mardi, mai 06, 2008

Revue de presse du mardi 6 mai 2008

Entre 2000 et 6000 élèves ont défilé mardi à Paris, d'après Le Figaro. Cependant, l'appel à la mobilisation a été mieux suivi dans certaines villes de province comme Toulouse et Rouen.
Des manifestations moins nombreuses par rapport à la dernière journée de mobilisation Dans les académies franciliennes, la rentrée n'a eu lieu que depuis deux jours, donc on ne s'attendait pas à quelque chose d'énorme aujourd'hui », a expliqué Léo Moreau, de l'UNL, qui attribue cette foule des petits jours aux «bacs blancs, aux stages dans les lycées professionnels» et à «l'approche du baccalauréat » et s'attend à une forte mobilisation lycéenne le 15 mai.

Toujours selon Le Figaro Xavier Darcos annonce que s'il n'arrive pas à instaurer le service minimum par la négociation pour la journée du 15 mai, il passera par la loi. Son objectif principal est d'instaurer une déclaration préalable individuelle de grève, a priori 48 heures à l'avance, à l'image de ce qui a été mis en place dans les transports. Dans les textes actuels, un professeur des écoles peut se déclarer gréviste jusqu'au tout début de ses cours, même si les préavis syndicaux doivent être déposés au moins cinq jours à l'avance. Rappelons cependant que dans la pratique, la plupart des enseignants et des écoles préviennent les parents à l'avance afin qu'ils s'organisent...
Cette nouvelle annonce que Xavier Darcos confirmera peut-être dans le chat organisé par le journal Le Monde, ce mercredi 7 mai semble donc, aux yeux des syndicats, une nouvelle provocation.

Encore une “affaire” qui risque de faire du bruit et d'accentuer la crispation dans les rapports entre parents et enseignants.
Dans Le Parisien, on apprend qu'un père d'élève vient de porter plainte, contre la principale du collège où son fils est soupçonné d'avoir volé les clés d'un enseignant. Pas question pour lui de laisser son fils risquer l'exclusion à quelques semaines du brevet. « C'était une grosse rigolade entre copains. Et l'enquête n'a pas permis d'établir clairement que mon fils a volé ces clés », défend le papa, par ailleurs fonctionnaire à la préfecture de police de Paris.

Mai 68, encore... Dans Ouest France, on s'intéresse à l'école Sélection, place de l'élève, autorité, le journal propose le regard croisé d'une enseignante qui a connu les évolutions de l'après-68 et deux jeunes gens engagés dans la vie politique et associative.Il interroge aussi Hervé Hamon pour qui « on a ouvert les portes de l'école sans la changer »
Signalons qu'il y a quarante ans, le 6 mai 1968, Alors que le mouvement s'étendait chez les enseignants, le prix Nobel de physique Alfred Kastler, avec d'autres “mandarins”, appelait les enseignants à se mobiliser.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 06/05/08


Rien vu...


---------------------------------------------
Le Figaro du 06/05/08


Rentrée timide pour 
le mouvement lycéen
Entre 2000 et 6000 élèves ont défilé mardi à Paris, une affluence bien moindre qu'avant les vacances. Cependant, l'appel à la mobilisation a été mieux suivi dans certaines villes de province comme Toulouse et Rouen.
Lire la suite de l’article


Service minimum : Xavier Darcos prêt à recourir à la loi
Afin de faciliter l'accueil des élèves, le ministre de l'Éducation pourrait obliger les enseignants à déclarer s'ils sont grévistes. La journée du 15 mai servira de nouveau test.
Lire la suite de l’article


Le dogme contre 
le service minimum
L'éditorial d'YvesThréard du 6 mai.
Lire la suite de l’article


Anne Kerkhove : «Près de 80 % des familles y sont favorables»
Réélue ce week-end, la présidente de la Peep (deuxième fédération de parents d'élèves du public, classée à droite) soutient la réforme sur le service minimum mais s'inquiète du clivage politique grandissant sur le sujet.
Lire la suite de l’article


Les maires PS bien décidés 
à ne pas jouer le jeu
Les élus de gauche estiment que le gouvernement n'assume pas ses responsabilités.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 06/05/08



Au retour des vacances, les lycéens parisiens peinent à mobiliser
portfolio sonore
Lire la suite de l’article


Universités autonomes
Trois mois. C'est le temps qu'il aura fallu au président Sarkozy pour concrétiser une de ses principales promesses de campagne, l'autonomie des universités.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 06/05/08 (un jour de retard)



Les lycéens manifestent avant la journée 15 mai
Une trentaine de manifestations lycéennes contre les suppressions de postes dans les collèges et lycées étaient organisées dans toute la France. 5 000 manifestants à Paris, 3 000 à Toulouse, 2 500 à Orléans…
Lire la suite de l’article


La provocation selon Xavier Darcos
Le ministre entend poursuivre l’expérimentation du service minimum d’accueil, le 15 mai, jour de grève des enseignants. Les syndicats dénoncent « un rideau de fumée ».
Lire la suite de l’article


Huitième manif lycéenne demain à Paris
L’Union nationale lycéenne (UNL) appelle les lycéens « à une journée d’action partout en France mardi », avec une manifestation à Paris, pour protester contre les suppressions de postes prévues à la rentrée. Le cortège s’élancera à 14 heures de la place de la République pour rejoindre celle de la Nation.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 06/05/08 ( payant)



Son fils menacé de sanction au collège, il porte plainte
Les parents d'élèves n'hésitent désormais plus à contester les sanctions prises contre leurs enfants. Voire à porter plainte, comme vient de le faire - contre la principale - le père d'un collégien soupçonné d'avoir volé les clés d'un enseignant.
Lire la suite de l’article


Faible mobilisation des lycéens
Les lycéens mobilisés contre les suppressions de postes ont tenté mardi de maintenir la pression en vue du 15 mai, journée de grève dans l'Education, mais les cortèges ont été en général moins fournis que le 29 avril, dernière journée de mobilisation.
Lire la suite de l’article


Suppressions de postes: neuf lycées bloqués à Paris
Neuf lycées étaient bloqués à Paris mardi par des lycéens, dans le cadre de la journée nationale de manifestations pour protester contre les milliers de suppressions de postes dans les collèges et lycées prévues à la rentrée prochaine, a-t-on appris auprès du rectorat.

Lire la suite de l’article



L'UMP Paris demande à Delanoë d'organiser le service minimum
Le président du groupe UMP au Conseil de Paris, Jean-François Lamour, a appelé lundi le maire PS Bertrand Delanoë à organiser un service minimum d'accueil dans les écoles de la capitale lors de la grève le 15 mai dans la fonction publique, comme le propose Xavier Darcos (Education).
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 06/05/08



Rien vu...


-------------------------------------------------
20 minutes du 06/05/08



Rien vu...


------------------------------------------------
Rue89 du 06/05/08



Un prof internaute a planché sur les programmes de Darcos
Pendant deux mois, les enseignants ont été consultés par le ministère sur un projet de refonte des programmes. Une consultation qui avait valu à Rue89 de nombreux témoignages ou commentaires, la plupart s'émouvant du "tournant réactionnaire" acté par ces nouveaux programmes.
Parmi ces internautes, l'un d'eux, Sébastien Goyer, nous a contacté plusieurs fois: d'abord avant d'avoir pris connaissance de la version finale telle que Xavier Darcos l'a présentée mardi dernier. Puis après le discours du ministre de l'Education nationale, qui en dévoilait les grandes lignes la semaine dernière.
Directeur d'une petite école en Charente et prof dans une classe de trois niveaux (grande section, CP et CE1), Sébastien Goyer reproche au ministère d'avoir "transformé le rôle des enseignants en distributeurs de savoirs et de connaissances au lieu d'en faire des médiateurs" et instauré "un bachotage dès le CE1" en faisant la part belle aux apprentissages mécanistes et au par coeur.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 06/05/08



« On a ouvert les portes de l'école sans la changer »
Mai 1968-mai 2008. Dernier volet aujourd'hui avec l'école et l'éducation. Sélection, place de l'élève, autorité, le regard croisé d'une enseignante qui a connu les évolutions de l'après-68 et deux jeunes gens engagés dans la vie politique et associative.
Lire la suite de l’article


Ils parlent des notes, d'une gifle, de l'autorité...
Doris Madingou, 22 ans, étudiante en master de droit, travaille aussi au Musée du Louvre. Membre de la Gauche moderne de Jean-Marie Bockel, élue conseillère municipale à Rennes sur une liste de soutien à la majorité présidentielle.
Tanguy Hoanen a 30 ans. Il a vite décroché de la sociologie, à l'université. Titulaire d'un brevet d'animateur, il est l'un des piliers de l'Âge de la tortue, un collectif d'artistes rennais qui préfèrent travailler au milieu des tours que sous les ors des théâtres.
Anne-Marie Le Corfec, 64 ans, arrive de Granville. Retraitée, elle a enseigné l'histoire et la géographie tout au long d'une carrière. Déjà prof en 68, et mère de famille, elle « allait aux AG avec ses enfants sous le bras. »
Lire la suite de l’article


Handicapé en BTS : l'appel à l'aide d'un parent
Pas d'auxiliaire de vie scolaire dans sa formation. Pierre-Yves, 20 ans, atteint de la maladie de l'homme de pierre, ne peut donc suivre les cours.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Sud-Ouest du 06/05/08



Rien vu...


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 06/05/08



La gronde lycéenne en sommeil
Après plusieurs semaines de mobilisation, le mouvement lycéen contre la suppression de postes d'enseignants dans l'Education est à bout de souffle. Mardi, ils n'étaient plus que 5000 à défiler à Paris, contre 50 000 avant les vacances. Mais si Xavier Darcos a réaffirmé sa fermeté, les leaders lycéens gardent espoir et attendent la journée de grève nationale du 15 mai.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 06/05/08


Nouvelles manifestations des lycéens en France
"On manifeste pour montrer que les lycéens sont toujours mobilisés après les vacances, on est dans la logique d'un tour de chauffe avant le 15 mai", déclare Léo Moreau, vice-président de l'UNL, en tête du cortège parisien, où les manifestants étaient entre 1.900 et 6.000.
Lire la suite de l’article


Le prix Nobel Alfred Kastler appelle
les enseignants à la mobilisation
Alors que le mouvement s'étend chez les enseignants, vingt professeurs libéraux des facultés des sciences de Paris et d'Orsay, dont le prix Nobel de physique Alfred Kastler, appellent les enseignants à se mobiliser.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 06/05/08


Moins de lycéens dans les rues
La mobilisation des lycéens de ce mardi n'a pas été aussi massive que lors des précédents défilés, où l'on avait compté jusqu'à 20 000 personnes. Les manifestants ont défilé l'après-midi dans les rues de Paris, Toulouse, Grenoble ou Orléans, afin de protester contre les suppressions de postes dans les collèges et lycées.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 06/05/08



Neuilly : Arnaud Teullé nommé inspecteur de l'académie de Paris
Le candidat dissident de l'UMP aux municipales de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), Arnaud Teullé, a été nommé à l'Education nationale au poste d'inspecteur de l'académie de Paris, par décret du président de la République paru au Journal officiel du 4 mai.
Lire la suite de l’article


Suppressions de postes: entre 1.900 et 6.000 lycéens manifestent à Paris
Quelque 6.000 lycéens et enseignants selon l'Union nationale lycéenne (UNL), 1.900 selon la police, ont manifesté sans incident mardi à Paris pour protester contre les milliers de suppressions de postes prévues à la rentrée 2008, ont constaté des journalistes de l'AFP.
Lire la suite de l’article


Programmes primaire: 20 organisations appellent Darcos à éviter le "gâchis"
Vingt organisations, dont les trois principaux syndicats du primaire et la FCPE, principale fédération de parents d'élèves, ont appelé mardi Xavier Darcos à "éviter un énorme gâchis", en suspendant son projet de nouveaux programmes du primaire, un "danger", selon elles.
Lire la suite de l’article


Suppression de la carte scolaire: les parents craignent les désillusions
Alors que la période des inscriptions bat son plein, la "suppression" de la carte scolaire mise en avant par le gouvernement suscite la perplexité des parents d'élèves qui redoutent des désillusions, le libre choix s'exerçant dans la limite des places disponibles.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.