vendredi, mai 02, 2008

Revue de presse du vendredi 2 mai 2008

Conformisme progressiste”...
Dans Le Figaro, Alain Bentolila signe une tribune où il revient une nouvelle fois sur ce qu'il appelle l' “insécurité linguistique”. Pour lui “l'institution scolaire n'a pas encore, pour sa part, pris collectivement conscience qu'il est urgent et essentiel de prendre en main le destin intellectuel et linguistique de tous les enfants qui lui sont confiés ; tandis qu'hors l'école, en matière culturelle tout au moins, beaucoup sont conduits à un enfermement pseudo-identitaire.”.
Faisant référence à deux sites emblématiques de courant pédagogiques différents, le linguiste s'énerve : “Alors refusons le conformisme progressiste du «Café pédagogique» et les indignations conservatrices du «bonnet d'âne» ! Oublions les batailles corporatistes trop souvent centrées sur la défense du confort pédagogique et des avantages acquis ! Et que s'ouvrent enfin les grands chantiers de l'éducation ”. Ces chantiers doivent porter selon lui sur la maternelle (il a été l'auteur d'un rapport sur ce sujet), une évaluation permettant la remédiation, une réforme de la formation des maîtres et la construction d'un collège pour tous.
Il faudrait que Bentolila nous explique ce qu'il appelle le “conformisme progressiste”, en revanche pour le concept d'opportunisme, on a des exemples...

Un professeur d'anglais a été condamné mercredi par le tribunal correctionnel de Valenciennes (Nord) à trois mois de prison avec sursis pour des propos racistes tenus à un de ses élèves en juin dernier. Le professeur, qui niait les faits qu'on lui reprochait, avait demandé à trois élèves de 5e de ranger la classe à l'issue d'un cours. Devant le travail accompli, il aurait déclaré à l'un des élèves, d'origine maghrébine, «ça, c'est du travail de bougnoule».

Puisque l'actualité le permet, prenons un peu de recul pour revenir sur l'évolution de Xavier Darcos. Comme le remarque Ouest France, le calme Xavier Darcos a changé de ton en présentant les nouveaux programmes de l'école primaire. « Je ne serai pas le ministre qui cède une fois de plus.» a t'il déclaré à plusieurs reprises. Mais surtout Xavier Darcos semble avoir choisi son camp. Après avoir ménagé pendant la première année de son ministère, les pédagogues progressistes, il reprend aujourd'hui à son compte les pires excès verbaux des anti-pédagogues. Pour preuve, le discours de présentation des nouveaux programmes le 29 avril dernier : “On me dit que les programmes rédigés entre 1998 et 2002 n'avaient pas encore fait leur preuve. Comme s'il fallait encore sacrifier quelques générations scolaires de plus pour avoir l'assurance définitive de l'échec d'une certaine pensée scolaire ! Cette pensée, celle du pédagogisme, nous la connaissons bien et nous en connaissons surtout les effets.”.
Comment expliquer cette posture de plus en plus idéologique ? On peut la lire comme le résultat d'un affaiblissement de la position de Xavier Darcos après son échec aux municipale de Périgueux. Il est contraint de s'aligner sur les exigences de plus en plus vives de réductions budgétaires venant de plus haut. Mais c'est aussi le signe d'une influence croissante des lobbys les plus conservateurs au sein de la majorité UMP et des cabinets élyséen et ministériel.
Les temps sont durs pour Xavier Darcos , mais encore plus pour les pédagogues...

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 02/05/08


Injures racistes: un professeur condamné à une peine de prison avec sursis
Il avait demandé à trois élèves de ranger sa classe. Devant le travail accompli, le professeur avait déclaré à l’un d’eux, d’origine maghrébine, «ça, c’est du travail de bougnoule».
Lire la suite de l’article


Julie Coudry quitte la Confération étudiante
A 29 ans, la leader étudiante aux allures de gavroche qui s’était rendue célèbre lors de la crise du CPE a décidé de décrocher. Elle quitte la présidence de la Confédération étudiante qu’elle avait fondée en mars 2003 avec une dissidence de l’Unef et le soutien de la CFDT
Lire la suite de l’article


---------------------------------------------
Le Figaro du 02/05/08


Pécresse va réformer la première année de médecine
Le gouvernement veut lutter contre le «gâchis» des échecs. Un tronc commun permettrait de préparer quatre concours : médecine, dentaire, pharmacie ou sage-femme.
Lire la suite de l’article


Le blues des belles mères
La famille recomposée, c’est formidable à la télévision. Dans la vraie vie, la nouvelle femme doit souvent subir épreuves et suspicion. Le club des marâtres écoute celles qui payent le fait de ne pas être les premières.
Lire la suite de l’article


Ouvrons les vrais chantiers 
de l'école !
Par Alain Bentolila

Une école qui ambitionne d'être pour tous les enfants l'interprète et non pas le reflet du monde, une école qui veut donner un sens à la diversité, cette école ne saurait accepter qu'une partie de ses élèves soient voués à l'insécurité linguistique et par là même se trouvent exclus d'une véritable ambition pédagogique. En effet, comment envisager une démarche pédagogique dont l'ambition serait la découverte et la compréhension du monde physique et social si l'instrument qui donne au monde son sens se trouve, pour certains élèves, considérablement affaibli dans sa puissance de signification ?
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 02/05/08



Un foyer sur deux a accès à Internet en France
La part des foyers connectés à Internet en France a dépassé pour la première fois la barre des 50 % au premier trimestre 2008, alors qu'ils étaient moins d'un tiers il y a trois ans, selon les derniers chiffres de Médiamétrie. Au total, 13,5 millions de foyers (52 %) sont désormais connectés, soit une augmentation de 15 % en un an.
Lire la suite de l’article


Délinquance : le problème, c'est l'homme, par Luc Bronner
Dans les débats autour de la violence et de la délinquance, les pouvoirs publics ont abordé tous les facteurs possibles. L'âge, bien sûr, avec les polémiques récurrentes sur la délinquance des mineurs et les nombreuses modifications de l'ordonnance de 1945. L'origine nationale ou ethnique, avec le recours ancien, par l'extrême droite notamment, aux amalgames entre criminalité et immigration. Le statut familial, aussi, avec les interrogations sur les familles monoparentales ou sur le rôle de la polygamie, en particulier lors des émeutes de 2005. Sans oublier les critères sociaux, volontiers mis en avant par la gauche.
Mais il est un facteur qui n'apparaît jamais. Un facteur tellement évident que tout le monde fait semblant de ne pas le voir : la délinquance, avant d'être le fait de mineurs, d'étrangers ou de pauvres, est d'abord une affaire de sexe, l'affaire des hommes en l'occurrence.[…]
Lire la suite de l’article


Un quart d'heure avant la révolte ?, par François Dubet
u train où vont les choses, les commémorations de Mai 68 pourraient bien prendre l'allure d'un remake. Les corporations protégées se sentent menacées ; et pas seulement les cheminots. Les jeunes des "banlieues" sont toujours dans une sourde dissidence et les braises des émeutes ne s'éteindront pas de sitôt. Bonne nouvelle : les salariés les plus mal payés et les plus maltraités ne se taisent plus, à l'image des employés des supermarchés. Les lycéens et les étudiants les plus inquiets se mobilisent et se mobiliseront à la première occasion. Les fonctionnaires, les chercheurs et les professionnels de la culture se sentent abandonnés. Les policiers eux-mêmes en ont assez de "faire du chiffre". Le prix des achats quotidiens augmente bien plus vite que les revenus. Les classes moyennes craignent que leurs enfants ne trouvent plus de place honorable. Les jeunes sont maintenant défavorisés, ils le savent et en veulent aux plus âgés qui craignent pour leurs retraites...
Bref, tous ou presque sont mécontents, même si c'est pour des raisons différentes, et souvent même pour des raisons opposées.[…]
Personne ne peut dire ce qui va se passer dans les mois qui viennent, et peut-être ne se passera-t-il rien de marquant. Personne ne peut savoir si la fête éclatera. Mais tous les ingrédients de l'explosion sont présents : faible adhésion au pouvoir, faiblesse tout aussi grande de l'opposition, addition de frustrations et de plaintes... Il suffit qu'une "maladresse" assemble ces éléments pour que la fête recommence. Dans ce cas, elle ne sera ni le retour de Mai 68 ni son refus, elle en sera comme l'image renversée.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 02/05/08 (un jour de retard)



Primaire : les syndicats s’inquiètent, le ministre se fâche
Les transformations opérées dans la version finale des programmes présentée hier n’ont pas suffi à résorber l’inquiétude des enseignants. Ce qui agace Xavier Darcos.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 02/05/08 ( payant)



Il n'y a vraiment plus d'âge pour se droguer
Les ados n'ont pas l'exclusivité de l'usage de drogues. Selon une étude récente, cannabis, cocaïne et psychotropes sont utilisés par de plus en plus de quadras ou de quinquas. Certains sont de très anciens usagers, d'autres s'y mettent sur le tard, pour vaincre le stress.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 02/05/08



Divorce : comment épargner les enfants?
Pour un enfant, le divorce de ses parents est toujours difficile. Mais les adultes doivent essayer de lui rendre cette épreuve la moins douloureuse possible
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 02/05/08



Un prof condamné à trois mois de prison avec sursis pour propos racistes
Un professeur d'anglais a été condamné mercredi par le tribunal correctionnel de Valenciennes (Nord) à trois mois de prison avec sursis pour des propos racistes tenus à un de ses élèves en juin dernier, a-t-on appris vendredi auprès du Mrap.
Lire la suite de l’article


Trois filles parlent de mecs à Châtelet (Bondy Blog)
Au Mac Do, conversation sans tabous entre trois jeunes demoiselles. « Pourquoi t’as lâché Abdel ? – M’en parle pas, de lui, il voulait que je sois à ses genoux. »
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 02/05/08



Rien vu...



------------------------------------------------
Ouest-France du 02/05/08



Annie Ernaux, écrivain : « Nous n'étions pas adultes... »
Écrivain parmi les plus reconnus en France, Annie Ernaux revient dans son dernier livre, Les Années, sur les différentes périodes de sa vie. Elle en restitue les souvenirs, le contexte, les sensations, les contradictions. En 1968, elle a déjà 28 ans. Elle a vécu l'épicerie familiale à Yvetot (Seine-Maritime), elle est enseignante, a un enfant, loin de Paris. Son récit exprime bien le ressenti des jeunes des années soixante, leurs désirs de voir changer la société héritée à la fin de la Guerre.
Lire la suite de l’article


Primaire : Darcos corrige un peu sa copie
Le ministre de l'Éducation nationale a retouché « ses » nouveaux programmes de l'école primaire. Ils s'appliqueront à la rentrée prochaine.
Lire la suite de l’article

« Je ne serai pas le ministre qui cède une fois de plus »
Il est critiqué par deux de ses prédécesseurs, gauche et droite réu-nies, Jack Lang et Luc Ferry. Il manque de « fermeté », selon des rumeurs élyséennes. Il est soumis aux manifestations à répétition des lycéens... Le calme Xavier Darcos a changé de ton, hier, en présentant les nouveaux programmes de l'école primaire. « Je ne serai pas le ministre qui cède une fois de plus.» Et s'il était récusé, alors, dit-il, il prendrait sa retraite, à Périgueux (sa ville qui ne l'a pas réélu maire) ou ailleurs.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Sud-Ouest du 02/05/08



Rien vu...


------------------------------------------------
Le Journal du Dimanche du 02/05/08



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 02/05/08


Commémoration de l'esclavage : l'Etat reconnaît la date du 23 mai
La journée nationale de commémoration de l'esclavage du 10 mai, instaurée par Jacques Chirac en 2006, est quant à elle maintenue. Le 23 mai sera commémoré par les associations regroupant les Français d'outre-mer de l'Hexagone.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 02/05/08


Trois spots télé pour informer sur la contraception
"Libérer la parole" des jeunes face à la contraception. Voici l'objectif de la nouvelle campagne de spots télévisés lancée par l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé et le ministère de la Santé, de la Jeunesse et des Sports. Ils seront diffusés à partir du 4 mai prochain.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 02/05/08



Un professeur condamné à 3 mois de prison avec sursis pour propos racistes
Un professeur d'anglais a été condamné mercredi par le tribunal correctionnel de Valenciennes (Nord) à trois mois de prison avec sursis pour des propos racistes tenus à un de ses élèves en juin dernier, a-t-on appris vendredi auprès du Mrap
Lire la suite de l’article


L'apprentissage des langues, priorité européenne, selon les parents d'élèves
L'apprentissage des langues et les équivalences de diplômes entre pays européens sont, pour les parents d'élèves, parmi les priorités à développer au niveau européen, selon un baromètre CSA pour la Peep, 2e fédération de parents d'élèves dans le public, publié vendredi.
Lire la suite de l’article


La justice annule le premier partenariat public-privé pour bâtir un collège
Le tribunal administratif d'Orléans a annulé mardi le premier partenariat public-privé signé en France pour la construction et l'entretien d'un collège dans le Loiret, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.
Lire la suite de l’article


La Sorbonne, Bastille de Mai-68
Le vendredi 3 mai 1968, les forces de l'ordre interviennent dans la grande cour de la Sorbonne pour déloger plusieurs centaines d'étudiants d'extrême gauche armés de barres de fer pour repousser un raid de l'extrême droite.
Lire la suite de l’article


Rénovation de l'immobilier universitaire: 46 dossiers déposés au ministère
Le ministère de l'Enseignement supérieur a reçu 46 dossiers adressés par des universités dans le cadre de l'appel à projets de du plan Campus, destiné à la rénovation de l'immobilier universitaire, a affirmé le ministère dans un communiqué mercredi.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

La démocratie a besoin de la presse.

La presse a besoin de lecteurs pour vivre…

Lisez et achetez des journaux !

Aucun commentaire:

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.