées en semestres et dès la seconde, les élèves pourront choisir leurs matières. Des programmes à la carte mis en application dès septembre 2009.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 30/09/08


Palin croirait qu'hommes et dinosaures ont coexisté
"Les dinosaures et les hommes ont vécu en même temps sur Terre, il y a six mille ans", aurait déclaré la colistière de John McCain à un professeur de Wasilla, en Alaska, en 1997, lorsqu'elle était maire de la ville.
Lire la suite de l’article


Persan : une enseignante frappée par un élève porte plainte
L'enseignante de l'école Jean-Jaurès de Persan a été frappée aux jambes et au bras par un élève de 11 ans connu pour être perturbé.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 30/09/08


Frappé par un élève de CM1, une enseignante porte plainte
Une enseignante de l'école Jean-Jaurès de Persan (Val-d'Oise) a porté plainte après avoir été frappée vendredi, dans sa classe, par un élève de CM1 âgé de onze ans, ce qui lui a valu un arrêt de travail de huit jours, a annoncé mardi l'inspection d'académie.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 30/09/08



FCPE (parents d'élèves): rentrée 2008 "sans ambition politique"
Le président de la FCPE (parents d'élèves du public) Jean-Jacques Hazan a constaté "un grand désarroi dans les écoles", lors d'une rentrée qui s'est faite selon lui "sans aucune ambition politique", a-t-il dit lors d'un point presse mardi.
Lire la suite de l’article


Le Salon européen de l'Education, du 27 au 30 novembre, à Paris
Le salon de l'Education, traditionnel rendez-vous du secteur éducatif qui se tiendra à Paris du 27 au 30 novembre, prendra cette année une dimension européenne, dans la cadre de la présidence française de l'Union européenne (PFUE), ont annoncé mardi ses organisateurs.
Lire la suite de l’article


Formation des enseignants: signature d'un texte de début de discussions
Les présidents d'université et les directeurs d'IUFM (formation des maîtres) ont signé mardi avec le gouvernement un texte de début de discussions sur la réforme de la formation des enseignants, a annoncé le ministère de l'Enseignement supérieur.
Lire la suite de l’article


Les lycéens de l'UNL appellent à "se mobiliser" le 7 octobre
L'Union nationale lycéenne (UNL) a appelé mardi "les lycéens à se mobiliser" le 7 octobre, journée mondiale sur le travail décent, lancée par la Confédération syndicale internationale (CSI), a-t-elle annoncé dans un communiqué.
Lire la suite de l’article


"Entre les murs" triomphe au box-office français, cinq jours après sa sortie
La Palme d'or 2008, "Entre les murs" de Laurent Cantet, caracole en tête du box-office français en cinq jours d'exploitation, dépassant le score de "Faubourg 36" de Christophe Barratier pourtant sorti dans 226 salles de plus, selon les chiffres fournis par la société Ecran Total.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

lundi, septembre 29, 2008

Revue de presse du lundi 29 septembre 2008

A force de dégraisser le «mammouth», on risque de devoir bientôt s’attaquer à l’os. (Libération)
Cette formule résume bien ce qui est en train de se produire dans l’Éducation Nationale. Parce que, même si le ministère affirme que “l’offre éducative ne sera pas touchée”, il s’agit bel et bien d’économies importantes et d’une remise en question de la qualité de l’ “Offre”.
Un exemple avec les RASED. Ces instituteurs spécialisés et formés dans le traitement de la grande difficulté scolaire seront affectés dans des classes “classiques” à la rentrée (3000 personnes concernées) alors que dans le même temps on demande aux professeurs des écoles, non formés, de faire deux heures par semaine pour le soutien aux élèves en difficulté. Quelque 3 350 postes de remplaçants vont aussi disparaître - «l’efficacité du dispositif va être améliorée grâce à la nouvelle agence de remplacement», assure-t-on -, ainsi que 4 450 stagiaires.
Enfin, 1 500 profs détachés dans diverses associations vont être rapatriés dans des classes. Sûrement que ces associations (comme le CRAP-Cahiers Pédagogiques) ne servent à rien…
Tous ces éléments seront sans doute présents dans les motivations de tous ceux qui iront manifester le dimanche 19 octobre prochain sous le slogan “L’éducation est notre avenir : il ne doit pas se décider sans nous !”. Les organisations à l’origine de cet appel viennent de créer un site où l’on peut signer pour soutenir cet appel...

Ces questions budgétaires sont à garder en tête en lisant le très bon reportage du magazine “Le Monde 2 intitulé ”Matière grise, la nouvelle révolution chinoise”. On y lit que la Chine ne se contente plus d'être l'atelier du monde. Grâce à un effort éducatif hors du commun – le nombre d'étudiants vient d'y doubler en cinq ans – elle est en train de s'imposer comme l'une des principales usines à matière grise de la planète. Le reportage nous emmène à Shanghaï, d'où surgissent de terre campus, parcs high-tech et centres de recherche et de développement.
Un professeur de cette ville estime que si 20 % du PIB de Shanghaï provient désormais des technologies de l'information, c'est grâce à la progression spectaculaire de l'éducation en Chine. "Rendez-vous compte qu'en Chine le nombre d'étudiants a été multiplié par deux en cinq ans. Peu de pays dans l'histoire ont connu un tel bond. Quand vous avez de plus en plus de jeunes gens éduqués, vous vous retrouvez avec de plus grandes capacités en personnel qualifié. C'est un important capital d'intelligence", dit-il.
Une nuance cependant. L'expansion de l'éducation supérieure serait jugée trop rapide par les autorités, qui souhaitent restreindre l'augmentation du nombre annuel d'étudiants, selon la presse chinoise : 60 % des nouveaux diplômés auraient des difficultés à trouver un emploi.

Revenons en France, mais avec le même sujet
Le Monde nous donne des nouvelles de l’ascenseur social avec un titre fort : Sortir de la fac et débuter par un poste d'ouvrier.... Deux chercheurs du Céreq Dominique Fournié et Christophe Guitton (Bref n° 252, mai 2008) montrent que la demande de qualification est bien en forte augmentation, mais qu'elle croît à un rythme plus lent que l'offre de diplômés, ce qui engendre des inadéquations temporaires entre l'emploi et le niveau de formation. Mais plutôt que de "déqualification",comme l’ont fait certains sociologues , ces chercheurs préfèrent parler d'une "modification des représentations sociales de la qualification". Quoi qu’il en soit, 28 % des débutants recrutés sur un poste d'ouvrier non qualifié ont un niveau bac et plus, 46 % des employés et 15 % des ouvriers qualifiés ont un diplôme de l'enseignement supérieur.
L’ascenseur social patine…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 29/09/08


Un budget stable, mais des effectifs friables
A force de dégraisser le «mammouth», on risque de devoir bientôt s’attaquer à l’os. L’Education nationale est à nouveau cette année la plus durement touchée par les coupes prévues dans le projet de budget 2009 : 13 500 suppressions de postes sur les 30 600 annoncées au total. L’Enseignement supérieur s’en sort nettement mieux. Présenté comme une priorité, il n’est plus épargné par les réductions de postes mais ses moyens continuent d’augmenter.
Lire la suite de l’article


Jussieu réclame la propriété de ses locaux
Le 1er janvier, comme 19 autres universités, Paris-VI va devenir autonome et gérer toutes ses ressources humaines, auparavant du ressort de l’Etat. Mais la première université française dans le classement de Shanghai (31 000 étudiants dont 20 000 en sciences) veut plus : comme la nouvelle loi l’autorise, elle demande la propriété de ses bâtiments.
Lire la suite de l’article


Bertrand Delanoë dit finalement oui au service minimum à l’école
Le maire de Paris devrait annoncer aujourd’hui, devant le premier Conseil de Paris de la rentrée, que la capitale respectera la loi sur le service minimum dans les écoles, promulguée le 20 août.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 29/09/08


Delanoë appliquera le service minimum à l'école
«La loi est promulguée, nous l'appliquerons», a finalement déclaré le maire de Paris, qui avait jusqu'ici refusé de mettre en place le dispositif voté cet été.
Lire la suite de l’article

Budget 2009 :
le détail par ministère
Éducation nationale
Le corps enseignant épargné. Seuls 37% des fonctionnaires partant à la retraite ne seront pas remplacés.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 29/09/08



Sortir de la fac et débuter par un poste d'ouvrier...
Trop ou pas assez de diplômés ? Comme à chaque retournement de cycle économique, la polémique enfle. Certes, la dernière étude de l'Association pour l'emploi des cadres (APEC) montre que, en 2007, 77 % des diplômés de l'enseignement supérieur ont trouvé un emploi en moins de deux mois, un record. Mais ces chiffres concernent les diplômés de 2006, alors que la crise ne se répercutera pleinement sur le marché du travail des cadres débutants que dans les mois qui viennent - ce scénario s'est vérifié lors des crises précédentes, en 1991 comme en 2001.
Lire la suite de l’article


Paris appliquera la loi sur le service minimum à l'école
Le maire PS de Paris, Bertrand Delanoë, a annoncé, lundi 29 septembre, devant le conseil de Paris, que le service minimum dans les écoles parisiennes sera assuré les jours de grève. "La loi est promulguée. Nous sommes républicains, nous l'appliquerons", a lancé l'édile, tout en jugeant "peu réaliste" le délai de 48 heures fixé par la loi pour organiser un accueil dans les 660 écoles maternelles et élémentaires que compte la capitale.
Lire la suite de l’article


Plus d'un million d'adolescentes mariées chaque année
Chaque jour, dans le monde, 3 500 adolescentes de moins de 15 ans se marient. C'est ce que rappelle une des plus grandes ONG de la planète, World vision, dans un rapport intitulé Before she's ready ("Avant qu'elle soit prête") publié en septembre. L'organisation chrétienne américaine avance le chiffre de 100 millions de mariages de jeunes filles de moins de 18 ans d'ici à dix ans.
Lire la suite de l’article


Matière grise, la nouvelle révolution chinoise
La Chine ne se contente plus d'être l'atelier du monde. Grâce à un effort éducatif hors du commun – le nombre d'étudiants vient d'y doubler en cinq ans – elle est en train de s'imposer comme l'une des principales usines à matière grise de la planète. Au centre de cette nouvelle conquête, Shanghaï, d'où surgissent de terre campus, parcs high-tech et centres de recherche et de développement. Enquête parmi ces étudiants et ces jeunes cadres que s'arrachent les entreprises étrangères, et que les Chinois ont de moins en moins de mal à garder chez eux.
Lire la suite de l’article


Rien vu...


Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 29/09/08 (un jour de retard)



École et familles, un lien à renouer
La Journée du refus de l’échec scolaire a été l’occasion de formuler des propositions pour rapprocher parents et institution scolaire.
Lire la suite de l’article


« La référence identitaire est très prégnante chez les plus jeunes
La sociologue Marie-Hélène Bacqué décrypte le phénomène des bandes.
Lire la suite de l’article


Les Fight Boys, famille de substitution
Auteur de J’étais un chef de gang, Lamence Madzou décrit le mécanisme qui l’a conduit à s’engouffrer dans la spirale mafieuse. Rencontre.
Lire la suite de l’article


Un site web pour mobiliser le 19 octobre
Vingt et une organisations de l’éducation ont annoncé hier l’ouverture d’un site Internet intitulé « Une école votre avenir », destiné à mobiliser l’opinion publique contre les suppressions de postes et sur l’importance de la place de l’éducation dans la société. Ce site (http://www.uneecole-votreavenir.org) vient appuyer l’appel à une grande manifestation nationale le 19 octobre, que plusieurs organisations ont lancé fin août.
Lire la suite de l’article


Bizutage. Enquête ouverte à Amiens
La ministre de l’Enseignement supérieur Valérie Pécresse a annoncé, hier, qu’elle allait demander au recteur de l’académie d’Amiens de « diligenter » une enquête sur une affaire de bizutage à la faculté de médecine révélée par RTL. Les policiers ont, de leur côté, commencé leurs investigations.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 29/09/08



Voici les nouveaux remèdes antifatigue
Un mois à peine après la rentrée, vous vous sentez déjà fatigué ? Vos enfants aussi ont du mal le matin ? Pas de souci : il existe aujourd’hui de nouvelles armes pour se requinquer… avant d’affronter les infections de l’hiver.
Lire la suite de l’article


Le film qui secoue la Seine-Saint-Denis
Le documentaire que diffuse ce soir Canal +, réalisé par Yamina Benguigui, montre comment ce département a toujours été sacrifié. Nos lecteurs ont vu le film en avant-première. Et ils racontent leur vie au quotidien.
Lire la suite de l’article


Paris appliquera le service minimum à l'école
Après avoir résisté pendant longtemps, Bertrand Delanoë respectera finalement la loi sur le service minimum dans les écoles. C'est ce que le maire PS de Paris déclarera devant le Conseil de Paris qui débute lundi.
Lire la suite de l’article


Même les dictionnaires font des « fautes »
Alain Rey, le plus célèbre des linguistes, lance un pavé dans la mare en proposant dans son Petit Robert 2009 des mots écrits d’une manière différente de celle des autres dictionnaires. Son but : simplifier notre langue. De quoi en perdre son latin !
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 29/09/08



Budget 2009 : les principaux points
Le ministre du budget, Eric Woerth, a présenté vendredi 26 septembre, en conseil des ministres, le projet de loi de finances pour 2009
Lire la suite de l’article


Vosquestionsdeparents.fr, les parents en première ligne
Dans la lancée de Bayardkids, destiné aux enfants lecteurs de ses revues, Bayard lance un autre site (gratuit) destiné, cette fois, à tous les parents d’enfants et d’adolescents de 1 à 18 ans : Vosquestionsdeparents.fr. Comme son nom l’indique, l’objectif de ce site, simple d’accès et très convivial, est de répondre aux questions que se posent les parents, en fonction de l’âge de leur enfant (les sujets sont classés par tranche d’âge : 1-5 ans, 6-12 ans, 13-18 ans) et dans différents domaines.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos du 29/09/08



Budget 2009 : les effectifs
Retrouvez ci-dessous le tableau des effectifs par ministère.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 29/09/08



Valérie Pécresse : « Ces jeunes qui n’ont ni codes sociaux ni codes vestimentaires… » (Bondy Blog)
Mehdi et Badrou sont allés à la rencontre de Valérie Pecresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche, à la sortie de la première plénière du Forum.
Lire la suite de l’article


La fac de Cergy en cours d'autonomie
Un vent d'incertitudes souffle dans les couloirs de l'université de Cergy-Pontoise (Val-d'Oise). L'établissement (18 512 étudiants) fait partie des quatre cobayes franciliens, avec Paris-Descartes, l'UPMC et Paris-Diderot, retenus par la loi relative aux libertés et responsabilités des universités (LRU), dite « loi Pécresse ».
Lire la suite de l’article


Rien vu...


Lire la suite de l’article


Rien vu...


Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 29/09/08



Rien vu...



------------------------------------------------
Ouest-France du 29/09/08



La banlieue, ses films, sa bataille
Réalisatrice engagée, fille d'Algériens née en France, Yamina Benguigui est retournée en banlieue, pour comprendre, à travers l'histoire de la Seine-Saint-Denis, comment ont pu éclater les émeutes de 2005. Son film est diffusé ce soir sur Canal +.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 29/09/08



Service minimum: Delanoë cède
Contre son gré et non sans rechigner, Bertrand Delanoë devra faire appliquer à Paris le service minimum dans les écoles. Opposé à cette mesure désormais passée dans la loi, le maire de Paris annoncera lundi que les élèves parisiens seront gardés en cas de grève. Un premier test est attendu le 7 octobre prochain à l'occasion du mouvement de grève annoncé dans l'Education nationale.
Lire la suite de l’article


"Les ados tueurs veulent frapper l'humanité"
Neuf mois après un premier massacre, la Finlande a connu mardi une nouvelle "tuerie scolaire". Matti Juhani Saari, 22 ans, qui avait annoncé son crime sur Internet, a abattu 10 élèves de son lycée professionnel avant de se suicider. Expert auprès des tribunaux, le Dr Roland Coutanceau, psychiatre, décrypte pour le JDD le comportement de ces jeunes "tueurs de masse", "mégalomanes désireux de marquer l'histoire".
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 29/09/08


Bertrand Delanoë fera appliquer le service minimum à l'école
Après plusieurs mois d'opposition à une loi qu'il juge "peu réaliste", le maire de Paris a indiqué qu'il mettrait en oeuvre un dispositif pour organiser un accueil dans les 660 écoles maternelles et élémentaires de la capitale les jours de grève.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 29/09/08


Yamina Benguigui: "J'ai fait un film sur les sacrifiés du 9-3"
"Que vive le 9-3!". En entendant ce "cri" lors des émeutes parties de Clichy-sous-Bois, en 2005, la documentariste Yamina Benguigui a décidé de s'engager. Et de tourner un documentaire sur la mémoire oubliée d'une banlieue sacrifiée. Le film, dédié à Zyed et Bouna, décédés en novembre 2005 dans un transformateur de Clichy-sous-Bois, est diffusé ce lundi soir sur Canal +. Rencontre.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 29/09/08



Lucie Bousser nouvelle présidente de l'Union nationale lycéenne
Lucie Bousser a été élue samedi présidente de l'Union nationale lycéenne (UNL), le premier syndicat lycéen, a annoncé samedi l'UNL.
Lire la suite de l’article


Un collégien menace un camarade de classe avec un couteau dans l'Essonne
Un élève de 13 ans a été présenté au parquet des mineurs du tribunal d'Evry vendredi après avoir menacé avec un couteau un camarade de sa classe de 4e au collège Jean-Moulin à Saint-Michel-sur-Orge (Essonne), a-t-on appris samedi de source judiciaire.
Lire la suite de l’article


Une inscription antisémite découverte sur le mur d'une école juive à Aubervilliers
Une inscription antisémite a été découverte samedi matin sur le mur extérieur d'une école communautaire juive d'Aubervillers (Seine-Saint-Denis), a-t-on appris de source policière.
Lire la suite de l’article


Après Sénart, ouverture d'un second "micro-lycée" pour élèves "décrocheurs"
Un nouveau "micro-lycée", ayant pour vocation de faire revenir à l'école des jeunes de 16 à 25 ans qui ont "décroché" et de les mener jusqu'au baccalauréat, ouvrira lundi à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne), sur le modèle de celui de Sénart (Seine-et-Marne).
Lire la suite de l’article


Comment un bébé devient lecteur par la lecture
"Il y a vingt ans, on était pris pour des fous, mais on a montré depuis aux parents comment, quand on lit une histoire, le bébé est tout ouïe", explique Juliette Campagne, directrice de l'association "Lis avec moi", qui veut transmettre le goût de la lecture dès le premier âge.
Lire la suite de l’article


Réactions des principaux syndicats d'enseignants au budget 2009
Les principaux syndicats d'enseignants ont vivement critiqué le projet de loi de finances pour 2009 présenté vendredi dernier, qui prévoit 13.500 suppressions de postes dans l'Education, dans des communiqués distincts lundi.
Lire la suite de l’article



-----------------------------------------------------------------------

vendredi, septembre 26, 2008

Revue de presse du vendredi 26 septembre 2008

Quelque 13.500 postes d'enseignants ne seront pas renouvelés après des départs en retraite en 2009. Ce vendredi, la répartition de ces suppressions a été dévoilée par le ministère : 6.000 postes le seront en primaire et 7 500 dans le secondaire, dont 1.000 dans le privé. La diminution des effectifs de 22.000 élèves en collèges et lycées à la rentrée 2009 est invoquée en outre pour justifier 2.300 suppressions de postes, tandis que 500 seront créés dans le primaire où les écoliers seront 16.000 de plus. Le plus gros des suppressions proviendra des postes de stagiaires (4.500 dont 3.000 dans le primaire) et de la réaffectation au sein du primaire de 3.000 maîtres spécialisés (RASED) dans la difficulté scolaire (sur 11.000 au total). A lire aujourd’hui dans Le Parisien et demain dans beaucoup de journaux (et peut-être bientôt dans la rue ?

Selon une enquête enquête européenne sur l’opinion des jeunes de 14-16 ans publiée par La Croix , les jeunes Français seraient favorables à l’enseignement du fait religieux à l’école. Un millier d’élèves de classes de troisième et de seconde issus de l’enseignement public et privé sous contrat ont été interrogés pour cette enquête. Le choix fait par la France d’un enseignement transversal à plusieurs disciplines du “fait religieux” semble convenir, car seulement un tiers des jeunes interrogés souhaitent un cours spécifique sur la religion. En outre, 63 % des élèves estiment que l’enseignement doit prioritairement apporter des connaissances objectives sur les religions.
Concernant le respect de la laïcité, 78 % des élèves français interrogés pour cette enquête européenne estiment qu’il doit être possible de porter des signes religieux discrets, et seulement 17 % des signes « plus visibles ». S’ils approuvent donc nettement la loi de 2004 qui proscrivait les signes « ostentatoires », les jeunes semblent ouverts à certains accommodements. Ils sont par exemple 61 % à considérer que les prescriptions religieuses alimentaires pourraient être prises en compte à l’école.

EPEP.
Sous ce sigle se cache un projet évoqué depuis longtemps et matérialisé aujourd’hui par une proposition de loi déposée par trois députés UMP. Ils proposent de créer des Etablissements publics d'enseignement primaire (EPEP donc). Cela consiste, est-il affirmé dans l'exposé des motifs, à " doter l'école – actuellement dépourvue de la personnalité morale, à la différence des collèges et des lycées – d'un statut juridique qui en permette une gestion pédagogique moderne et efficace ".
C’est à lire dans Le Monde où le journaliste Luc Cédelle s’interroge “L'idée de regroupements d'écoles placés sous la responsabilité de vrais chefs d'établissements et de conseils d'administration comprenant les élus locaux n'a pas de quoi choquer à l'extérieur de l'éducation nationale, mais heurte de plein fouet la mentalité des enseignants du premier degré, imprégnés d'un profond sentiment anti-hiérarchique et historiquement soucieux de leur indépendance vis-à-vis des notabilités locales.

Entre les murs (la vie pas le film)
Didier Lapeyronnie est professeur de sociologie spécialisé dans la sociologie urbaine. Il vient de publier Ghetto urbain” (Robert Laffont),un livre où il affirme que le ghetto est désormais une réalité dans certaines de nos villes et quartiers difficiles. Il donne une interview à 20 minutes. Pour lui “le ghetto naît véritablement quand la population s'organise autour de modes de vie et d'éducation propres, de logiques familiale et économique spécifiques. Un « contre-monde » se met en place pour se protéger du monde extérieur. La loi de la rue prévaut, une sous vie politique émerge, avec pour acteurs les travailleurs sociaux, les dealers et les imams. ”. Son constat est pessimiste même s’il admet qu’on puisse en sortir individuellement “Depuis les années 2000, les quartiers se sont fermés sur eux-mêmes. L'atmosphère a changé. Aujourd'hui le nombre de gens qui ne sortent plus de la cité et ne se réfèrent plus qu'à elle est énorme.”.
Dans un autre article Antoine Germa, prof d'histoire-géo au lycée de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), trouve pourtant la thèse datée : « L'auto-organisation et les comportements communautaristes existent depuis vingt ans. Depuis quelques années, j'observe plutôt un certain désenclavement, du moins pour 20 % de mes élèves. Pendant les manifs anti-CPE, ils ont rejoint les cortèges, et après le lycée, certains s'installent à Paris. » Mais les autres - l'immense majorité - restent entre leurs murs…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 26/09/08


A l’ENA, adieu le classement de sortie, bonjour le «vécu»
Le classement de sortie de l’ENA a vécu. Mis en place avec la création de l’école au sortir de la Seconde Guerre mondiale, il pourrait être supprimé dès 2011, voire même 2010 pour la dernière promotion Emile-Zola qui vient de rentrer à l’école.
Lire la suite de l’article


"Entre les murs" mais pas au-dessus des clichés (Blog Clichy sous bois)
Comme un signe de Dieu, comme par la volonté de Jésus, ma prof d'anglais tombait malade le jour de la sortie d'Entre les murs... Ni une ni deux, je sors de l'école en courant accompagnée d'une copine pour choper la première séance de ce petit "bijou" cinématographique (oui, oui! la presse nous conditionne à peine!!).
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 26/09/08


À Aix,les étudiants vont goûter aux joies du coaching
Valérie Pécresse juge les facs d'Aix exemplaires pour leur projet contre l'échec en première année.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 26/09/08



Avez-vous déjà été confronté au bizutage ?
Témoignages
Lire la suite de l’article


Enquête sur une affaire de bizutage à la faculté de médecine d'Amiens
La ministre de l'enseignement supérieur, Valérie Pécresse, a annoncé, jeudi 25 septembre, qu'elle allait demander au recteur de l'académie d'Amiens de "diligenter" une enquête sur une affaire de bizutage révélée par RTL et qui aurait pour cadre la faculté de médecine de la ville.
Lire la suite de l’article


L'UMP relance le projet d'établissements publics pour gérer les écoles primaires
La rentrée scolaire 2009 verra-t-elle apparaître des "établissements publics" pouvant regrouper plusieurs écoles primaires, dotés d'une personnalité morale et dirigés par un conseil d'administration ? C'est un cauchemar des syndicalistes enseignants , qui voient se profiler ainsi des "usines pédagogiques", mais c'est ce que souhaite depuis longtemps, et dans la foulée de ses prédécesseurs, le ministre de l'éducation, Xavier Darcos. Depuis le jeudi 25 septembre, c'est aussi ce que préconise une proposition de loi déposée par trois députés UMP : Benoist Apparu (Marne), Guy Geoffroy (Seine-et-Marne) et Frédéric Reiss (Bas-Rhin).
Lire la suite de l’article


Le texte de la proposition de loi sur les regroupements d'écoles primaires
PROPOSITION DE LOI relative à la création des établissements publics d’enseignement primaire déposée par
Benoist Apparu, Guy Geoffroy et Frédéric Reiss, députés
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 26/09/08 (un jour de retard)


----------------------------------------------------
Le Parisien du 26/09/08



Franconville - Le collège en grève pour débarquer la principale
«J’ai pourtant vu passer une dizaine de chefs d’établissement, mais je n’ai jamais vu autant d’exaspération. Cette principale est la plus redoutable… », estime un prof en place depuis trente-cinq ans au collège du Bel-Air à Franconville. Hier, l’ensemble des enseignants et une partie du reste du personnel ont fait grève pour réclamer le départ de la principale, en poste depuis deux ans. Ils sont soutenus par les parents d’élèves.
Lire la suite de l’article


Le primaire perdra 6.000 enseignants l'an prochain
Quelque 13.500 postes d'enseignants ne seront pas renouvelés après des départs en retraite en 2009 : le ministre de l'Education, Xavier Darcos, l'avait annoncé en juillet. Ce vendredi, la répartition de ces suppressions a été dévoilée par le ministère : 6.000 postes le seront en primaire et 7 500 dans le secondaire, dont 1.000 dans le privé.
Lire la suite de l’article


Villiers sur Marne : Les élus parrainent des jeunes en échec
Les conseillers municipaux vont désormais « coacher » des jeunes de moins de 16 ans en échec scolaire ou à la recherche d’un travail.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 26/09/08



Les élèves apprécient la religion à l’école
Selon une enquête que révèle « La Croix », les jeunes Français sont favorables à l’enseignement du fait religieux à l’école, plébiscitent le respect de la diversité et une laïcité ouverte
Lire la suite de l’article


Les trois modèles européens d'enseignement du fait religieux
Enseignement transversal
Enseignement disciplinaire
Enseignement confessionnel
Lire la suite de l’article


L'opinion des différentes confessions
« Il faudrait plus de coordination »

Gérard Gobry, Directeur de l’Institut de formation pour l’étude et l’enseignement des religions (Centre universitaire catholique de Bourgogne)
« Repartir des besoins des élèves »

Claude Demissy, Pasteur de l’Église protestante d’Alsace et de Lorraine. Auteur de La Religion à l’école, Olivétan,
« Un enseignement au respect d’autrui»

Patrick Petit-Ohayon, Chef du département enseignement au Fonds social juif unifié (FSJU)
« On oublie d’enseigner l’humanisme laïque »

Charles Conte, Chargé de mission « laïcité » au sein de la Ligue de l’enseignement
Lire la suite de l’article


L’université forme des « professionnels » de la laïcité
Professionnels et étudiants d’horizons divers suivent un nouveau « master laïcité »
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos du 26/09/08



Rien vu...


-------------------------------------------------
20 minutes du 26/09/08



Quel est votre niveau en langues étrangères?
Les Français seraient les moins bons européens en langues étrangères. A l'occasion de la journée européenne des langues (26 septembre) et alors que Paris reçoit les Etats généraux du multilinguisme et la manifestation Langues en fête, on vous demande donc ce que vous pensez de votre propre niveau dans ce domaine.
Lire la suite de l’article


«Le ghetto est à la fois une cage et un cocon»
Didier Lapeyronnie, professeur de sociologie à la Sorbonne, auteur du livre choc «Ghetto urbai». Interview
Lire la suite de l’article


Des quartiers en circuit fermé
Entre eux et nous, il y a ce mur imaginaire, devenu infranchissable. Dans son livre choc Ghetto urbain” (Robert Laffont), paru cette semaine, Didier Lapeyronnie nous plonge en vase clos. Avec de nombreux chercheurs, il a enquêté durant cinq ans pour mettre à nu la vérité quotidienne des habitants des quartiers sensibles du pays. Il en résulte 600 pages passionnantes, étouffantes, violentes, et une thèse : depuis quelques années, des territoires - et des hommes - se sont « ghettoïsés ».
Lire la suite de l’article


Scènes osées à la fac de médecine d'Amiens: «Ça fait partie du folklore»
Perrine a 20 ans. Elle est étudiante en 3e année de médecine à Amiens, la «D1». Elle aussi a été «bizut», c’est l’appellation des nouveaux carabins à la fac, comme la jeune fille interrogée par RTL. Son récit reste nuancé.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 26/09/08



Un Budget 2009 inadapté pour un gouvernement déboussolé
Par Olivier Ferrand et Michel Sapin | Président de Terra Nova / ancien ministre

Le Budget devrait préparer l’avenir ; il réduit les moyens éducatifs, gèle les crédits de la recherche et de l’enseignement supérieur, assèche les ressources des collectivités locales qui représentent 75% des investissements d’infrastructures.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 26/09/08



Rien vu...


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 26/09/08



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 26/09/08


Les crédits du budget 2009 secteur par secteur
MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE
Les moyens budgétaires et fiscaux progresseront de 6,5% en 2009 par rapport à 2008, mais 900 postes seront supprimés.Les crédits de fonctionnement alloués au ministère, "première priorité budgétaire du gouvernement", seront au total de 24,16 milliards d'euros.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 26/09/08


Xavier Darcos: "C'est l'histoire d'un échec pédagogique"
La vision de l'école Entre les murs pouvait-elle plaire à Xavier Darcos, ministre de l'Education nationale qui prône le recours dans les classes aux "valeurs traditionnelles". LEXPRESS.fr lui a posé la question.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 26/09/08



Manifestation du 19 octobre dans l'Education: lancement d'un site internet
Vingt-et-une organisations de l'Education ont annoncé jeudi l'ouverture d'un site internet intitulé "une école votre avenir", destiné à mobiliser l'opinion publique contre "les suppressions de postes" et sur l'importance de "la place" de l'Education dans la société.
Lire la suite de l’article


Formation des enseignants: les syndicats FSU participeront aux discussions
Les syndicats de la FSU, notamment le SNUipp (primaire) et le Snes (secondaire), ont annoncé jeudi dans un communiqué commun qu'ils participeraient aux discussions proposées par le ministre de l'Education Xavier Darcos sur la réforme de la formation et du recrutement des enseignants.
Lire la suite de l’article


Le bras de fer d'un village breton pour garder son demi-poste d'instituteur
Des gendarmes qui filtrent l'accès à l'école, des parents chassés du bâtiment où ils campaient: la Trinité-Langonnet, petit village du Centre-Bretagne, s'est lancé dans un bras-de-fer avec l'Etat pour sauver un demi-poste d'instituteur sur les deux que comptait son école.
Lire la suite de l’article


L'Education supprime 13.500 postes, dont 6.000 d'enseignants en primaire
Le projet de budget 2009 va supprimer 13.500 postes de la maternelle au lycée, dont 6.000 postes d'enseignants en primaire, mais l'impact dans les classes sera moindre, surtout en collèges et lycées, car le gouvernement entend "employer plus efficacement" les professeurs.
Lire la suite de l’article


Formation des enseignants: le Snesup refuse le cadre de discussions proposé
Le Snesup-FSU, premier syndicat de l'enseignement supérieur, a annoncé vendredi dans un communiqué qu'il refusait le cadre des discussions sur la formation des enseignants proposé par le gouvernement.
Lire la suite de l’article


Postes supprimés en primaire: le principal syndicat déplore une "rupture"
Le principal syndicat des enseignants du primaire, le SNUipp-FSU, a estimé vendredi dans un communiqué que le projet de loi de finances 2009 "représentait une rupture" du fait de la suppression en primaire de 6.000 postes d'enseignants à la rentrée 2009.
Lire la suite de l’article


L'UMP propose des "établissements publics" pour gérer les écoles primaires
Une proposition de loi déposée jeudi par trois députés UMP prône de créer des "établissements publics d'enseignement primaire" (EPEP) qui regrouperaient plusieurs écoles primaires et en assureraient la gestion, a indiqué vendredi à l'AFP l'un de ces députés, Benoist Apparu.
Lire la suite de l’article



-----------------------------------------------------------------------

Revue de presse du vendredi 26 septembre 2008

Quelque 13.500 postes d'enseignants ne seront pas renouvelés après des départs en retraite en 2009. Ce vendredi, la répartition de ces suppressions a été dévoilée par le ministère : 6.000 postes le seront en primaire et 7 500 dans le secondaire, dont 1.000 dans le privé. La diminution des effectifs de 22.000 élèves en collèges et lycées à la rentrée 2009 est invoquée en outre pour justifier 2.300 suppressions de postes, tandis que 500 seront créés dans le primaire où les écoliers seront 16.000 de plus. Le plus gros des suppressions proviendra des postes de stagiaires (4.500 dont 3.000 dans le primaire) et de la réaffectation au sein du primaire de 3.000 maîtres spécialisés (RASED) dans la difficulté scolaire (sur 11.000 au total). A lire aujourd’hui dans Le Parisien et demain dans beaucoup de journaux (et peut-être bientôt dans la rue ?

Selon une enquête enquête européenne sur l’opinion des jeunes de 14-16 ans publiée par La Croix , les jeunes Français seraient favorables à l’enseignement du fait religieux à l’école. Un millier d’élèves de classes de troisième et de seconde issus de l’enseignement public et privé sous contrat ont été interrogés pour cette enquête. Le choix fait par la France d’un enseignement transversal à plusieurs disciplines du “fait religieux” semble convenir, car seulement un tiers des jeunes interrogés souhaitent un cours spécifique sur la religion. En outre, 63 % des élèves estiment que l’enseignement doit prioritairement apporter des connaissances objectives sur les religions.
Concernant le respect de la laïcité, 78 % des élèves français interrogés pour cette enquête européenne estiment qu’il doit être possible de porter des signes religieux discrets, et seulement 17 % des signes « plus visibles ». S’ils approuvent donc nettement la loi de 2004 qui proscrivait les signes « ostentatoires », les jeunes semblent ouverts à certains accommodements. Ils sont par exemple 61 % à considérer que les prescriptions religieuses alimentaires pourraient être prises en compte à l’école.

EPEP.
Sous ce sigle se cache un projet évoqué depuis longtemps et matérialisé aujourd’hui par une proposition de loi déposée par trois députés UMP. Ils proposent de créer des Etablissements publics d'enseignement primaire (EPEP donc). Cela consiste, est-il affirmé dans l'exposé des motifs, à " doter l'école – actuellement dépourvue de la personnalité morale, à la différence des collèges et des lycées – d'un statut juridique qui en permette une gestion pédagogique moderne et efficace ".
C’est à lire dans Le Monde où le journaliste Luc Cédelle s’interroge “L'idée de regroupements d'écoles placés sous la responsabilité de vrais chefs d'établissements et de conseils d'administration comprenant les élus locaux n'a pas de quoi choquer à l'extérieur de l'éducation nationale, mais heurte de plein fouet la mentalité des enseignants du premier degré, imprégnés d'un profond sentiment anti-hiérarchique et historiquement soucieux de leur indépendance vis-à-vis des notabilités locales.

Entre les murs (la vie pas le film)
Didier Lapeyronnie est professeur de sociologie spécialisé dans la sociologie urbaine. Il vient de publier Ghetto urbain” (Robert Laffont),un livre où il affirme que le ghetto est désormais une réalité dans certaines de nos villes et quartiers difficiles. Il donne une interview à 20 minutes. Pour lui “le ghetto naît véritablement quand la population s'organise autour de modes de vie et d'éducation propres, de logiques familiale et économique spécifiques. Un « contre-monde » se met en place pour se protéger du monde extérieur. La loi de la rue prévaut, une sous vie politique émerge, avec pour acteurs les travailleurs sociaux, les dealers et les imams. ”. Son constat est pessimiste même s’il admet qu’on puisse en sortir individuellement “Depuis les années 2000, les quartiers se sont fermés sur eux-mêmes. L'atmosphère a changé. Aujourd'hui le nombre de gens qui ne sortent plus de la cité et ne se réfèrent plus qu'à elle est énorme.”.
Dans un autre article Antoine Germa, prof d'histoire-géo au lycée de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), trouve pourtant la thèse datée : « L'auto-organisation et les comportements communautaristes existent depuis vingt ans. Depuis quelques années, j'observe plutôt un certain désenclavement, du moins pour 20 % de mes élèves. Pendant les manifs anti-CPE, ils ont rejoint les cortèges, et après le lycée, certains s'installent à Paris. » Mais les autres - l'immense majorité - restent entre leurs murs…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 26/09/08


A l’ENA, adieu le classement de sortie, bonjour le «vécu»
Le classement de sortie de l’ENA a vécu. Mis en place avec la création de l’école au sortir de la Seconde Guerre mondiale, il pourrait être supprimé dès 2011, voire même 2010 pour la dernière promotion Emile-Zola qui vient de rentrer à l’école.
Lire la suite de l’article


"Entre les murs" mais pas au-dessus des clichés (Blog Clichy sous bois)
Comme un signe de Dieu, comme par la volonté de Jésus, ma prof d'anglais tombait malade le jour de la sortie d'Entre les murs... Ni une ni deux, je sors de l'école en courant accompagnée d'une copine pour choper la première séance de ce petit "bijou" cinématographique (oui, oui! la presse nous conditionne à peine!!).
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 26/09/08


À Aix,les étudiants vont goûter aux joies du coaching
Valérie Pécresse juge les facs d'Aix exemplaires pour leur projet contre l'échec en première année.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 26/09/08



Avez-vous déjà été confronté au bizutage ?
Témoignages
Lire la suite de l’article


Enquête sur une affaire de bizutage à la faculté de médecine d'Amiens
La ministre de l'enseignement supérieur, Valérie Pécresse, a annoncé, jeudi 25 septembre, qu'elle allait demander au recteur de l'académie d'Amiens de "diligenter" une enquête sur une affaire de bizutage révélée par RTL et qui aurait pour cadre la faculté de médecine de la ville.
Lire la suite de l’article


L'UMP relance le projet d'établissements publics pour gérer les écoles primaires
La rentrée scolaire 2009 verra-t-elle apparaître des "établissements publics" pouvant regrouper plusieurs écoles primaires, dotés d'une personnalité morale et dirigés par un conseil d'administration ? C'est un cauchemar des syndicalistes enseignants , qui voient se profiler ainsi des "usines pédagogiques", mais c'est ce que souhaite depuis longtemps, et dans la foulée de ses prédécesseurs, le ministre de l'éducation, Xavier Darcos. Depuis le jeudi 25 septembre, c'est aussi ce que préconise une proposition de loi déposée par trois députés UMP : Benoist Apparu (Marne), Guy Geoffroy (Seine-et-Marne) et Frédéric Reiss (Bas-Rhin).
Lire la suite de l’article


Le texte de la proposition de loi sur les regroupements d'écoles primaires
PROPOSITION DE LOI relative à la création des établissements publics d’enseignement primaire déposée par
Benoist Apparu, Guy Geoffroy et Frédéric Reiss, députés
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 26/09/08 (un jour de retard)


----------------------------------------------------
Le Parisien du 26/09/08



Franconville - Le collège en grève pour débarquer la principale
«J’ai pourtant vu passer une dizaine de chefs d’établissement, mais je n’ai jamais vu autant d’exaspération. Cette principale est la plus redoutable… », estime un prof en place depuis trente-cinq ans au collège du Bel-Air à Franconville. Hier, l’ensemble des enseignants et une partie du reste du personnel ont fait grève pour réclamer le départ de la principale, en poste depuis deux ans. Ils sont soutenus par les parents d’élèves.
Lire la suite de l’article


Le primaire perdra 6.000 enseignants l'an prochain
Quelque 13.500 postes d'enseignants ne seront pas renouvelés après des départs en retraite en 2009 : le ministre de l'Education, Xavier Darcos, l'avait annoncé en juillet. Ce vendredi, la répartition de ces suppressions a été dévoilée par le ministère : 6.000 postes le seront en primaire et 7 500 dans le secondaire, dont 1.000 dans le privé.
Lire la suite de l’article


Villiers sur Marne : Les élus parrainent des jeunes en échec
Les conseillers municipaux vont désormais « coacher » des jeunes de moins de 16 ans en échec scolaire ou à la recherche d’un travail.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 26/09/08



Les élèves apprécient la religion à l’école
Selon une enquête que révèle « La Croix », les jeunes Français sont favorables à l’enseignement du fait religieux à l’école, plébiscitent le respect de la diversité et une laïcité ouverte
Lire la suite de l’article


Les trois modèles européens d'enseignement du fait religieux
Enseignement transversal
Enseignement disciplinaire
Enseignement confessionnel
Lire la suite de l’article


L'opinion des différentes confessions
« Il faudrait plus de coordination »

Gérard Gobry, Directeur de l’Institut de formation pour l’étude et l’enseignement des religions (Centre universitaire catholique de Bourgogne)
« Repartir des besoins des élèves »

Claude Demissy, Pasteur de l’Église protestante d’Alsace et de Lorraine. Auteur de La Religion à l’école, Olivétan,
« Un enseignement au respect d’autrui»

Patrick Petit-Ohayon, Chef du département enseignement au Fonds social juif unifié (FSJU)
« On oublie d’enseigner l’humanisme laïque »

Charles Conte, Chargé de mission « laïcité » au sein de la Ligue de l’enseignement
Lire la suite de l’article


L’université forme des « professionnels » de la laïcité
Professionnels et étudiants d’horizons divers suivent un nouveau « master laïcité »
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Les échos du 26/09/08



Rien vu...


-------------------------------------------------
20 minutes du 26/09/08



Quel est votre niveau en langues étrangères?
Les Français seraient les moins bons européens en langues étrangères. A l'occasion de la journée européenne des langues (26 septembre) et alors que Paris reçoit les Etats généraux du multilinguisme et la manifestation Langues en fête, on vous demande donc ce que vous pensez de votre propre niveau dans ce domaine.
Lire la suite de l’article


«Le ghetto est à la fois une cage et un cocon»
Didier Lapeyronnie, professeur de sociologie à la Sorbonne, auteur du livre choc «Ghetto urbai». Interview
Lire la suite de l’article


Des quartiers en circuit fermé
Entre eux et nous, il y a ce mur imaginaire, devenu infranchissable. Dans son livre choc Ghetto urbain” (Robert Laffont), paru cette semaine, Didier Lapeyronnie nous plonge en vase clos. Avec de nombreux chercheurs, il a enquêté durant cinq ans pour mettre à nu la vérité quotidienne des habitants des quartiers sensibles du pays. Il en résulte 600 pages passionnantes, étouffantes, violentes, et une thèse : depuis quelques années, des territoires - et des hommes - se sont « ghettoïsés ».
Lire la suite de l’article


Scènes osées à la fac de médecine d'Amiens: «Ça fait partie du folklore»
Perrine a 20 ans. Elle est étudiante en 3e année de médecine à Amiens, la «D1». Elle aussi a été «bizut», c’est l’appellation des nouveaux carabins à la fac, comme la jeune fille interrogée par RTL. Son récit reste nuancé.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 26/09/08



Un Budget 2009 inadapté pour un gouvernement déboussolé
Par Olivier Ferrand et Michel Sapin | Président de Terra Nova / ancien ministre

Le Budget devrait préparer l’avenir ; il réduit les moyens éducatifs, gèle les crédits de la recherche et de l’enseignement supérieur, assèche les ressources des collectivités locales qui représentent 75% des investissements d’infrastructures.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 26/09/08



Rien vu...


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 26/09/08



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 26/09/08


Les crédits du budget 2009 secteur par secteur
MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE
Les moyens budgétaires et fiscaux progresseront de 6,5% en 2009 par rapport à 2008, mais 900 postes seront supprimés.Les crédits de fonctionnement alloués au ministère, "première priorité budgétaire du gouvernement", seront au total de 24,16 milliards d'euros.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 26/09/08


Xavier Darcos: "C'est l'histoire d'un échec pédagogique"
La vision de l'école Entre les murs pouvait-elle plaire à Xavier Darcos, ministre de l'Education nationale qui prône le recours dans les classes aux "valeurs traditionnelles". LEXPRESS.fr lui a posé la question.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 26/09/08



Manifestation du 19 octobre dans l'Education: lancement d'un site internet
Vingt-et-une organisations de l'Education ont annoncé jeudi l'ouverture d'un site internet intitulé "une école votre avenir", destiné à mobiliser l'opinion publique contre "les suppressions de postes" et sur l'importance de "la place" de l'Education dans la société.
Lire la suite de l’article


Formation des enseignants: les syndicats FSU participeront aux discussions
Les syndicats de la FSU, notamment le SNUipp (primaire) et le Snes (secondaire), ont annoncé jeudi dans un communiqué commun qu'ils participeraient aux discussions proposées par le ministre de l'Education Xavier Darcos sur la réforme de la formation et du recrutement des enseignants.
Lire la suite de l’article


Le bras de fer d'un village breton pour garder son demi-poste d'instituteur
Des gendarmes qui filtrent l'accès à l'école, des parents chassés du bâtiment où ils campaient: la Trinité-Langonnet, petit village du Centre-Bretagne, s'est lancé dans un bras-de-fer avec l'Etat pour sauver un demi-poste d'instituteur sur les deux que comptait son école.
Lire la suite de l’article


L'Education supprime 13.500 postes, dont 6.000 d'enseignants en primaire
Le projet de budget 2009 va supprimer 13.500 postes de la maternelle au lycée, dont 6.000 postes d'enseignants en primaire, mais l'impact dans les classes sera moindre, surtout en collèges et lycées, car le gouvernement entend "employer plus efficacement" les professeurs.
Lire la suite de l’article


Formation des enseignants: le Snesup refuse le cadre de discussions proposé
Le Snesup-FSU, premier syndicat de l'enseignement supérieur, a annoncé vendredi dans un communiqué qu'il refusait le cadre des discussions sur la formation des enseignants proposé par le gouvernement.
Lire la suite de l’article


Postes supprimés en primaire: le principal syndicat déplore une "rupture"
Le principal syndicat des enseignants du primaire, le SNUipp-FSU, a estimé vendredi dans un communiqué que le projet de loi de finances 2009 "représentait une rupture" du fait de la suppression en primaire de 6.000 postes d'enseignants à la rentrée 2009.
Lire la suite de l’article


L'UMP propose des "établissements publics" pour gérer les écoles primaires
Une proposition de loi déposée jeudi par trois députés UMP prône de créer des "établissements publics d'enseignement primaire" (EPEP) qui regrouperaient plusieurs écoles primaires et en assureraient la gestion, a indiqué vendredi à l'AFP l'un de ces députés, Benoist Apparu.
Lire la suite de l’article



-----------------------------------------------------------------------
 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.