jeudi, mai 15, 2008

Revue de presse du jeudi 15 mai 2008

La bataille du service minimum à l'école fait diversion et fait oublier les revendications des enseignants. On peut même dire que si la moitié de l’énergie dépensée dans cette polémique et dans la mise en place du dispositif de SMA (Serice Minimum d’Accueil) était consacrée à NÉGOCIER et prendre en compte l’avis des enseignants, on n’en serait pas là...
Nicolas Sarkozy continue d’ailleurs dans cette logique de diversion avec l’annonce que le gouvernement déposera avant l'été un projet de loi sur un «droit à l'accueil des enfants inscrits dans nos écoles» lors des mouvements de grève ainsi qu’une déclaration préalable des enseignants grévistes.
Au fait ces enseignants grévistes, combien étaient-ils ? On oublierait presque d’en parler…
300.000 manifestants selon les syndicats. Plus de 46% des professeurs des écoles étaient en grève à la mi-journée, 55% dans le secondaire selon le ministère. Donc, près d’un enseignant sur deux en grève et malgré cela, rien ne bouge… hormis les effets de manche sur le service minimum…

Autre diversion avec l’article du journal Le Figaro consacré à Ces 23 000 enseignants 
sans élèves visés par Darcos. Encore une fois, mais on ne s’y habitue pas, on y mélange tout. Ce chiffre est en fait une addition en ” équivalents heures postes“. Certains enseignants bénéficient d’une ou deux heures de “décharge” pour compenser le surcroît de travail de certaines classes ou pour certaines tâches pédagogiques. L’article du Figaro laisse entendre que les discussions sur les conditions de travail des enseignants pourraient généraliser la transformation de certaines décharges en heures supplémentaires. L’article évoque un rapport de la Cour des Comptes qui estime que l'on pourrait réduire de 40 % les décharges et économiser ainsi 11 800 postes.

Finissons avec la noix d’honneur du jour sinon de la semaine. C’est la déclaration d’André Santini qui propose aux fonctionnaires grévistes de porter un bandeau à la japonaise, au lieu de "provoquer la pagaille" Réponse de François Chérèque, le leader de la CFDT assez remonté et qui gagne le prix de la meilleure réplique de la journée : "Et pourquoi pas une plume dans le derrière ?"

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 15/05/08



Une loi sur le service minimum à l'école avant l'été
Nicolas Sarkozy annonce que le gouvernement déposera avant l'été un projet de loi sur un «droit à l'accueil des enfants inscrits dans nos écoles» lors des mouvements de grève. Ce projet prévoit une déclaration préalable des enseignants grévistes.
Lire la suite de l’article


Dans sa ville, Xavier Bertrand n'a pas mis en place de service minimum
A l'école primaire Paul Bert de Saint-Quentin, où le ministre du Travail Xavier Bertrand est adjoint au maire, les parents d'élèves ont été informés que les enfants ne seraient pas accueillis ce jeudi.
Lire la suite de l’article


Plus de 300.000 fonctionnaires ont manifesté aujourd'hui
Ils étaient selon les syndicats plus de 300.000 à être descendus dans la rue un peu partout en France pour protester contre les suppressions de postes et défendre le service public.
Lire la suite de l’article


La bataille du service minimum à l'école
Alors que la fonction publique, Education nationale en tête, défile aujourd’hui, de nombreuses mairies de gauche refusent d’organiser l’accueil minimum voulu par le gouvernement dans les écoles.
Lire la suite de l’article


Abécédaire de la colère des fonctionnaires
Baisse des effectifs et recours au privé mobilisent la fonction publique.
Lire la suite de l’article


Diversion
Est-ce pour mieux faire passer la pilule de ses réformes discutables que Xavier Darcos en a autant fait depuis deux semaines sur le sujet du service minimum d’accueil ou SMA ? On peut se poser la question. Quoi qu’il en soit le débat est lancé. A la hussarde, selon la méthode Sarkozy. Le ministre exige des maires qu’ils organisent l’accueil des élèves pendant la grève des professeurs. Un vrai combat idéologique : «bons» maires de droite qui demandent à leurs employés municipaux de jouer les baby-sitters, contre «mauvais» maires de gauche qui refusent de «se décarcasser» (selon l’expression de François Fillon). Tandis qu’André Santini , lui, demande aux fonctionnaires de porter un brassard à la japonaise plutôt que de faire grève.
Lire la suite de l’article


Les deux écoles du service minimum
A Strasbourg, 26 écoles maternelles et élémentaires devraient être fermées aujourd’hui sur les 111 que compte la ville. Et la nouvelle municipalité socialiste n’a pas prévu d’assurer le service minimum d’accueil souhaité par le ministère de l’Education nationale
Lire la suite de l’article


La veillée d'armes de Xavier Darcos
Des couloirs de l'Assemblée à un dîner avec Hélène Carrère d'Encausse, en passant par une remise de médailles et une tournée des médias, Libération a suivi ce fidèle de Sarkozy, très remonté avant la grève.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 15/05/08


Ces 23 000 enseignants 
sans élèves visés par Darcos
Face à la grogne contre les suppressions de postes, le ministre s'attaque au problème des profs «détachés» absents de leurs classes.
Lire la suite de l’article


Des profs employés pour défendre le marais poitevin
Certains enseignants «détachés» occupent des emplois très éloignés de l'enseignement.
Lire la suite de l’article


Bientôt un «droit à l'accueil» des élèves
Nicolas Sarkozy promet un projet de loi «avant l'été», qui obligera les communes à recevoir les enfants quand les enseignants seront en grève.
Lire la suite de l’article


300.000 manifestants en France, selon les syndicats
Plus de 46% des professeurs des écoles étaient en grève à la mi-journée, selon le ministère. Dans la fonction publique, on compte de 15% à 30% de grévistes. Une mobilisation qui «ne règle rien», estime Xavier Darcos.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 15/05/08



Plus de 200 000 manifestants contre les suppressions de postes dans la fonction publique
Près d'un enseignant sur deux en grève, des lycéens formant le gros des cortèges dans les manifestations : l'éducation nationale et la question des suppressions de poste ont été au centre de la journée de mobilisation dans la fonction publique, mardi 15 mai.
Lire la suite de l’article


Fonction publique : le gouvernement dénonce une grève "surannée", "datée" et "égoïste"
Le ministre du budget et de la fonction publique, Eric Woerth, a estimé, jeudi 15 mai, sur i-Télé, que "défiler avec des pancartes pour dire 'je veux plus de moyens', c'est une manière très égoïste de voir les choses". "Il faut accepter de se remettre plus en cause. Ce n'est pas un problème de droite, ce n'est pas un problème de gauche, c'est un problème d'efficacité du service public", a-t-il poursuivi.
Lire la suite de l’article


"Il est hors de question d'arrêter le mouvement lycéen"
Florian Lecoultre, président de l'Union nationale lycéenne
Lire la suite de l’article


Nicolas Sarkozy veut imposer par la loi le service minimum d'accueil dans les écoles
Un projet de loi instaurant un "droit à l'accueil" dans le primaire en cas de grève, ainsi qu'une déclaration préalable des enseignants grévistes, sera déposé "avant l'été", a annoncé Nicolas Sarkozy, jeudi 15 mai, au soir d'un mouvement national dans l'éducation.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 15/05/08 (un jour de retard)



Colère dans l'éducation nationale
Les cinq fédérations (FSU, Unsa-Education, Sgen-CFDT, Ferc-CGT et Sud-Education) qui appellent à se faire entendre ce jeudi dans la rue ont estimé que "les transformations de l’Ecole impliquent une tout autre dynamique pour le système éducatif et pour les métiers de l’Education".
Lire la suite de l’article


La Fonction publique se mobilise
60 000 à Paris, 30 000 à Marseille, forte mobilisation dans toutes les régions de France. Les fédérations de fonctionnaires - en tête desquelles celles de l’Education nationale - ont réussi leur journée d’action pour dénoncer les suppressions de postes et la Révision générale des politiques publiques, qualifiée de "plan social déguisé".
Lire la suite de l’article


Appel : le service public est notre richesse
A l’initiative de personnalités du monde associatif et syndical ainsi que de la société civile, un appel intitulé "le service public est notre richesse", soutenu par la Fondation Copernic, est lancé contre la RGPP (Révision Générale des Politiques Publiques)
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 15/05/08 ( payant)



Sarkozy prône le droit à l'accueil des écoliers lors des grèves
Le président de la République a demandé au gouvernement de déposer avant l'été un projet de loi «qui instituera un droit à l'accueil des enfants inscrits dans nos écoles» en cas de grève.
Lire la suite de l’article


Grève bien suivie chez les enseignants
Lycéens, parents et fonctionnaires, en majorité des enseignants, ont manifesté jeudi contre les dizaines de milliers de suppressions de postes attendues ces prochaines années.
Lire la suite de l’article


Hollande: Sarkozy veut «ouvrir une épreuve de force»
Le premier secrétaire du PS a accusé le président de la République d'«ouvrir une épreuve de force» et de «diviser les Français» en annonçant une loi sur l'accueil obligatoire des enfants en cas de grève dans les écoles.
Lire la suite de l’article


Grève: les élèves devront être accueillis
Nicolas Sarkozy a demandé au gouvernement de se pencher sur une loi qui "instituera un droit à l'accueil" des élèves pendant les grèves. Un peu plus tôt, les manifestations ont réuni entre 200.000 et 300.000 personnes dans toute la France.
Lire la suite de l’article


Les profs ouvrent le bal des grèves de mai
Entre 50 et 70 % de grévistes chez les enseignants aujourd'hui, les prévisions annoncent une grève massive. Avec d'autres fonctionnaires et des lycéens, ils protestent notamment contre les réductions d'effectifs .
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 15/05/08



Les syndicats repartent à l'offensive
Sur la défense des services publics, jeudi 15 mai, ou sur les retraites, le 22 mai, les syndicats espèrent encore infléchir les réformes du gouvernement
Lire la suite de l’article


Jean-Claude Mailly : "La seule logique du gouvernement, faire des économies"
Sur les services publics ou sur les retraites, Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force ouvrière, espère encore faire bouger le gouvernement
Lire la suite de l’article


«Il n’est pas évident d'assumer son homosexualité»
À la veille de la Journée mondiale de lutte contre l'homophobie, des homosexuels de générations différentes témoignent du regard de la société à leur égard
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 15/05/08


Sarkozy annonce une loi sur le «droit à l'accueil» des écoliers
Un projet de loi instaurant un «droit à l'accueil» dans le primaire en cas de grève et une déclaration préalable des enseignants grévistes sera déposé avant l'été, a annoncé jeudi Nicolas Sarkozy au soir d'un mouvement national bien suivi dans la fonction publique, et notamment l'éducation.
Lire la suite de l’article


Qui fait grève ce jeudi 15 mai?
Des renforts pour les enseignants en grève le 15 mai. Suite à l’appel à la grève dans l'Education nationale, les syndicats de toute la fonction publique ont appelé à cesser le travail: 5,2 millions d'agents sont concernés. Les lycéens seront également mobilisés.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 15/05/08



A un mois du bac, les lycéens manifestent en marche arrière
Enseignants, étudiants, chercheurs, fonctionnaires battront le pavé dans toute la France, ce jeudi, à l'appel des syndicats. Les lycéens devraient leur emboîter le pas. Ultime baroud? Ce rendez-vous reste un test pour le mouvement lycéen qui est apparu déplumé, ces derniers jours.
Les manifestations lycéennes, la semaine dernière, ont accusé un étiolement non négligeable: à Paris, les organisateurs estimaient n'avoir rassemblé que 6000 personnes (1900 selon la police), le 6 mai… contre 40 000 lors des manifestations d'avril. Même température en région, jusqu'à Marseille où la manifestation ce jour-là avait même dû être annulée faute de participation.
Le 9 mai, Xavier Darcos recevait les deux principaux syndicats lycéens, très remontés depuis plusieurs semaines contre "des provocations" du ministre de l'Education nationale. Les deux structures syndicales étaient ressorties en ordre dispersé du rendez-vous au ministère, alors que la mobilisation fléchissait déjà.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 15/05/08



Grève : les enseignants en tête du cortège
Le mot d'ordre de grève contre les réductions d'effectifs devrait être bien suivie dans l'Éducation, ce jeudi. Dans le reste de la Fonction publique, c'est moins évident.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 15/05/08



Grève: Forte mobilisation prévue
Les syndicats appellent ce jeudi à une troisième grève depuis l'élection de Nicolas Sarkozy dans l'Education nationale et l'ensemble de la fonction publique d'État, pour dénoncer les suppressions de postes de fonctionnaire. La fonction publique a déjà fait grève le 20 novembre 2007 et le 24 janvier dernier. Selon les syndicats, la mobilisation s'annonce massive.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 15/05/08


Journée d'actions des fonctionnaires contre les suppression de postes
Les fédérations de la Fonction publique appellent à la grève et à des manifestations dans toute la France pour dénoncer les suppressions de postes et la Révision générale des politiques publiques dans laquelle les syndicats voient un "plan social déguisé". A Paris, un défilé partira de la place d'Italie à 14h30.
Lire la suite de l’article


Journée d'actions des fonctionnaires : entre 200 et 300.000 manifestants
Dans le cortège parisien, fonctionnaires, lycéens et parents d'élèves étaient "entre 50 et 60.000" selon la FSU, 18.000 selon la police.
> 55% de grévistes dans les écoles selon les syndicats, 46,16% selon le ministère. Dans le secondaire, entre 63% et 33,55% de grévistes selon les estimations.
> Nicolas Sarkozy annonce un projet de loi "avant l'été" sur l'accueil des écoliers
Lire la suite de l’article


Les réactions des principaux leaders syndicaux
Voici les premières déclarations des leaders syndicaux présents dans le cortège des fonctionnaires, enseignants, lycéens et étudiants défilant jeudi 15 mai à Paris
Lire la suite de l’article


Brassards de grève : "Et pourquoi pas une plume dans le derrière ?"
François Chérèque, le leader de la CFDT, répond à André Santini qui propose aux fonctionnaires grévistes de porter un bandeau à la japonaise, au lieu de "provoquer la pagaille".
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
L’Express.fr du 15/05/08


Manifestations: Darcos à l'épreuve des syndicats
Xavier Darcos a négocié un compromis avec les lycéens. Mais reste ferme face aux enseignants, toujours très mobilisés et qui manifesteront ce jeudi. Pourront-ils, une fois encore, infléchir le rapport de forces en leur faveur?
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 15/05/08



Service minimum dans les écoles: Sarkozy a "franchi la ligne rouge" selon les syndicats
Nicolas Sarkozy a annoncé jeudi un "projet de loi" avant l'été instaurant un "droit à l'accueil des enfants" dans les écoles primaires les jours de grève, au soir d'une forte mobilisation du secteur éducatif, provoquant l'indignation des syndicats pour qui il a "franchi la ligne rouge".
Lire la suite de l’article


Accueil dans les écoles: une loi pour "la liberté" et "l'égalité de tous"
L'UMP par les voix de son secrétaire général, Patrick Devedjian, et d'une de ses porte-parole, Chantal Brunel, a salué jeudi soir l'annonce par Nicolas Sarkozy d'un projet de loi instaurant un "droit d'accueil" dans les écoles en cas de grève.
Lire la suite de l’article


Les chiffres des principales manifestations syndicales du 15 mai
les manifestations syndicales du 22 mai contre les suppressions de postes prévues en 2008-2009 dans la Fonction publique ont rassemblé au total 200.000 personnes dans toute la France selon le ministère de l'Intérieur, et 300.000 selon le syndicat FSU.
Lire la suite de l’article


Accueil obligatoire dans les écoles "contraire à la Constitution" (Delanoë)
Le maire de Paris Bertrand Delanoë a qualifié jeudi de "passage en force" et de mesure "contraire à la Constitution" l'obligation des communes annoncée par Nicolas Sarkozy de mettre en place un service minimum de garderie dans les écoles fermées en cas de grève.
Lire la suite de l’article


PCF: Sarkozy veut créer un "service public de casseurs de grève"
Le PCF a accusé jeudi Nicolas Sarkozy de vouloir créer un "service public de casseurs de grève" en annonçant un projet de loi pour instaurer un "droit à l'accueil" dans le primaire en cas de grève.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

1 commentaire:

prof_en_lutte a dit…

A Paris, un mouvement de grève reconductible est lancé depuis le 15 mai par les profs du 1er degré:
leur site:
http://profs-en-greve.effraie.org

 
Licence Creative Commons
Chronique éducation de Philippe Watrelot est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à http://philippe-watrelot.blogspot.fr.