lundi, mai 12, 2008

Revue de presse du lundi 12 mai 2008

Une semaine compliquée pour Xavier Darcos.
Pour Le Figaro c’est même une semaine décisive. ”. Il faut rappeler que la journée de jeudi 15 mai est celle d’un grand mouvement de grève de l’éducation nationale. Ce jour-là les enseignants et même les parents d'élèves pourraient être nombreux à protester contre la suppression des 11 200 postes dans l'Éducation nationale pour la rentrée 2008. D’autant plus que beaucoup ont compris que les suppressions de cette année ouvrent la porte à encore plus pour les années suivantes…

Avec le journal Le Monde, on semble en savoir un peu plus sur la prochaine réforme des lycées. Interrogé sur ce sujet le ministre de l'éducation avance la notion de "modularité" des enseignements. C'est-à-dire basée sur la construction de parcours individuel et non plus sur des séries bien déterminées.
M. Darcos refuse d'entrer plus avant dans la description technique de sa réforme et assure que celle-ci doit faire l'objet d'un travail approfondi. Il prévoit de désigner "au plus tard le 10 juillet" une personnalité "issue de la maison"dont la mission sera de mener à bien la réforme du lycée, pour application à la rentrée 2009. Il précise cependant que les emplois du temps devraient alterner les cours et des "moments d'étude". Et il propose surtout d'"offrir systématiquement du soutien à ceux qui en ont besoin". Il envisage aussi de "remplacer le redoublement par des enseignements complémentaires". Il faut souligner qu’éliminer les redoublements au lycée permettrait ainsi d'économiser des milliers de postes. On voit aussi que cette réforme des lycées a à voir également avec la redéfinition du métier d’enseignant développée dans la commission Pochard.

Encore une annonce… . Mais une annonce est-elle une information ?
Samedi matin, lors d’une cérémonie commémorant l’esclavage, au jardin du Luxembourg à Paris, le président Nicolas Sarkozy a annoncé que «la traite des noirs, l’esclavage ainsi que leur abolition» seraient inscrits dans les programmes de l’enseignement primaire dès la prochaine rentrée scolaire. Même si on peut approuver le contenu de cette annonce, cela pose toujours la même question que formule Martin Vidberg sur son blog J’avoue que je suis toujours un peu mal à l’aise quand un homme politique décide du contenu d’un manuel d’histoire, même s’il s’agit du Président de la République.[…] Alors qui doit écrire les manuels d’histoire puisqu’il faut bien que quelqu’un décide ? ”.
Mais au delà de l’effet d’annonce et de l’absence de mémoire des médias comme le dit une tribune de Rue89, il faut surtout rappeler que cet enseignement est déjà présent dans les programmes du primaire ! Dans les programmes de 2002, cycle des approfondissements, on lit « Histoire : “le temps des découvertes : la planète désormais accessible,
mais l’apparition d’une nouvelle forme d’esclavage,” ». Ça en dit long aussi sur la manière dont se fabrique l’opinion et sur les insuffisances de la presse dans son devoir de vérification et de vigilance vis-à-vis de la communication politique.
Signalons sur ce sujet, que L’Humanité sort un numéro hors-série . On peut y lire notamment une interview du footballeur Lilian Thuram où il plaide pour une meilleure prise en compte de cette question dans l’enseignement de l’histoire.

Attardons nous pour finir, sur un très bon reportage dans Libération sur l’école Antoine-Balard de Montpellier où notre ami Sylvain Connac a mis en place avec les autres enseignants des classes uniques coopératives. Ici, pas de notes mais des ceintures de couleurs auxquelles correspondent des droits. Plus les enfants se montrent responsables, plus ils ont de droits, comme celui de circuler librement dans l’école. Pourtant tout cela ne fut pas simple à mettre en place dans ce quartier difficile et dans un contexte où il a fallu lutter contre les a priori négatifs de parents ou d’autres membres de l’Education nationale. «L’hétérogénéité des classes crée de la sérénité, les enfants sont beaucoup moins tendus. Et depuis deux ans, tous les CE2 maîtrisent les règles de base de lecture et d’écriture», assure Sylvain Connac. Fin mars, l’équipe a été primée à Rennes lors du premier forum des enseignants innovants.

Bonne Lecture...


Ajout du lundi 12-05-08 à 22h
le premier journal à faire son boulot de vérification et à s'excuser d'avoir répercuté l'annonce de Sarkozy sans avoir regardé les programmes du Primaire est Libération 

----------------------------------------------
Libération du 12/05/08


La traite des Noirs enseignée en primaire, annonce Sarkozy
Le retour des annonces. Samedi matin, lors d’une cérémonie commémorant l’esclavage, au jardin du Luxembourg à Paris, le président Nicolas Sarkozy a annoncé samedi que «la traite des noirs, l’esclavage ainsi que leur abolition» seraient inscrits dans les programmes de l’enseignement primaire dès la prochaine rentrée scolaire. «Cette histoire doit être inscrite dans les manuels scolaires afin que nos enfants puissent comprendre ce qu’a été l’esclavage, puissent mesurer les souffrances que l’esclavage a engendrées, les blessures qu’il a laissées dans l’âme», a-t-il dit.
Lire la suite de l’article


Darcos profite du bac tout proche pour enterrer la contestation
Les syndicats lycéens reconnaissent des «avancées» mais sont divisés.
Lire la suite de l’article


Des grévistes collés, exclus et menacés
Le mouvement lycéen a été marqué par un renforcement des sanctions à l’encontre des élèves grévistes et bloqueurs. «Cela devient quasi-systématique, explique Léo Moreau, vice-président de l’UNL, nous avons près d’un millier de cas dénombrés pour l’instant.» Des pressions ont aussi été exercées en amont pour décourager les élèves de manifester.
Lire la suite de l’article


A Montpellier, une école sans notes et sans reproches
A Montpellier, toute une école primaire a basculé en pédagogie coopérative à la rentrée 2007. Les enseignants se sont appuyés sur la méthode du pédagogue Célestin Freinet pour transformer les dix classes de l’école Antoine-Balard en dix classes uniques. Chacune regroupe une vingtaine d’élèves du CP au CM2 qui s’entraident et décident ensemble des règles. Ici, nul maître au tableau noir. Professeur des écoles, Sylvain Connac a son bureau au fond de la classe. Tour à tour, les élèves qui en ressentent le besoin vont le voir avec leurs cahiers. Pendant ce temps, Rihab, 10 ans et présidente de la classe pour un jour, s’assure du calme dans la classe. Quand elle dit «code rouge», les enfants s’assoient en silence. «Code orange» : ils peuvent circuler entre les tables en chuchotant.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 12/05/08


L'histoire de l'esclavage enseignée en primaire
Nicolas Sarkozy annonce que la traite négrière figurera au programme des enfants de six à dix ans dès la rentrée prochaine.
Lire la suite de l’article


Service minimum, lycéens :
la semaine décisive de Darcos
Xavier Darcos va vivre sa semaine la plus délicate depuis son arrivée Rue de Grenelle.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 12/05/08



Xavier Darcos veut bâtir un "lycée à la carte"
Partant du principe que la meilleure défense est l'attaque, Xavier Darcos se lance dans une nouvelle bataille : il veut bâtir "le lycée à la carte" et il veut le faire en s'appuyant sur les lycéens, ceux-là mêmes, en partie, qui le contestent dans la rue depuis le mois de mars. Interrogé vendredi 9 mai 2008 sur ce projet par Le Monde, le ministre de l'éducation avance la notion de "modularité" des enseignements. C'est-à-dire que l'esprit et le mode de fonctionnement de ce nouveau lycée se rapprocherait plus d'une logique universitaire (la construction d'un parcours individuel) que de l'organisation scolaire traditionnelle.
Lire la suite de l’article

La FIDL "indignée" des propos de Xavier Darcos sur les manifestations lycéennes
Dans une interview-portrait parue samedi 10 mai dans Le Figaro Magazine, le ministre de l'éducation, Xavier Darcos, a qualifié de "bouffonnerie" le mouvement des lycéens qui manifestent tous les mardi et jeudi depuis fin mars contre les 11 200 suppressions de postes (essentiellement d'enseignants) prévues à la rentrée prochaine. "Une fois les banderoles, les cercueils, les rimes sur Darcos en 'os', du style 'Darcos aux Galapagos !' ou 'Darcos tu l'auras dans l'os !' rangées, que restera-t-il, sur le fond ? C'est une bouffonnerie. Ils peuvent défiler, mais tout ça ne sert à rien ! Les vraies questions sur l'inefficacité du système éducatif demeureront", a estimé le ministre.
"Il est assez paradoxal d'insulter de 'bouffons' ceux qui souhaitent améliorer leurs conditions d'études pour pouvoir mieux travailler. Vouloir un enseignement de qualité ne peut pas être qualifié de 'bouffonneries' !", a réagi dans un communiqué la Fidl qui "s'indigne" des déclarations du ministre et estime que "l'emploi des mots est important".
Lire la suite de l’article


L'histoire de l'esclavage sera enseignée à l'école primaire
L'histoire de l'esclavage "commune à tous les Français" sera enseignée à l'école primaire à partir de la rentrée 2008, a annoncé, samedi 10 mai, Nicolas Sarkozy à l'occasion de la Journée nationale de l'esclavage. Aboli une première fois en 1794 puis rétabli par Napoléon, l'esclavage a été définitivement interdit en France en 1848. "Parce que les Francais l'auront comprise, cette histoire, alors, deviendra notre histoire commune, l'histoire de tous les Francais, pas simplement l'histoire d'une partie d'entre eux", a-t-il poursuivi.[…]
La traite des noirs, l'esclavage et l'abolition devraient ainsi être introduits dans les nouveaux programmes de l'école primaire à la rentrée 2008. Le chef de l'Etat a également demandé que soient étudiés au collège et au lycée l'œuvre d'Aimé Césaire, poète et député martiniquais décédé le mois dernier à l'âge de 94 ans, retiré en 1995 des programmes de terminale littéraire par l'ancien ministre de l'éducation François Bayrou.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 12/05/08 (un jour de retard)



Lilian Thuram : « L’identité du Noir commence par l’esclavage
Le footballeur estime primordial de travailler sur l’histoire pour avoir prise sur le monde actuel. Extraits de l’entretien accordé pour notre hors-série.
Lire la suite de l’article


Les lycéens préparent la journée du 15 ma
Le ministre Xavier Darcos a reçu vendredi les syndicats lycéens annonçant le recrutement de 1500 assistants pédagogiques, sans remettre toutefois en cause les 11.200 suppressions de postes prévues.
Lire la suite de l’article


Le passé esclavagiste de la France sort de l’oubli
Une "Marche des libertés" était organisée samedi place de la République à Paris. La journée de commémoration de l’abolition de l’esclavage a marqué, ce 10 mai 2008, un pas de plus vers la reconnaissance d’une traite des hommes, la violence faite aux peuples noirs, longtemps occultées dans les livres d’histoire.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------------------
Le Parisien du 12/05/08 ( payant)



La Fidl «indignée» par Darcos
«Bouffonneries» tel est le terme qu'a employé Xavier Darcos pour qualifier les manifestations lycéennes.
Lire la suite de l’article


Sarkozy met l'esclavage au programme des écoliers
A l'occasion de la Journée nationale de commémoration de l'abolition de l'esclavage, hier, le chef de l'Etat a appelé à regarder « de façon lucide et apaisée » l'histoire de la traite des Noirs. Il veut qu'elle soit enseignée en primaire dès la prochaine rentrée.
Lire la suite de l’article


Les lycéens donnent leur accord au dispositif de réussite scolaire
Xavier Darcos et les syndicats de lycéens se sont entendus vendredi pour instaurer "un dispositif de réussite scolaire" dans 200 établissements en difficulté, malgré la persistance de leur désaccord sur la question des suppressions de postes à la prochaine rentrée.
Lire la suite de l’article



La traite des Noirs enseignée en primaire dès la rentrée
Le président Nicolas Sarkozy a annoncé samedi que «la traite des Noirs, l'esclavage ainsi que leur abolition» seraient inscrits dans les programmes de l'enseignement primaire dès la prochaine rentrée scolaire.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 12/05/08



L'esclavage sera enseigné en primaire dès la rentrée
Nicolas Sarkozy a appelé samedi 10 mai à regarder "de façon lucide et apaisée" l'histoire de l'esclavage, tout en soulignant que l'asservissement restait une question actuelle
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 12/05/08



Sarkozy crée un jour pour se souvenir de l'esclavage
Le président Nicolas Sarkozy a annoncé samedi lors de la cérémonie de commémoration «des mémoires de la traite négrière, de l'esclavage et de leurs abolitions» que le 23 mai deviendrait «une journée commémorative» de l'abolition de l'esclavage «pour les associations qui regroupent les Français d'Outre-mer de l'hexagone et qui souhaitent célébrer le passé douloureux de leurs aïeux»
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 12/05/08



Esclavage: Sarkozy et les médias ont la mémoire courte
Du Journal du Dimanche à Libération, en passant par Le Monde, Le Figaro ou le Nouvel Observateur, la plupart des médias ont repris dans leur titre "l’annonce" du président Sarkozy faite le 10 mai, à l’occasion de la Journée de commémoration de l’esclavage […]Et pourtant, derrière ces annonces en fanfare faites au nom de la mémoire… l’oubli.
Oubliés les dizaines de milliers d’enseignants qui enseignent l’esclavage depuis plusieurs années; niés les programmes de 2002 du primaire, qui eux ont officiellement introduit cette page de notre histoire comme jamais auparavant; nié l’effort entrepris par les éditeurs des manuels tant du primaire que du secondaire pour transmettre cet épisode à nos élèves; méprisé le travail de deux années de la commission des programmes du collège qui vient de proposer pour la première fois les traites et l’esclavage comme un thème d’histoire à part entière en classe de 4e.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 12/05/08



Rien vu...


------------------------------------------------
Sud-Ouest du 12/05/08



« Il faut changer l'université »
M. Singaravelou, président de Bordeaux 3, vient de prendre la direction du PRES. Il porte à ce titre la candidature des universités de Bordeaux devant la ministre Valérie Pécresse en vue de la rénovation du campus bordelais.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 12/05/08



L'esclavage au programme
Nicolas Sarkozy a présidé dans la matinée une cérémonie de commémoration "des mémoires de la traite négrière, de l'esclavage et de leurs abolitions". Pour l'occasion, le président de la République a tenu à rendre hommage au poète récemment disparu, Aimé Césaire, et a insisté sur la nécessité d'étudier ce pan de l'Histoire nationale à l'école.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 12/05/08


L'esclavage et la traite des noirs seront enseignés en primaire dès la rentrée
C'est ce qu'a annoncé Nicolas Sarkozy à l'occasion de la journée pour la mémoire de l'esclavage. Dans les rues de Paris, un millier de personnes ont participé à une "marche des libertés" aux cris de "A bas les préjugés"…
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 12/05/08


Sarkozy veut plus de "lucidité" sur l'esclavage
Le chef de l'Etat a annoncé que "la traite des Noirs, l'esclavage ainsi que leurs abolitions" seraient enseignés à l'école primaire "dès la rentrée prochaine" et confirmé que le 23 mai serait "une journée commémorative" pour les associations de Français d'Outre-mer vivant en métropole.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 12/05/08



Accord Darcos-lycéens sur un soutien dans 200 lycées, mais pas sur les postes
Xavier Darcos et les syndicats de lycéens se sont entendus vendredi pour instaurer "un dispositif de réussite scolaire" dans 200 établissements en difficulté, malgré la persistance de leur désaccord sur la question des suppressions de postes à la prochaine rentrée.
Lire la suite de l’article


Education: le président de la FCPE appelle les parents à se mobiliser
Le président de la FCPE, première fédération de parents d'élèves, Faride Hamana, a estimé samedi que la politique éducative du gouvernement "suscite de multiples inquiétudes" et appelé les parents à "se mobiliser fortement lors des journées unitaires" d'action des 15 et 24 mai dans l'Education.
Lire la suite de l’article


La FCPE contre le soutien scolaire après la classe
La FCPE, première fédération de parents d'élèves, a exprimé lundi à Epinal son opposition au soutien scolaire après la classe préconisé par le ministre de l'Education, Xavier Darcos.
Lire la suite de l’article


Congrès de la FCPE: des parents d'élèves "inquiets" de la politique éducative du gouvernement
Des délégués de parents d'élèves réunis au congrès de la FCPE à Epinal samedi se disent inquiets de la politique éducative du ministre Xavier Darcos, qu'il s'agisse du service minimum, des nouveaux programmes du primaire ou encore de la suppression des cours le samedi matin dans les écoles.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.